Archives par mot-clé : intérieur

Les Missions… de fuite !

A une époque, lorsque j’ai commencé mes études d’ésotérisme (1976), il était de mise de se dire “missionné.” Autrement dit, la plupart des hommes et des femmes qui s’orientaient vers la spiritualité en général, se sentaient investis d’une quelconque “Mission.” Si possible la plus lumineuse qui soit et, bien entendu, orientée surtout en direction des autres !

 

 

 

pompiersQui n’a pas rêvé d’avoir une telle mission incluant les autres, mais à une échelle planétaire ? Qui n’a pas soupiré ou frémis en voyant une émission télévisée sur Médecin sans-frontière ou sur le sacerdoce de Sœur Térésa ou de l’abbé Pierre ? Déjà, tout jeune encore, quel enfant ne ressent pas une vive émotion à la vue d’un camion de pompier qui se dirige, toutes sirènes aux vents, en direction d’un incendie ? Qui n’a pas envié ces beaux visages de pompiers, graves et conscients de leurs responsabilité, sinon de l’enjeu ? N’est-ce pas un véritable bonheur, somme toute, que de se sentir important et d’avoir une conscience aiguisé de sa véritable place, ici bas ?

 

 

 

capriceAh ! La joie immense d’une Mission ! Dieu ! Envois-moi vite une mission de niveau planétaire ou je te fais un caprice sur place, avec pipi dans la culotte à l’appuie !!! Mais au fait, Docteur, pourquoi un tel engouement vis à vis des missions ? Si tout le monde veut sa mission, c’est que cela apporte quelque chose à une partie de nous-mêmes qui en ressent le BESOIN. Et qui dit “besoin” dit… Manque de liberté, c’est évident. Et si c’était simplement FUIR sa propre intimité, que recherchent ceux qui courent après une mission présumée altruiste ?

 

 

 

aider les autresEn effet, s’occuper des autres, même par véritable compassion, revient à ne plus s’occuper de soi, avec en plus de cela, une excuse légitime pour mieux s’éluder et s’oublier encore. Bref, le pieds pour celui ou celle qui redoute d’affronter ses propres démons et offrir au plus démuni de tous (soi-même), l’aide qu’il est en droit d’attendre.

Avant de bondir d’indignation (feinte ou avérée), avant de hurler et de vous précipiter sur ce pauvre clavier qui en a vu d’autres, prenez le temps de réfléchir à ce que vous venez de lire ou, mieux encore, allez un peu voir “Dedans“, ou “en vous” (ésotérikos, en Grec) ce que ça pourrait avoir à vous dire…

 

 

 

Serge Baccino

Licence Creative Commons
(Note : Sauf pour les images, trouvées sur le Web et réputées libres et gratuites)

Pouvoir et énergie

mental07On parle beaucoup de pouvoir…. Mais qui est conscient du fait que le pouvoir, sur la Terre comme ailleurs, est une simple question d’énergie ?

Les gens qui recherchent le pouvoir semblent sans cesse devoir se battre contre les autres et tenter, par tout moyen à portée, de détruire l’adversaire afin de mieux se construire eux-mêmes. Et même si on laisse de côté toutes considérations d’ordre purement moral, on demeure néanmoins en droit de se questionner sur ce genre d’état d’esprit.

 

 

tornade psyEn effet, pourquoi serait-il «utile», d’un point de vue pratique, de détruire un adversaire, alors qu’il est plus spécifiquement question d’avoir plus d’énergie que lui, cela afin d’avoir plus de pouvoir encore et ne plus avoir à le craindre ensuite ?

La réponse est simple : où croyez-vous que les gens en quête de pouvoir vont chercher l’énergie qui leur manque pour arriver à leur fin ? Chez les autres, gagné ! Ah ? Et pourquoi donc chez les autres, Monsieur le Maire ?

Parce que c’est devenu le seul point d’accès à l’énergie, pardi ! Du moins pour toute personne non initiée aux choses de l’esprit. Oh ? Bah oui.

 

 

iqeosr3qJadis, lorsque les gens n’avaient pas encore comme métier unique d’être Menteur à plein temps, et qu’ils acceptaient encore courageusement de plonger en eux-mêmes pour y trouver « ombre et Lumière » qui cohabitent toujours et nécessairement, ils pouvaient alors s’abreuver à la Source intarissable d’énergie cosmique (ce que font encore quelques-uns, n’en doutez pas)

Mais depuis que l’homme, dans son immense courage, a décidé de refuser la vérité, cela sous prétexte qu’elle pouvait blesser son joli petit ego, il a dû, et du même coup, refuser également de demeurer branché à la Source Intérieure qui permet de faire face à tout et de triompher de l’adversité sans avoir à détruire la vie d’autrui (même si c’est « flatteur » comme victoire, du moins aux yeux des abrutis.)

 

 

Psycho 01Alors depuis ce temps, l’homme essaye par divers moyens bien connus des psychologues ésotéristes, de voler l’énergie des autres, cela afin d’atteindre un double but évident en soi : être plus fort et détruire ceux qui sont ainsi devenus plus faibles, après avoir été les victimes de ce vampirisme vital !

Bien trop de gens, à notre époque, ont ce désir compulsif de détruire… Ceux qui leur ont donné à mangé ! Méditez ça quelques secondes et vomissez uniquement ensuite, svp. Et pas sur cet article, merci !

 

 

Dans le murJe vous laisse réagir à mes propos, car il serait sympa que l’on puisse en discuter un brin ensemble. Si vous le voulez bien  Toutefois,  fragiles émotionnellement s’abstenir, car vous risquez de réagir comme à votre habitude, c’est à dire en cherchant à nuire et à faire du mal dans l’espoir de faire cesser l’origine présumée extérieure d’un mal qui vous ronge depuis votre propre intérieur. A bon entendeur…

 

 

Serge Baccino

Licence Creative Commons
(Note : Sauf pour les images, trouvées sur le Web et réputées libres et gratuites)