Archives par mot-clé : sanskrit

Centre Sacré et Tantrisme Psychologique

Chakra5Je crois qu’il est temps de révéler à un public intéressé, une des facettes les moins connues de la “science des Chakra” (sans “S”, c’est pas du français, merci !) Pour gagner du temps, nous allons présenter le sujet globalement et rapidement, puis à la demande, nous développerons tel ou tel autre aspect particulier du sujet. Cette manière de procéder nous permettra de nous faire une idée générale et immédiate du sujet, de façon à ne retenir, dans cet article, que ceux de mes lecteurs, assidus ou occasionnels, qui sont vraiment intéressés par le sujet, et non pas seulement les “touristes spirituels“, comme j’aime à le dire pour plaisanter.

 

 

 

chakra N°2Nous savons que le second chakra se nomme en Français “Centre Sacré” Pourquoi sacré ? Parce que ça crée quelque chose. Et ça crée quoi ? Une individualité consciente et éternelle… Excusez du peu ! Ce Centre a pour fonction de “libérer” la conscience potentielle contenu dans l’esprit du Tout. Ce second Chakra en montant, ou “Centre Sacré” (Swaddhisthana, en sanskrit) est considéré comme étant le siège du Soi (sens du mot “swaddhisthan“, soit dit en passant.)

 

 

 


chakra N°2-2S‘il est le siège du Soi, c’est qu’il est aussi le siège du processus énergétique qui permet à une personne de se ressentir consciemment comme étant “quelqu’un”, c’est-à-dire non pas seulement un amalgame de pensées et d’émotions complexes, mais bien un être vivant et conscient.
Pour le dire encore plus simplement : imaginez que ce Chakra, situé aux alentours de votre nombril, est comparable à un “moteur” qui, s’il est ACTIF et correctement aligné, est capable de transformer ce bout de viande dont la température est de 37.2 le matin (lol) en un être conscient de vivre et qui peut s’exclamer fou de joie :

“Je Suis Moi !”

 

 

 

 

moteur-motoLes plus futés l’auront compris : ce Chakra est le moteur de la conscience, à savoir une machine à rendre “toujours plus soi” et toujours plus conscient de l’être. Chez l’être humain ordinaire, c’est-à-dire qui manifeste le même degré de prise de conscience spirituelle qu’une morue à l’état adulte (lol), ce Centre spirituel est pour ainsi dire endormi, sans pour autant être complètement inactif. Chez les personnes qui paraissent vives d’esprit et qui manifestent une forme d’intelligence jugée peu ordinaire, ce même Centre est à 15 ou 20 % actif, tout au plus. Chez les génies, il n’est pas plus actif que 25 % environ…

Ceci vous laisse supposer ce que peut être (ou devenir) un homme dont ce même Chakra est actif ne serait-ce qu’à moitié ! (50 %) Pour info, seuls les Grands Maîtres ont un tel Centre de pleinement actif.

 

 

Pour résumer

 

 

manipura-03Le Centre Sacré est cette machine à produire de la conscience à partir de l’expérience vivante dans la chair, et qui transforme un simple homme en une sorte de dieu (en exagérant.) Plus il est actif, plus la personne (même physique ou sociale) manifeste d’intelligence et de conscience spirituelle. Faisons un break pour vérifier si tout le monde suit et pour accueillir, peut-être, les toutes premières questions ou demandes d’éclaircissements… Ainsi, le second Chakra conserve en son sein deux choses : Ce qui nous empêche d’être nous-mêmes (on va dire les schémas mentaux) et notre réservoir d’êtreté, notre capacité à être plus soi encore, si l’on puis dire.

En somme, le second Chakra contient le “Soi” et le “non-Soi” ! Certaines choses activent le moteur du “Soi” (notre potentiel), certaines autres choses activent le “non-Soi” (nos programmations.)

 

 

 

Au départ, ceux et celles qui ne désirent pas se réformer, s’améliorer, se développer ou toute autre expression favorite de votre choix, ceux-là, donc, ne peuvent pas faire l’amour (sexe) sans voir rappliquer des entrailles de leur terre intérieure, tous les démons qui en tapissent les parois ! Du coup, faire l’amour devient un sport dangereux pour l’ego, car le Centre Karmique est très fortement stimulé par l’acte sexuel. Et c’est fait exprès par la Nature ! Cette dernière, fine mouche, se tient ce langage :

 

“Ah tu ne veux pas évoluer, hein ? Alors quand tu voudras faire autre chose que pipi avec ton attirail, tu seras obligé de te farcir cette vérité de ton être que tu redoutes tant de rencontrer !”

 

 

 

faire l'amour2C‘est pour cela que pour beaucoup, baiser rend con ! En somme, c’est celui qui use de son sexe qui se fait B… en beauté par Dame Nature qui l’attendait là où personne ne pouvait s’imaginer la trouver. Et ceux dont le karma n’est plus aussi compulsif ou qui n’existe plus ? Pour ceux là, il n’y a plus d’acte sexuel : ils font l’amour, même s’ils ne le désirent pas. Mais laissons là ce genre d’individus qui ne se trouvent pas sous les sabots d’un cheval (on se demande ce qu’ils y foutraient, d’ailleurs, mais bref) et voyons plutôt ce qui se passe pour le commun des mortels qui tente, bien légitimement, de prendre son pied, croyant ainsi tout oublier et se détendre un moment…

 

 

 

 

barattageConnaissez-vous le sens spirituel du mot “baratter” ou “barattage” ? Durant l’acte sexuel ordinaire, le Chakra N° 2 est légèrement activé, mais cette activité n’est pas suffisante pour dynamiser vraiment les divers conditionnements mentaux ou “schémas” qui existent, sous forme de “germes mentaux” au niveau vibratoire du Chakra (et non “dedans.”) Toutefois, lors de l’orgasme, le Chakra est si activé, que les germes mentaux les plus actifs, en temps ordinaire, sont littéralement boostés et multiplient par dix leur pouvoir compulsif sur la personne.

 

 

 

 

femme solaireL‘ego est au courant de ces choses et l’un de ses réflexes favoris et de diminuer, voire de supprimer carrément l’orgasme (surtout chez les femmes) ceci afin d’éviter de devoir s’occuper du passif karmique. Mais du même coup, les femmes se retrouvent alors privées de toute chance d’être un jour réellement épanouies et heureuses. Chez l’homme, d’autres mécanismes entrent en jeu, que nous étudierons peut-être un jour, car ils sortent sensiblement du cadre général de la présente étude.

 

 

Le Centre Sacré est un Centre Divin par excellence. Là se trouve la Réserve de Chakra2-BConscience de Soi. Là se trouve l’Illimité, et là se trouve… Tout ce que nous pourrions être par ailleurs, si nous n’avions pas cette fâcheuse manie humaine de nous accrocher désespérément à… Ce que nous sommes déjà ! Le sexe permet-il l’épanouissement de l’être ? Réponse : Oui, et c’est même la voie la plus rapide et “secouante” qui soit !

 

 

 

 

Eros2Alors pourquoi ceux qui font l’amour régulièrement ne sont-ils pas tous épanouis ? Parce qu’ils ne font pas l’amour, justement : ils brassent seulement le connu, le vécu et le rassurant ! Ils font du barattage énergétique, ils ne traitent et ne vident rien du tout. Cela revient à remuer un verre d’eau dans lequel du sable repose au fond. On imagine le résultat. Celui ou celle qui choisi un conjoint ou un partenaire sexuel, croit être libre de choix. En réalité, la personne est encore tributaire de certains critères de choix. Et je ne parle pas de critères physiologiques, qui ne sont que des excuses pour masquer la vérité : je parle ici d’archétypes mentaux !

Le centre Sacré est considéré comme celui du “Karma.” Les mots sanskrits Karma Chitta signifient “Mouvements de l’esprit” (processus mentaux, donc.) Lorsque nous choisissons un partenaire sexuel, nous prenons “celui qui nous convient le mieux“, n’est-ce pas ? Et c’est bien là le drame, croyez-moi ! Car ce qui semble nous convenir est surtout ce qui nous aide le plus à nous trahir !

 

 

 

 

Voici à présent un résumé de ce qu’est le Tantrisme, selon la Psychologie Ésotérique s’entend : Le Tantrisme est l’Art du Plaisir, de tous les plaisirs. Des circuits énergétiques inusités existent dans le corps. Ces circuits sont en fait bloqués depuis la prime enfance, cela du fait même que nos parents n’ont su nous transmettre que ce qu’on leur a à eux-mêmes transmis (autrement dit, pas grand chose de terriblement ludique ! ) Les divers schémas, les émotions refoulées, les “non-dits” et autres bestioles agréables du même genre, ont pour effet de bloquer la libre circulation de l’énergie vitale dans ces fameux Canaux (Nadi).

 

 

 

 

ErosCes canaux sont différents de ceux qui s’occupent de la santé : on peut être en bonne santé mais avoir “un parapluie dans le cul” (lol) et être coincé de l’Éros. Éros est la sensation ou l’effet immédiat qui résulte d’une ouverture de ces Canaux. L’action Tantrique consiste à “forcer” légèrement ces circuits et à faire réagir la personne par des diverses techniques, toutes associées au magnétisme et donc, à l’énergétique. Cela a pour effet de faire réagir l’âme, à savoir les structures énergétiques formées par la somme de nos pensées et de nos émotions, le tout étant parfois regroupé sous le terme générique de “corps psychique” ou, plus rarement, “corps animique” (animique =  relatif à l’âme.)

En somme, le Tantrika (pratiquant du Tantrisme) qui agit sur une autre personne, travaille à la fois son énergétique et ses perceptions sensuelles.

 

 

 

tantrisme6Il existe plusieurs niveaux de Tantrisme, le dernier étant bien entendu purement sexuel, c’est-à-dire que le Tantrika se sert de sa propre ouverture pour forcer gentiment celle d’autrui. Le plus difficile, en Tantrisme, n’est pas le côté purement sensuel ou même sexuel : en effet, les gens ne sont pas habitués à ressentir dans leur chair de la tendresse, de l’affection, du respect et de l’amour.

Certains réagissent donc assez violemment, cela en laissant ressortir de vieux schémas qui se délogent alors de la mémoire cellulaire.

Il n’existe pas de séances de Tantrisme sans effets, mais il existe des séances qui doivent être stoppées avant la fin, car la personne se retrouve confrontée à des peurs enfouies (car refoulées) qui menacent de ressurgir brusquement, avec la délicatesse d’un raz-de-marée ! On pourrait dire enfin que le Tantrisme est la mort de sentiments humains aussi merdiques que, et par exemple, la jalousie et l’instinct de possession, qui sont hélas l’indice d’un niveau d’évolution assez moyen (pour rester poli.)

 

 

 

Serge Baccino

Licence Creative Commons
(Note : Sauf pour les images, trouvées sur le Web et réputées libres et gratuites)

Derrière Eros et le sexe

 

chakra N°2-2Les psychologues ésotéristes savent que le sexe (et tout ce qui s’y rattache) est comme un thermomètre de notre propre degré de divinité. Comme le savent ceux qui suivaient les différents topics du forum Psukelogos, qui existait depuis 2006 (et qui n’est plus en ligne, désormais) le second chakra en montant (Swaddhisthana, en sanskrit et «Centre Sacré» en Français) est non seulement le siège de l’échange énergétique qui gère notre sexualité, mais aussi le siège de notre «Potentiel à Être.»

 

Swaddhisthana signifie d’ailleurs «le Siège du Soi.»chakra N°2 C’est à partir de ce Centre Spirituel que notre Soi, « Tout ce que nous sommes en simultané » trouve la force pour s’exprimer, bien que son « siège » véritable ne soit pas vraiment dans la région du nombril, mais dans celle du cœur physique.

 

 

 

 

shantiInutile de dire que notre santé spirituelle (Shanti, en sanskrit) dépend en grande mesure de l’emploi que nous faisons de nos énergies sexuelles. Bien sûr, beaucoup de choses ont été dites et surtout écrites, par des «orientalistes» qui auraient mieux fait d’écrire les mémoires de leurs propres familles terrestres, plutôt que de se lancer dans la traduction littéraire d’écrits antiques dont la profondeur et le sens réel nécessitent bien plus que la maîtrise intellectuelle d’une langue.

 

 

 

 

Maîtriser intellectuellement une langue telle que le sanskrit n’est pas suffisant pour en traduire l’Essence véritable, c’est-à-dire l’esprit (voir à ce propos, mon article sur le mot « karma »)

Il n’est pas utile de se priver de sexualité pour devenir «plus spirituel.» La preuve, les curés de la religion catholique boudent le sexe, ce qui ne les empêche pas d’être aussi limités et faillibles que n’importe quel être humain qui use de la sexualité comme si sa vie en dépendait !

 

 

 

free hugsEn toutes choses, c’est l’excès qui est pénalisant et non l’emploi raisonnable. Certains ont appris, compris et accepté l’importance du toucher, du contact direct et intime avec autrui… Les fameux « free Hugs » qui nous feront rire et nous attendrir encore longtemps ! Que se passe-t-il lorsque vous prenez une autre personne dans vos bras pour lui faire un câlin ? Il se passe que les énergies dégagées par le second chakra (juste sous le nombril) peuvent alors circuler librement de vous aux autres et des autres à vous. Ces énergies ne peuvent pas trop monter en fréquence, cela sous peine de perdre leur pouvoir vital et leur capacité à réveiller la mémoire cellulaire.

 

 

 

chakraPour mémoire (lol), cette mémoire cellulaire ou karmique, c’est-à-dire nos pensées récurrentes et aliénantes (limitatives) qui proviennent de l’âme, se trouve dans les deux derniers éthers (lumineux et réflecteur) du corps vital, et l’énergie qui sous-tend cette mémoire karmique est régulée par le second Chakra en montant. Cela dit, si la régulation s’effectue au niveau de Centre sous le nombril, le « stockage », quant à lui, s’effectue au niveau du « corps Causal » (ou Mental supérieur), c’est à dire là où les anciens mystiques plaçaient la amande-Mfameuse « Amande Mystique. »

Un simple contact charnel peut donc permettre de libérer ces « mémoires karmiques » et de transmettre aux autres des informations concernant leur rôle exact nous concernant, tandis que leur propre mémoire cellulaire nous informe de notre rôle dans leur propre vie.

Ce Chakra est donc aussi celui des « synchronicités » (interactions avec autrui dans une vie donnée.)

 

 

 

La sexualité, partant de ce principe et à la lumière de ces informations que je vous livre avec un grand plaisir, devient infiniment plus spirituelle que de prime abord ! En effet, il n’est alors plus question de se borner à « donner et à prendre du plaisir », mais de répondre à une volonté divine d’échange d’informations, avec tout le pouvoir qui les sous-tend. Car n’en doutez pas : se souvenir de «qui on est» ne suffit pas, encore faut-il trouver LA FORCE de redevenir «Tel qu’aux premiers jours du monde.» (Expression qui signifie en fait « Tel que vous seriez si vous n’aviez pas été programmé dès le départ de votre vie terrestre dans la chair.)

 

 

 

relationsEt cette force – qui est stockée dans le second Chakra – est libérée par les autres dès que nous acceptons de «faire corps» avec tous les merveilleux messages d’amour qu’ils conservent, pour tous, dans leurs propres cellules.  En clair, nous sommes invités voire obligés de nous lancer dans le relationnel, car Dieu a pensé qu’il ne serait pas bon, pour l’homme, de réussir à «se construire tout seul» (si vous me suivez bien…) Voici de quoi initialiser d’agréables et très inspirantes méditations, ne croyez-vous pas ?

Des questions ? Lancez-vous, je ne mords pas (du moins, pas après manger !)

 

 

 

Serge Baccino

Licence Creative Commons
(Note : Sauf pour les images, trouvées sur le Web et réputées libres et gratuites)

Celui qui regarde

Changer le monde6Qui n’a pas rêvé de changer le monde ? Qui n’a pas refait ce même monde dans un bar, entre deux tasses de café brûlant et trop corsé et un croissant de la veille ? ” Dis, Monsieur, c’est quoi, le monde ? ” Le monde, c’est ton regard ! Les choses que nous voyons sont-elles exactement telles que nous les voyons ? Et que voyons-nous, au juste ? Ce qui est derrière nos yeux ou ce qui se passe en vérité et sous notre nez ?

 

 

 

le monde est en nousLes Grands Sages des siècles passés ont tenté d’expliquer ce qu’ils jugeaient eux-mêmes comme étant inexprimable avec des mots (ils avaient donc un sens de l’humour assez poussé.) Ils ont proposé comme matériel de méditation, des sentences du genre de celles-ci :

“Le Monde est en vous; ce que vous voyez n’est pas au-dehors mais en vous-mêmes, dans votre conscience. C’est l’esprit qui est le Projecteur et c’est votre conscience qui est l’unique spectateur.”

 

 

 

 

l'homme de demain

Bien que cet énoncé soit exact d’un point de vue spirituel (spirituel = ” Relatif aux lois du fonctionnement de l’esprit “), il peut prêter à confusion et, de fait, il a induit en erreur des générations de chercheurs… Ah bon ? Ouep ! (Je sais aussi faire sobre dans mes réponses.)

 

 

 

 

 

l'illusion2Présentée ainsi, et même une fois traduite en langue moderne (ce que j’ai fais pour vous avec l’énoncé originel et traduit du sanskrit), il peut sembler que le monde que nous voyons ou que nous “croyons” voir au-dehors, est illusoire du fait qu’il n’existe pas mais qu’il est créé par nous ! En clair, cela signifierait que rien de ce que nous voyons n’existe et que nous sommes le jouet permanent de notre ignorance et/ou de notre folie ! Alors qu’en fait, cela devrait se comprendre plutôt ainsi :

“l’illusion n’est PAS dans ce qui est vu, mais dans la croyance en le fait que ce qui est vu se trouve au-dehors et existe indépendamment de notre conscience.”

 

 

 

 

l'illusion3Comprenez-vous la nuance, malgré sa subtilité ? Vous ne rêvez pas le monde; ce que vous voyez n’est pas ” inventé ” par votre cerveau enfiévré, MAIS ce que vous voyez ne se trouve pas ” dehors ” mais bien dans votre conscience (et non pas ” dans votre tête ” ! ) De fait, l’idée que tout le monde projette sur autrui et que ce qui est vu et attribué aux autres n’existe en fait que dans notre tête, N’EST PAS une vérité mais une DEMI VÉRITÉ ! Aïe, ça se complique, penseront certains qui ne sont pas des familiers des (apparents) paradoxes de la psychologie ésotérique (paradoxes qui peuvent d’ailleurs être conciliés, par une vision déprogrammée et non dualiste.)

 

 

 

 

Regard sur le MondeRéfléchissons un instant. S’il était vrai que lorsque nous croyons voir un défaut chez autrui, ce même défaut se trouve en fait et nécessairement en nous, puisque l’homme ne fait que projeter son propre paysage intérieur sur le monde et les autres, alors les Grands Maîtres qui ont enseigné les hommes et qui dénonçaient parfois certaines aberrations mentales, étaient encore plus cons que leurs disciples et ne connaissaient rien aux lois et aux principes de l’esprit ! Marrant non ? Ouep ! Mais instructif aussi, moi je vous le dis !

 

 

 

regarder au-dehorsInstructif, car si la prémisse est exacte, alors il existerait bien un regard dépassionné et objectif que certaines personnes pourraient poser sur le monde et sur les êtres qui le composent.

Qui le composent non pas dehors, mais au véritable endroit où se trouve ce même monde et ces mêmes êtres… Mais au fait, où se situerait un tel monde rempli de tels êtres, selon vous ?

 

 

 

 

Ce n’est pas la matière qui est illusoire puisque nous pouvons nous la prendre en pleine gueule et juger ainsi de sa masse ! Ce qui est illusoire, c’est de croire que la matière est vraiment telle que la perçoivent nos sens. Puisque notre corps de chair vibre sur une fréquence qui s’inscrit dans une fourchette vibratoire correspondant au monde dans lequel il vit, pour lui, l’environnement existe vraiment et il peut être touché. Mais si nous sortons de ce corps, de cet ” état de l’esprit avec lequel nous faisons corps “ plus exactement, alors nous réalisons que la vie, ce n’est pas que cela et qu’il existe d’autres niveaux d’existence où ” la matière ” est moins dense, plus malléable, et s’adapte à merveille à chacun de nos différents ” corps ” ou niveaux d’expression (et nous en avons au moins sept.)

 

 

 

 

C‘est à cause de toutes ces conneries qu’ont lancés les orientalistes que les gens se demandent aujourd’hui ce qu’ils pouvaient bien fumer comme herbe et à leur époque ! Et ils ont raison de se le demander. Le sujet est très mal expliqué et présenté en la hâte. Mais ceux qui ont la possibilité de voir certaines choses réalisent que la matière, même “dense“, est faite d’énergie, de particules de lumière qui virevoltent joyeusement sur elles-mêmes et qui chantent la vie, le Verbe, la Vibration Divine ou de la Création continue, permanente. Mais comme elles vibrent TRÈS BAS, en comparaison de ce qu’elles pourraient vibrer, les formes qu’elles occasionnent sont perçues comme étant très solides (ou grossières), et elles le sont effectivement POUR notre cerveau actuel et POUR les cellules de notre corps physique (en fait pour nos 5 sens objectifs.)

 

 

 

 

corps spirituelA d’autres niveaux, en particulier quand nous ne sommes pas incarnés, cette même matière ressemble plus à des images mentales solidifiées qu’à des choses solides et compactes. Par exemple, en dédoublement, nous pouvons passer au travers d’un mur qui demeurera solide pour ceux qui sont encore dans un corps de chair. J’ai fais cela plusieurs fois, avec toujours autant d’inquiétude à l’idée de me fracasser le museau sur le dit mur ! Les réflexes physiologiques ont la peau dure !

 

 

 

l'intellectIl est PRIMORDIAL que la compréhension intellectuelle du sujet arrive A LA SUITE de l’expérience directe de ce même sujet, et non avant, sinon l’esprit intellectuel passe à autre chose et refuse toute forme d’expérience ultérieure relative à ce sujet. Pour terminer, ce n’est pas la connaissance ésotérique, qui manque de clarté, c’est le désir d’apprendre de l’homme, qui manque de force ou de conviction.

Mais bon, allez ! Cela, même si vous ne l’acceptez pas complètement, vous le savez fort bien, n’est-ce pas ?

 

 

 

Serge Baccino

Licence Creative Commons
(Note : Sauf pour les images, trouvées sur le Web et réputées libres et gratuites)

Quand l’esprit nous revient à l’esprit

 

l'espritAu cours de mes pérégrinations sur le Net, de mes lectures de livres traitant de spiritualité (tout ce qui est relatif à l’esprit, donc) et de mes discussions avec de doctes initiés, je n’ai que rarement lu ou entendu parler de l’esprit en tant que matière première, de ciment universel (Matéria Prima) ou comme étant “l’alpha et l’oméga” de toutes choses, “sur la terre comme au ciel.”

 

 

 

pieds et robesPourtant, tous les initiés de la Terre devraient partir de la prémisse on ne peut plus ésotérique et spirituelle que “Tout est fait d’esprit” et que “l’esprit est Dieu” (ce qui est pourtant écrit dans les textes les plus profonds et anciens de notre planète ainsi que mentionné part de nombreux Maîtres) Dans le cas contraire, comment pourrions “ créer en esprit et dans notre mental ” et reproduire ainsi -et à notre échelle de fils de Dieu- ce que ce dernier fait à chaque instant et dans son Mental Infini ?

 

 

 

esprit-cerveauL‘intérêt évident de cette prémisse est que si tout est fait d’esprit et que l’esprit est ce que l’on nomme Dieu (le créateur, le divin architecte, etc.) alors c’est toute notre compréhension de la vie, du monde et des autres qui en est définitivement révolutionnée.

Je donne ici quelques courts exemples pour étayer mon propos… Si l’esprit qui forme la matière (les électrons, les atomes, etc.) est ce même esprit qui me sert à penser, alors cela signifie que Dieu est vraiment de partout, en tout et en tous et que lorsque ” je “ pense, je le fais avec l’essence divine elle-même et que tandis que je suis, Dieu le fait également à travers moi et conjointement !

 

 

 

connexionL‘homme n’est alors plus cet être misérable et servile face à un Créateur plus craint que véritablement aimé : c’est le Divin qui le sert et qui sert à tout, car il est dit que : Le plus grand est le plus grand serviteur. “
Du coup, l’immanence et la transcendance de Dieu deviennent un fait acquit et non plus d’obscurs concepts religieux. Étant ” toutes choses “, présent en toutes choses mais en aucune en particulier (ou “en entier”), le Divin est donc vraiment à la fois “en toutes choses” et aussi “au-delà de toutes choses.”

 

 

 

ce que nous pensonsSi l’esprit forme toutes choses et qu’il consiste en ce que nous appelons Dieu, alors quand je pense, je crée ou, plus exactement, je deviens ” Co-Créateur ” et Partenaire du Divin !

Je comprends alors ma responsabilité, je sais qu’il est exact que ” nous sommes ce que nous pensons ” et que ” nous vivons le contenu de nos pensées “ (Shiva Sutra) Et dès lors, je n’ai plus peur d’obscures superstitions telles que ” le karma “, car je sais que ce dernier signifie simplement que ” tel je pense, tel je vivrai “ puisque je suis le créateur de ma propre vie, l’écrivain unique de mon propre devenir…

 

 

 

Je puis aussi comprendre certains mystères apparents : Si tout est fait d’esprit, alors la télépathie devient la chose la plus évidente au monde. L’extension de conscience, le fameux “dédoublement“, tout cela se transforme également en évidences, puisque étant moi-même fait d’esprit, je suis de partout à la fois dans l’univers, même si je n’en ai pas toujours conscience, voire absolument aucune conscience !

 

 

 

aimer le MondeJe ne suis pas seulement ce corps ou cette âme, je suis aussi Toutes Choses (Pan Kréas, en Grec) sans être aucune d’entre elles en particulier ! Je comprends enfin le vrai sens profond de la fraternité et réalise qu’en réalité, cela va plus loin encore : celui-ci n’est pas “mon frère” dans le sens religieux ou philosophique du terme : il est moi et je suis lui ! (Om Tat Sat, en sanskrit)

Plus familier et proche que cela, est-ce seulement possible ?

” Il ne peut tomber un cheveux de notre tête sans que le père en soit immédiatement informé “ (Bible) : évidemment, puisque ce fameux “Père” (l’esprit) est aussi ce cheveux qui tombe !

 

 

 

Enfin, ayant appris que ” tout est esprit “, l’ayant médité et accepté, cette connaissance est si inspirante et si éclairante que je me mets non pas à “y penser” ou à “en parler avec d’autres”, mais je me mets à VIVRE cette connaissance qui devient ma seule et unique vérité : Je Suis l’esprit ! Et tous les prétendus Mystères de l’univers spirituel s’éclairent un à un, je ne parle plus de pouvoir, je me mélange à lui ! Je ne discute plus sans fin sur l’existence de telle ou telle autre “faculté psychique”, je deviens le psychisme et expérimente toutes choses sans même avoir à le réclamer. Et je n’en dépend plus et m’en libère, surtout.

 

 

 

regarder en soi2Je deviens Régent, Gouverneur de ma propre vie et, Ô, miracle, cela ne me rend pas plus “unique” ou “grand” que je ne l’étais déjà sans même le réaliser, car tous les autres sont comme moi et je suis comme eux et toutes choses alors remplissent la Promesse de faire ” Le miracle d’une seule et même chose ” (Table d’Émeraude.) Et cette seule et même chose, c’est l’esprit. Et c’est avec cet esprit que je construis ma vie et fait la Volonté de mon Père, qui se trouve dans mon propre futur, ” sur la Terre comme au Ciel. ”

 

 

 

 

Serge Baccino

Licence Creative Commons
(Note : Sauf pour les images, trouvées sur le Web et réputées libres et gratuites)

Le monde dans un regard

changer-transformer6Qui n’a pas rêvé de changer le monde ? Qui n’a pas refait ce même monde dans un bar ou un pub, entre deux tasses de café brûlant et trop corsé et un croissant de la veille ?

« Dis, Monsieur, c’est quoi, le monde ? »

Le monde ? Mais c’est ton Regard !

Les choses que nous voyons sont-elles exactement telles que nous les voyons ? Et que voyons-nous, au juste ? Ce qui est derrière nos yeux ou ce qui se passe en vérité sous notre nez ?

Les Grands Sages des siècles passés ont tenté d’expliquer ce qu’ils jugeaient eux-mêmes comme étant inexprimable avec des mots (ils avaient donc un sens de l’humour assez poussé.) Ils ont proposé comme matériel de méditation, des sentences du genre de celles-ci :

 

Le Monde est en vous; ce que vous voyez n’est pas au-dehors mais en vous-mêmes, c’est l’esprit qui est le Projecteur et c’est votre conscience qui est l’unique spectateur

 

 

 

illusionBien que cet énoncé soit exact d’un point de vue spirituel (relatif aux lois du fonctionnement de l’esprit, donc), il peut prêter à confusion et, de fait, il a induit en erreur des générations de chercheurs… Ah bon ?

Ouep ! (Je sais aussi faire sobre dans mes réponses.) Présentée ainsi, et même une fois traduite en langue moderne (ce que j’ai fais pour vous avec l’énoncé originel et traduit du Sanskrit), il peut sembler que le monde que nous voyons ou que nous ” croyons ” voir au-dehors, est illusoire du fait qu’il n’existe pas mais qu’il est créé par nous ! En clair, cela signifierait que rien de ce que nous voyons n’existe et que nous sommes le jouet permanent de notre ignorance et/ou de notre folie !
Alors qu’en fait, cela devrait se traduire et se comprendre ainsi :

 

” l’illusion n’est PAS dans ce qui est vu, mais dans la croyance en le fait que ce qui est vu se trouve au-dehors et existe indépendamment de notre conscience “

 

 

 

subconscient4Percevez-vous  la nuance, malgré sa subtilité ? Vous ne rêvez pas le monde; ce que vous voyez n’est pas ” inventé ” par votre cerveau enfiévré, MAIS ce que vous voyez ne se trouve pas “dehors” mais bien dans votre conscience (et non pas ” dans votre tête “ !)

De fait, et en me permettant d’extrapoler un brin, l’idée que tout le monde projette sur autrui et que ce qui est vu et attribué aux autres n’existe en fait que ” dans notre tête ” n’est pas une vérité mais une DEMI VÉRITÉ !

 

 

 

Aïe, ça se complique, penseront certains qui ne sont pas des familiers des apparents paradoxes de la psychologie ésotérique (paradoxes qui peuvent être conciliés par une vision déprogrammée et non dualiste) Mais réfléchissons un instant.

S’il était vrai que lorsque nous croyons voir un défaut chez autrui, ce même défaut se trouve nécessairement en nous, (puisque l’homme se bornerait, en fait, à projeter son propre paysage intérieur sur le monde et les autres) alors les Grands Maîtres, qui ont enseigné les hommes et qui dénonçaient parfois certaines aberrations mentales, étaient encore plus cons que leurs disciples et ne connaissaient rien aux lois et aux principes du fonctionnement de l’esprit ! Marrant non ?

Certes… Mais très instructif aussi, permettez-moi de vous le certifier ici !

 

 

 

babajiInstructif, car nous imaginons bien que les Grands Maîtres ne projetaient rien du tout et percevaient réellement les travers les plus importants de leurs disciples. Alors quoi ? Si la prémisse est exacte, s’il est bien possible de percevoir l’actualité (ce qui se passe en fait) et non pas seulement de tourner en boucle sur notre réalité intime, alors il existerait bien un Regard dépassionné et objectif que certains individus pourraient poser sur le monde et sur les êtres qui le composent… Qui le composent non pas ” au-dehors “, mais au véritable ” endroit ” où se trouve ce même monde et ces mêmes êtres…

Mais où se situerait un tel monde, me demanderez-vous ?

 

__

 

 

illusionCe n’est pas la matière qui est illusoire puisque nous pouvons la prendre en pleine gueule et juger de sa masse !

Ce qui est illusoire, c’est de croire que la matière est vraiment telle que la perçoivent nos sens ! Puisque notre corps de chair vibre à la même fréquence que le monde dans lequel il vit, pour lui, l’environnement existe vraiment et il peut être touché ! (Il n’existe pas de différence de niveau vibratoire entre nos sens et notre perception du Monde, ce qui ne nous permet pas d’inter-pénétrer la matière.)

 

 

 

vibration2Mais si nous sortons de ce corps, de cet ” état de l’esprit “ avec lequel nous faisons corps, alors nous réalisons que la vie, ce n’est pas ” que ça “ et qu’il existe d’autres niveaux d’existence où ” la matière ” est perçue par nos sens comme étant moins dense, plus malléable, et s’adapte à merveille avec chacun de nos différents ” corps d’expression ” (nous en avons au moins sept.)

 

 

 

 

 

ShivaC‘est à cause de toutes ces conneries qu’ont lancés les orientalistes que les gens se demandent ce qu’ils pouvaient bien fumer comme marque de tapis !

Et ils ont raison de se le demander. Les traductions sont généralement déplorables, car il ne suffit pas de maîtriser une langue étrangère pour en comprendre et pénétrer l’esprit. Celles et ceux eux qui ont la possibilité de percevoir certaines choses, réalisent que la fameuse matière, même dense, est faite d’énergie, de particules de Lumière qui virevoltent joyeusement sur elles-mêmes et qui chantent la vie ! (allusion au son que produisent les vibrations de l’esprit qui forme la matière, à l’oreille interne exercée d’un psychiste.)

 

 

 

 

vibrations3Mais comme elles vibrent TRÈS BAS, en comparaison de ce qu’elles peuvent vibrer, les formes mentales qu’elles produisent sont perçues comme étant solides (ou grossières), et elles le sont effectivement POUR nos sens objectifs, pour notre cerveau et pour l’ensemble de nos cellules. A d’autres niveaux, en particulier quand nous ne sommes pas incarnés, cette même matière et si ” éthérisée ” qu’elle ressemble plus à des images mentales solidifiées qu’à des formes concrètes ayant une masse et un poids.

 

 

 

Par exemple, en dédoublement, nous pouvons passer au travers d’un mur qui demeurera ” solide ” pour ceux qui sont encore dans un corps de chair. J’ai fais cela plusieurs fois, avec toujours autant d’inquiétude à l’idée de me fracasser le museau contre le dit mur ! Les réflexes physiologiques ont la peau dure !

 

 

 

 

lni-cover-mediumIl est toujours préférable que l’expérimentation directe accompagne ou suivent de près l’étude et la compréhension purement intellectuelle d’un sujet métaphysique. S’il venait avant, il pourrait fausser ensuite le jugement et donc, rendre plus difficile l’apprentissage.

Pour terminer, sachez que ce n’est pas la connaissance ésotérique, qui manque de clarté, c’est le désir d’apprendre vraiment de l’homme, qui manque de force !

 

 

 

 

Wiki

 

Mais bon, allez, cela, même si vous ne l’acceptez pas complètement, et c’est bien humain en plus d’être compréhensible, vous le savez tout de même et c’est là l’essentiel pour que vous puissiez tous, un jour, connaître et expérimenter en même temps. Car là est le véritable ésotérisme des Origines, celui qui existait encore il y a quelques six mille ans, avant que de (trop) nombreuses traditions humaines viennent à en ternir l’éclat.

 

 

 

Serge Baccino

Licence Creative Commons
(Note : Sauf pour les images, trouvées sur le Web et réputées libres et gratuites)

Pensées et surcharges pondérales

Terre-PlumeLorsque l’on pense trop, que l’on use trop de son intellect, on accumule des particules d’esprit dont la destinée est nécessairement «d’incarner» quelque chose. Que ce soit d’une manière objective (physique) ou subjective (psychique ou psychologique.) En somme, trop penser fait grossir car cela rajoute de la matière à notre matière.

On dit quelques fois : «Il y a là matière à réflexion…» Notre corps n’est pas que de la chair : il est avant toutes choses de l’esprit condensé, de ce même esprit qui nous sert à penser. De fait, trop penser crée de la surcharge pondérale OU perturbe l’âme, selon les tempéraments et les caractères animiques (de l’âme)

 

 

 

fille maigreQue dire, par exemple, de ces filles qui sont de véritables prises de têtes ambulantes mais sont grasse comme des passes-lacets ?

On peut en dire que leur système glandulaire, leurs plexus et donc, leurs Chakra, (sans «s», c’est du sanskrit, pas du français, merci) fonctionnent d’une manière différente, ce qui fait que le surplus de production spirituelle, de ces grains de Lumière qui forment toutes choses (y compris la masse corporelle) sont employés ailleurs et autrement, ce qui n’entraine aucun excès de poids physique mais alourdit l’âme d’une façon ou d’une autre. (Sauf si le surplus est évacué d’une quelconque façon et entre temps.)

 

 

 

RayonantLes hommes sont moins touchés par le phénomène, bien que s’il advient qu’ils ne soient plus productifs pour un temps (socialement parlant), ils peuvent également grossir, même en conservant un régime alimentaire usuel et équilibré. Ou bien péter un câble, si l’excédent énergétique se dirige vers l’âme et non vers le corps.

Bien sur, cela peut énormément varier d’une femme à une autre et d’un homme à un autre, mais la Règle demeure la même pour tous :

«L’excédent de processus mentaux produit une surcharge quelconque qui devra ensuite être évacuée, d’une manière ou d’une autre, sous peine d’alourdir soit le corps de chair, soit l’âme.»

 

 



pensee-positiveOn pourrait trouver stupide de dire que l’âme peut être «surchargée»… Pourtant, ne dit-on pas : «J’ai le cœur lourd» ?
Les personnes qui somatisent ne devront pas «payer» (Loi de Compensation) cette surcharge par des émotions perturbées ou destructrices, et vice versa.

 

Nous pourrions également faire plus simple encore, au risque de manquer de précision technique, soit, mais avec cet avantage de nous montrer vraiment plus clair. Observez autour de vous. Durant ces «montées d’énergies» relatives aux années 2012/2013, vous aurez deux types principaux de réactions humaines :

1. Ceux qui vont somatiser (maladies, désordres physiologiques)
2. Ceux qui vont être perturbés mentalement et émotionnellement (stress, angoisses, désordres psychologiques)

 

 

 

entertainmentSi vous observez ces deux types d’individus, vous remarquerez qu’ils se comportent d’une manière très différente, voire opposée, et qu’ils utilisent des moyens également opposés pour se défaire du «trop plein» d’énergie (afin de n’être ni plus malades, ni plus «dérangés») Si vous avez des questions, des commentaires, elles et ils seront les bienvenus 😀

 

 

 

 

Serge Baccino

Licence Creative Commons
(Note : Sauf pour les images, trouvées sur le Web et réputées libres et gratuites)