Archives par mot-clé : mélangé

La DDP animique

 

planete libre arbitreLa planète Terre est réputée être le seul plan d’existence où tous les états d’esprit et tous les niveaux d’évolution peuvent (ou essayent tant bien que mal de) cohabiter. En effet, hors incarnation par exemple, chacun de nous est sur son plan de conscience ou, plus exactement, “investi dans l’état d’esprit général qui est le sien” et seuls ceux qui partagent ce même état d’esprit général ou dont l’état d’esprit est approchant, peuvent se manifester à nous et nous à eux. Pour prendre la phraséologie plus ésotérique et moins psychologique, disons que, après la mort du corps physique, nous “allons” sur le plan qui est le nôtre, par exemple le cinquième ou le sixième sous-plan du grand plan astral, ou encore le cinquième ou sixième sous-plan du grand plan mental.

 

 

 

Mais ça, c’est pour les gens “normaux”, c’est-à-dire les âmes-personnalités qui ont suivi correctement le cycle évolutif humain le plus usuel. Hélas, il existe encore et toujours des retardataires, à savoir des personnalités animiques (de l’âme, donc) qui ne dépassent jamais le 3e ou quatrième sous plan des plans astraux et mentaux. Du fait, leur mental (relié au 3e ou 4e sous-plan mental) et leurs réactions émotionnelles (relatives aux 3/4e sous plan astral) diffèrent énormément de l’état d’esprit (et des réactions qui en résultent) de tous ceux dont le cœur et l’esprit sont reliés aux deux derniers sous-plans de l’astral et du mental cosmique (ou Général.)

 

 

Cette Différence De Potentiel (DDP) animique est ce qui explique beaucoup de choses, en particulier pourquoi certaines gens sont parfois si “excitées et promptes à nuire à quelques-uns” et aussi pourquoi ces mêmes quelques-uns sont si confus, anxieux et outrés, lorsqu’ils observent la vie de certains individus peu recommandables. C’est cette différence de potentiel, entre ce que quelques-uns sont déjà (et depuis bien longtemps) et ce que certains autres persistent à demeurer (depuis tout aussi longtemps), qui engendre la souffrance morale, le stress et l’indignation des âmes parmi les plus évoluées.

 

 

 

plan terrestreVous me direz que si ce plan terrestre est le seul à permettre une telle diversité d’âmes et de niveaux d’évolution, c’est que c’est fait exprès ! Certes ! C’est non seulement voulu, mais également désiré par toutes les âmes actuellement en incarnation ou qui se préparent fiévreusement à venir. Que les gens soient des Saints, des Maîtres, des Instructeurs ou des demi-dieux, ou qu’ils soient des démons, des animaux ou des destructeurs de conscience, TOUS sont venus, ici et maintenant, dans un but bien précis. Évidemment, ce but (le vrai) a été oublié, mais avec un peu d’intelligence, il est aisé de le deviner, attendu que “comme par hasard”, on trouve toujours mélangés les plus évolués et les moins évolués de la planète !

 

 

 

manque de communication5Bien que ce mélange soit un sérieux problème pour certains et bien que cette DDP animique soit à la base du problème de manque de communication, pour rester poli, c’est également cette DDP qui aura pour effet de “faire bouger” ceux qui sont mort-nés, spirituellement parlant, ainsi que ceux qui ont passé leur vie à se soucier des autres, à les aider, les aimer et les diriger, les empêchant ainsi de se prendre en main de force et d’évoluer enfin. Comme le disent les Mages Rouges :

“La parole écrite est ce qu’entend l’intelligent quand d’autres ne font que lire ce qui est écrit”

Des poètes, ces gars, moi je vous le dis !

 

 

 

 

Serge Baccino

Licence Creative Commons
(Note : Sauf pour les images, trouvées sur le Web et réputées libres et gratuites)

Les sectes en question

Citation :

 

« La secte du Mandarom a obtenu jeudi gain de cause devant la Cour européenne des droits de l’Homme (CEDH), qui a condamné la France pour des redressements fiscaux portant, selon elle, atteinte à la liberté de pensée, de conscience et de religion.

Les juges de Strasbourg ont appliqué à deux associations liées au Mandarom et à une autre secte la même logique que celle dont ils avaient déjà fait bénéficier dans un autre arrêt, en 2011, la branche française des Témoins de Jéhovah. »

Pour lire la suite sur le site originel : http://www.paris-normandie.fr/article/actualites/la-secte-du-mandarom-fait-condamner-la-france-devant-la-cour-des-droits-de-lhomme

 

***

 

 

Je crois que le problème des sectes et de ses présumées « dérives » vient du manque de rigueur mentale (pour ne pas dire de l’hypocrisie) dont fait montre le gouvernement français et ce, depuis de nombreuses années. Il est clair qu’il ne souhaite pas reconnaître qu’il mélange allègrement les histoires de fric avec la liberté culturelle (ou cultuelle.) En fait, il faudrait faire trois procès, ceci pour être bien certain de respecter aussi bien la législation que les droits citoyens les plus élémentaires.

 

 

 

Le premier procès devrait servir à définir si la France ne profite pas de ses lois édictées pour se remplir les poches sur le dos des autres cultes, voire pour contrôler les croyances du peuple. Les lois fiscales sont une chose, en profiter pour casser les reins aux différents cultes en les mettant dans l’incapacité de rembourser et donc, en la rendant hors la loi, en est une autre.

 

 

 

Le second devrait se résumer à décider, preuve à l’appui, si une secte est nuisible, socialement ou pas. Si elle l’est, le fric ou la liberté d’expression deviennent dès lors des considérations secondaires. De telles sectes doivent absolument être condamnées et leurs dirigeants mis hors d’état de nuire.

 

 

 

Le troisième devrait régler définitivement le problème des libertés de conscience, d’opinion et de croyances. Ou bien nous sommes libres de croyances et de pratiques, ou bien autant nous imposer les religions « en place » et effacer le premier des trois mots, « liberté », de la devise de nos monnaies !

 

 

 

incompetenceTant que les gens mélangeront tout, ce sera la pagaille et il y aura nécessairement des injustices. Mais la question qui se pose est de définir, avec quelque exactitude, si ce mélange découle de l’incapacité de nos dirigeants à se montrer logiques et justes, (incompétence) ou si cela dénote une volonté sous-jacente de parvenir à des fins que je laisse à chacun le soin de définir par lui-même.

Il apparaît comme évident que toutes les « sectes » de France ne sont pas considérées comme « sectes » ! Certains auraient-ils le compas dans l’œil mais avec la pointe qui leur crève les yeux ?

 

 

 

Serge Baccino

Licence Creative Commons
(Note : Sauf pour la citation de début et les images, trouvées sur le Web.      Me dire en cas de droits non respectés et à mon insu.)

Le foyer d’attention

En tant que véritable amoureux de la connaissance profonde qui est contenue dans les écrits du Shivaïsme du Cachemire, philosophie des plus profondes, qui s’inspire des Shiva Sutra et qui est à l’origine de la psychologie ésotérique, voici un traduction, en langage moderne, d’un concept peu connu en France : le foyer d’attention.

 

*****

 

 

Le Foyer d’attention

 

 

3eme oeil4«Le foyer d’attention est ce point virtuel de notre personne physique à partir duquel nous croyons devoir observer toutes choses se trouvant à l’extérieur de nous. Nous supposons que toutes choses sont différentes de nous et séparées de nous, du fait de leur «distance» et du fait que notre conscience d’être et d’exister se manifeste plutôt à partir d’un endroit situé dans notre tête qu’à partir de tous les endroits où nous posons notre point d’attention (là où est concentrée notre attention mentale.) Si nous pouvions, par exemple, penser ou être conscient à partir de cet arbre qui se trouve là-bas, dans notre jardin, alors nous penserions que nous sommes cet arbre là, à l’exclusion de tous les autres arbres et de toutes autres choses, d’ailleurs.

Mais nous percevons à partir de ce foyer d’attention que nous nommons «Moi» et c’est donc non pas ce nom («Moi») ni même ce «Moi» qui nous limite, mais bien le fait que nous sommes persuadés de ne pouvoir prendre conscience des choses qu’à partir de ce « Moi. »

 

 

 

Psycho 01Le foyer d’attention se situe dans le cerveau, cela parce qu’il referme les seules structures nerveuses assez sophistiquées pour que la conscience d’être et d’exister puisse se manifester d’une manière acceptable. Mais ce qui est nommé « Moi » n’est qu’un foyer, une lentille, un point focal sur lequel se pose, tel un Souffle, la Conscience Pure, ce que nous sommes en esprit et en vérité.

A partir du foyer d’attention [Note : situé au centre du crâne, au niveau de l’hypothalamus] nous pouvons accéder à la « dé-focalisation » [une sorte de « décentralisation du Soi »] Pour cela, il suffit de faire coïncider le « point d’attention » [là où se trouve notre attention] avec le « foyer d’attention. »

(…)

Fin de la citation remaniée.

 

 

 

Subconscient-rayonsAutrement dit, il faut avoir le réflexe de rester concentré sur notre conscience, à l’intérieur et au centre de notre crâne, puis d’imaginer que ce que nous regardons, au-dehors, est en fait dans notre conscience ou mélangé à elle, au lieu que se soit cette conscience qui soit concentrée ailleurs et au-dehors, sur des objets d’attention (les choses et les êtres.) Ceci est la seule façon d’accéder à une forme de prise de conscience plus élevée, puis enfin, à la conscience sans forme, celle de tous les Bouddha de la création universelle…

 

 

 

Serge Baccino

Licence Creative Commons