© Vivre Livres !

Pour les passionnés de Développement Personnel

© Vivre Livres ! - Pour les passionnés de Développement Personnel

Sexe et spiritualité

De nombreuses personnes partent du principe que si elles s’engagent dans un cheminement spirituel quelconque, le sexe pourra, éventuellement, devenir une entrave, un piège, voire se transformer pour elles en une voie de perdition. Manque de bol, une personne sur deux, qui est sincèrement engagée spirituellement, présente une forte propension aux choses du sexe. Pourquoi cela ? Parce que certains centres énergétiques (plexus nerveux ou Chakra) et certaines glandes endocrines, sont fortement stimulés, du fait même de l’orientation spirituelle.

 

 

 

En fait, une activité sexuelle accrue est un signe probant de bonne santé mentale et spirituelle. Cela, dans des limites raisonnables s’entend. Oui mais voilà : personne ne nous a appris ces choses là à l’école ! Et rares sont les parents qui ont réussi à s’extraire du carcan dogmatique issu de la religion catholique qui a plus fait dans le domaine du refoulement sexuel, que toutes les maladies vénériennes d’Europe depuis mille ans ! Nos parents (je cause de ceux qui ont 70 ans, à présent) ont été élevés dans un climat psychologique qui ne se prêtait guère aux effusions érotiques !

 

 

 

Un grand nombre de mystiques, dans le passé, ont vu leur vie sensuelle et sentimentale pourrie à cause d’une compréhension défectueuse de la sexualité. Nombreux étaient les mystiques impuissants ou frigides. De fait, il devenait de bon ton de transformer un problème en solution et d’affirmer bien haut que « Celui ou celle qui recherche Dieu aura surtout à cœur de se détourner des plaisirs de la chair…. » Ce qui est très con, puisque cela revient à dire qu’il existe une chose jouissive dans laquelle Dieu ne peut pas être rencontré ! Ne pas ressentir d’attraction sexuelle signifie simplement que notre âme est devenue amorphe, impuissante à saisir la beauté des choses et des êtres et donc incapable de partager vraiment avec autrui.

 

 

Les initiés de la Grèce antique ne s’y étaient pas trompés : pour eux, Éros n’était pas le Dieu de l’amour, mais le moteur de l’âme, c’est à dire LE DÉSIR.
Ils n’ont donc pas eu à élever leurs enfants dans un climat morbide semblable à celui de la religion catholique qui semble ne pouvoir reposer sur autre chose que sur la peur et la culpabilité.

 

 

 

Ainsi, les mystiques Grecs étaient avant tout des Esthètes : non pas seulement des hommes et des femmes ayant un gout exquis en matière d’art et de beauté, mais surtout des hommes et des femmes vraiment amoureux de la vie et étant épanouis dans tous les domaines en même temps. De même en Orient où les vrais mystiques étudiaient aussi bien l’art de la méditation, que les diverses façons de faire jouir un compagnon ou une compagne. De nos jours, les Tantrika se réalisent toujours par la puissance d’Éros. A noter pour les polissons éventuels, que « faire jouir sa compagne » veut aussi bien dire « Exceller dans l’art de lui procurer du bonheur dans tous les autres domaines, en plus de celui du sexe et de l’aider à l’épanouissement de sa féminité.« 

 

 

 

Donc, et pour me résumer, si vous pensez que vous avez un problème parce que vous êtes une personne « assez chaude » du point de vue sexuel, alors vous avez vraiment un problème, mais pas sexuel ! Vous êtes programmé, conditionné et « dés-érotisé » par quelque schéma compulsif lié au plaisir et donc, à la culpabilité qui va toujours avec, si on cherche à nier son importance et sa valeur dans notre cheminement spirituel.

A bon entendeur….

 

 

Serge Baccino

Licence Creative Commons
(Note : Sauf pour les images, trouvées sur le Web et réputées libres et gratuites)

Changer de maison

maisonCertains font des rêves. Certains rêvent même beaucoup, souvent, et se demandent pourquoi dans certains rêves, ils se retrouvent dans d’autres maisons, comme s’il était naturel qu’ils aient déménagé, par exemple. Il faut savoir qu’une maison n’est pas… Une maison ! Elle représente un état d’esprit personnel qui nous «habite» et dans lequel nos processus mentaux s’élaborent. En somme, une maison c’est ce qui délimite, circonscrit et pose des barrières plus ou moins étroites à nos processus mentaux.

 

 
rêves

Nous pensons en fonction des mètres carrés d’expression autorisés par notre Demeure Psychologique. Il existe plusieurs niveaux de «maisons.»

 

 

 

 

maison-petiteLa première maison, la plus usuelle et accessible à l’entendement d’un non initié aux choses de l’esprit, c’est notre état d’esprit personnel (notre façon de penser personnelle.)

 

 

 

maison-moyenneLa seconde maison est notre état d’esprit individuel, la façon de penser de notre Soi-Conscience, de qui nous sommes en dehors de notre identité purement sociale.

 

 

 

maison-grandeLa troisième maison est celle de notre groupe animique (de l’âme) et se résume au fait que nous pensons, sans le savoir, comme beaucoup d’autres âmes, même si nous ne les connaissons ni ne les rencontrons jamais.

 

 

 

 

 

maison-spiritEnsuite il y a une Maison spirituelle, c’est à dire une Maison relative à notre Collectif ou «Archange» personnel, c’est à dire la somme de toutes les Soi-Consciences à laquelle nous sommes indéfectiblement reliés.

 

 

 

 
Trône-GrâceEnfin, il y a La Maison, c’est à dire le « lieu » spirituel et vibratoire duquel nous venons et qui était encore le nôtre avant le début de l’Aventure Humaine. Mais pour nous, trois maisons uniquement nous intéressent :

 

 

1. Celle relative à notre façon personnelle de penser.
2. Celle relative au fait que nous pensons nécessairement comme d’autres gens (« Collectif animique« )
3. Et celle relative à la façon individuelle de penser de notre Soi Divin.

 

 

 

bonheur7En étant conscient des ces trois « demeures » ou « maisons », nous pouvons progresser très vite et devenir plus heureux et serein, même dans la tourmente psychologique de nos temps modernes, qui mettent notre système nerveux et notre caractère à très rude épreuve.

 

 

 

 

imman-transcendS‘il est vrai que nous « habitons » nos états d’esprit (maisons), il est tout aussi vrai que ces mêmes états d’esprit nous habitent, voire nous hantent… C’est le sujet très ésotérique et pourtant aisé à comprendre de « l’immanence et de la transcendance », sujet si cher aux premiers Hermétistes de notre histoire moderne (- 600 ans) Les Hermétistes disaient (je cite de mémoire) :

 

« S’il est vrai que tout est dans le Tout, il est tout aussi vrai que le Tout est en tout. »

 

 

 

FractalesEn effet, puisque tout est fait d’esprit, nos pensées sont donc contenues dans notre mental. Mais attendu que ce dernier est aussi fait d’esprit, alors nos processus mentaux se trouvent également inclus dans l’esprit. Nos pensées sont en nous, certes, mais attendu qu’elles circonscrivent nos processus mentaux et les limitent d’une quelconque façon, on peut dire que nous sommes nous-mêmes « contenus » dans nos pensées et de ce fait, limités par elles. Vous saisissez ?

 

 

 
cerveau-surchauffeSi c’est le cas, réjouissez-vous car ce sujet de l’immanence et de la transcendance a fait fumer les oreilles de plusieurs générations d’initiés jusqu’à il y a encore une vingtaine d’années, lorsque la psychologie ésotérique  a fait timidement son apparition, d’abord en Amérique puis ensuite en Europe. Pour la France, votre serviteur essaye de la faire connaître et aimer depuis sept ans ^^

 

 

 

 

    Serge

Licence Creative Commons
(Note : Sauf pour les images, trouvées sur le Web et réputées libres et gratuites)

Reporter de l’Au-Delà

cover-report-medium

Reporter

de

l’Au-Delà

Résumé du contenu de ce livre

Présentation de l’éditeur

Christian Balmain est un électricien sans problèmes qui vit à Toulon, dans le sud de la France et qui est marié et père de deux ravissantes petites filles. Sa vie est aussi banale que sans surprises, jusqu’au jour où il a la malencontreuse idée de mourir.

Ce roman plein d’humour et de tendresse, est une excuse à peine voilée pour permettre à son auteur de transmettre un enseignement ésotérique de valeur, à la fois simple et profond. Certaines lois relatives au fonctionnement de l’esprit et encore mal connues en Europe et ce, à cause de leur apparente complexité, sont ici présentées à travers un langage aéré et enfin accessible à tous.

Les amateurs de psychologie propre à l’ésotérisme ainsi que les personnes sensibles aux sujets traitant de l’Après-Vie, devraient trouver en ce roman, matière à de savoureuses et non moins fructueuses méditations.

Ceux qui demeurent sceptiques en ce qui concerne ce sujet de la survie de l’âme, devraient pouvoir y trouver de quoi passer un moment de réflexion, de détente et de rire.
Un mélange étonnant de sérieux et d’humour décapant font de ce roman, premier volet d’une trilogie, une œuvre qui pourrait bien être considérée comme novatrice dans un domaine qui, quelques fois, manque un peu de fraîcheur et de spontanéité.

 

Les deux autres volets de cette trilogie ont pour titre :

« Rencontre avec un Mage Rouge »   (à paraître sur Amazon hiver 2015)
« Enseignement d’un Mage Rouge » (à paraître sur Amazon été 2016)

 

Détails pratiques concernant ce livre

 

État: En ligne et disponible à la vente ! 

 

 

Prix conseillé :  7.71 euros.

 

Nombre de pages : (dépend du format de lecture mais entre 170 et 200 pages maxi.)

Taille du fichier : A venir, pas encore calculé.

Formats disponibles : Kindle sur Amazon.

Pour les lecteurs ayant acheté cet ouvrage, sur Amazon ou ailleurs :

Je suis à votre disposition si vous avez besoin de plus amples informations ou si vous avez des questions à me poser à propos de ce livre ou de son contenu. Dans tous les cas, vos commentaires et éventuels conseils bienveillants, seront les bienvenus. Il sera répondu à tous.

 

Serge Baccino

Présentation de cet ouvrage sous cc :
Licence Creative Commons