Archives par mot-clé : indignation

Les Missions… de fuite !

A une époque, lorsque j’ai commencé mes études d’ésotérisme (1976), il était de mise de se dire “missionné.” Autrement dit, la plupart des hommes et des femmes qui s’orientaient vers la spiritualité en général, se sentaient investis d’une quelconque “Mission.” Si possible la plus lumineuse qui soit et, bien entendu, orientée surtout en direction des autres !

 

 

 

pompiersQui n’a pas rêvé d’avoir une telle mission incluant les autres, mais à une échelle planétaire ? Qui n’a pas soupiré ou frémis en voyant une émission télévisée sur Médecin sans-frontière ou sur le sacerdoce de Sœur Térésa ou de l’abbé Pierre ? Déjà, tout jeune encore, quel enfant ne ressent pas une vive émotion à la vue d’un camion de pompier qui se dirige, toutes sirènes aux vents, en direction d’un incendie ? Qui n’a pas envié ces beaux visages de pompiers, graves et conscients de leurs responsabilité, sinon de l’enjeu ? N’est-ce pas un véritable bonheur, somme toute, que de se sentir important et d’avoir une conscience aiguisé de sa véritable place, ici bas ?

 

 

 

capriceAh ! La joie immense d’une Mission ! Dieu ! Envois-moi vite une mission de niveau planétaire ou je te fais un caprice sur place, avec pipi dans la culotte à l’appuie !!! Mais au fait, Docteur, pourquoi un tel engouement vis à vis des missions ? Si tout le monde veut sa mission, c’est que cela apporte quelque chose à une partie de nous-mêmes qui en ressent le BESOIN. Et qui dit “besoin” dit… Manque de liberté, c’est évident. Et si c’était simplement FUIR sa propre intimité, que recherchent ceux qui courent après une mission présumée altruiste ?

 

 

 

aider les autresEn effet, s’occuper des autres, même par véritable compassion, revient à ne plus s’occuper de soi, avec en plus de cela, une excuse légitime pour mieux s’éluder et s’oublier encore. Bref, le pieds pour celui ou celle qui redoute d’affronter ses propres démons et offrir au plus démuni de tous (soi-même), l’aide qu’il est en droit d’attendre.

Avant de bondir d’indignation (feinte ou avérée), avant de hurler et de vous précipiter sur ce pauvre clavier qui en a vu d’autres, prenez le temps de réfléchir à ce que vous venez de lire ou, mieux encore, allez un peu voir “Dedans“, ou “en vous” (ésotérikos, en Grec) ce que ça pourrait avoir à vous dire…

 

 

 

Serge Baccino

Licence Creative Commons
(Note : Sauf pour les images, trouvées sur le Web et réputées libres et gratuites)

Mal vivre la Lumière

Aussi bizarre que cela puisse paraître, il existe de nos jours des hommes et des femmes qui se sentent mal à l’aise à l’idée de leur différence et de tout ce que cela impliquerait de vivre selon cette même différence. Mais quelle différence, me direz-vous ? La différence qui existe entre eux et tous ceux qui sont moins évolués qu’eux ! What ?! Vous exclamerez-vous, sans réaliser que sous l’indignation, vous venez de causer anglais… Vous avez bien lu.

 

 

 

assumer sa grandeurC‘est cela qui est bizarre : cette difficulté qu’ont certaines âmes à assumer leur grandeur. Et je choisis mes termes, oui, merci !
S’il est vrai qu’on rencontre quelques fois des êtres vides, creux et pétris d’une vanité qui, comme son nom l’indique, ne repose sur rien de fondé, il est tout aussi vrai (“Tout est double”) que l’on peut rencontrer des gens qui ne savent plus comment faire pour se “noyer dans la masse” et se faire oublier dans un trou de souris.

 

 

 

avance spirituelleIls vivent très mal leur Lumière et considèrent leur avance spirituelle comme une véritable tare. Si vous êtes dans ce cas, vous devriez savoir parler de ces choses bien mieux que moi, n’est-ce pas ? Et si vous êtes dans le cas inverse, vous devriez pouvoir réagir fortement à mes propos, sans réaliser que la “verdeur” de votre réaction ne pourra qu’entériner plus encore mes péremptoires affirmations. Donc, à vous de me montrer, dans les deux cas, que… J’ai raison !

 

 

 

Serge Baccino

Licence Creative Commons
(Note : Sauf pour les images, trouvées sur le Web et réputées libres et gratuites)

La DDP animique

 

planete libre arbitreLa planète Terre est réputée être le seul plan d’existence où tous les états d’esprit et tous les niveaux d’évolution peuvent (ou essayent tant bien que mal de) cohabiter. En effet, hors incarnation par exemple, chacun de nous est sur son plan de conscience ou, plus exactement, “investi dans l’état d’esprit général qui est le sien” et seuls ceux qui partagent ce même état d’esprit général ou dont l’état d’esprit est approchant, peuvent se manifester à nous et nous à eux. Pour prendre la phraséologie plus ésotérique et moins psychologique, disons que, après la mort du corps physique, nous “allons” sur le plan qui est le nôtre, par exemple le cinquième ou le sixième sous-plan du grand plan astral, ou encore le cinquième ou sixième sous-plan du grand plan mental.

 

 

 

Mais ça, c’est pour les gens “normaux”, c’est-à-dire les âmes-personnalités qui ont suivi correctement le cycle évolutif humain le plus usuel. Hélas, il existe encore et toujours des retardataires, à savoir des personnalités animiques (de l’âme, donc) qui ne dépassent jamais le 3e ou quatrième sous plan des plans astraux et mentaux. Du fait, leur mental (relié au 3e ou 4e sous-plan mental) et leurs réactions émotionnelles (relatives aux 3/4e sous plan astral) diffèrent énormément de l’état d’esprit (et des réactions qui en résultent) de tous ceux dont le cœur et l’esprit sont reliés aux deux derniers sous-plans de l’astral et du mental cosmique (ou Général.)

 

 

Cette Différence De Potentiel (DDP) animique est ce qui explique beaucoup de choses, en particulier pourquoi certaines gens sont parfois si “excitées et promptes à nuire à quelques-uns” et aussi pourquoi ces mêmes quelques-uns sont si confus, anxieux et outrés, lorsqu’ils observent la vie de certains individus peu recommandables. C’est cette différence de potentiel, entre ce que quelques-uns sont déjà (et depuis bien longtemps) et ce que certains autres persistent à demeurer (depuis tout aussi longtemps), qui engendre la souffrance morale, le stress et l’indignation des âmes parmi les plus évoluées.

 

 

 

plan terrestreVous me direz que si ce plan terrestre est le seul à permettre une telle diversité d’âmes et de niveaux d’évolution, c’est que c’est fait exprès ! Certes ! C’est non seulement voulu, mais également désiré par toutes les âmes actuellement en incarnation ou qui se préparent fiévreusement à venir. Que les gens soient des Saints, des Maîtres, des Instructeurs ou des demi-dieux, ou qu’ils soient des démons, des animaux ou des destructeurs de conscience, TOUS sont venus, ici et maintenant, dans un but bien précis. Évidemment, ce but (le vrai) a été oublié, mais avec un peu d’intelligence, il est aisé de le deviner, attendu que “comme par hasard”, on trouve toujours mélangés les plus évolués et les moins évolués de la planète !

 

 

 

manque de communication5Bien que ce mélange soit un sérieux problème pour certains et bien que cette DDP animique soit à la base du problème de manque de communication, pour rester poli, c’est également cette DDP qui aura pour effet de “faire bouger” ceux qui sont mort-nés, spirituellement parlant, ainsi que ceux qui ont passé leur vie à se soucier des autres, à les aider, les aimer et les diriger, les empêchant ainsi de se prendre en main de force et d’évoluer enfin. Comme le disent les Mages Rouges :

“La parole écrite est ce qu’entend l’intelligent quand d’autres ne font que lire ce qui est écrit”

Des poètes, ces gars, moi je vous le dis !

 

 

 

 

Serge Baccino

Licence Creative Commons
(Note : Sauf pour les images, trouvées sur le Web et réputées libres et gratuites)

Passage de Flambeau

La plupart des psychistes de ces trente dernières années s’accordent pour dire qu’il y a eu un « mouvement » au sein de la Grande Loge Blanche, c’est-à-dire au sein même de la Hiérarchie Ésotérique. Depuis les années 1984 et 1986, les « Gardiens de la Flamme » se sont lentement retirés de leur fonction. Cela dans le but généreux et prévu d’avance de céder la place à une nouvelle vague de Maîtres à l’état d’esprit bien plus adapté, car originaire des ces deux derniers siècles.

 

 

 

Pour ceux qui l’ignorent encore, la  Hiérarchie Ésotérique était un groupe informel de Maîtres et de Grands Maîtres, c’est à dire d’Individualités Réalisées, qui s’était donnée pour lumineuse Mission de guider leurs frères humains sur le Sentier de la Réalisation du Soi….

 

 

 

La « Grande Loge Blanche », quand à elle, est formée des mêmes Êtres qui, outre le désir généreux de transmettre la Connaissance, ont parallèlement à cœur de CONSERVER une Flamme Vivante dont la couleur est identique à la petite flamme bleue qui brule dans le cœur des hommes et des femmes de cette planète. Bien évidemment, ceux que l’on appellent « les Maîtres », et quel que soit leur degré de Réalisation (il existe des dizaines de paliers !) NE SONT PAS TOUS des Hiérarques, à savoir des Instructeurs de l’humanité capables de conduire un individu jusqu’au même niveau qu’eux (la Maîtrise.)

 

 

 

Tout comme il existe par exemple d’excellents ouvriers qui sont incapables d’enseigner leur métier à d’autres personnes, de même, il existe des Maîtres, même de haut niveau, qui ne sont pas capables de transmettre la Connaissance à d’autres (les deux n’étant pas nécessairement liés) ou qui, plus sobrement, n’en ressentent pas le désir.

 

 

 

 

De ce fait, bien que le nombre des Maîtres et des Grands Maîtres (Loge Blanche) commence à devenir impressionnant, il n’existe pas tant que ça d’Instructeurs capables de REPRENDRE LE FLAMBEAU et de venir grossir les rangs de la Hiérarchie Ésotérique.

Comprenez qu’il n’existe pas beaucoup d’hommes et de femmes capables de faire leur classe sur Terre et dans cette vie pour, à leur mort, devenir à leur tour non seulement des Maîtres, mais encore des Hiérarques, c’est-à-dire des Instructeurs de conscience dignes de ce nom.

 

 

 

Si ces propos vous paraissent osés ou un peu trop fantaisistes, essayez de songer que même au sein de votre boulot, de votre entreprise, de votre garage, etc., il faudra bien un jour que VOUS preniez la place de ceux qui partiront avant vous à la retraite ou… Dans la tombe ! Est-ce si difficile à admettre que, puisque nous sommes tous des « dieux » en devenir (ou en puissance), il nous est très facile de devenir moins que cela, à savoir de devenir des Maîtres et des Grands Maîtres ?

 

Réfléchissez-y, s’il vous plaît ! Réfléchissez à cela puis venez jubiler avec moi ! Mais si c’est juste pour critiquer et/ou étaler votre science supérieure à la mienne, faites-le sur vos propres supports (blogs ou autres) afin de conserver chez vous les salissures astrales et mentales que votre état d’esprit est capable d’engendrer puis de distribuer dans les Demeures Sacrées d’autrui.

 

 

Serge Baccino

Licence Creative Commons
(Note : Sauf pour les images, trouvées sur le Web et qui pourront être retirées sur simple demande.)