Archives par mot-clé : détruire

L’air de la calomnie

calomnieNous connaissons tous cette plèvre de l’âme qu’est la calomnie (cf : Barbier de Séville, l’air de la calomnie.) Tous ceux qui s’abaissent à propager, au sujet des personnes qu’ils jalousent, de fausses accusations ou des propos tendant à émietter la réputation d’un individu, sont tout aussi criminels que s’ils utilisaient un révolver et tiraient directement une balle dans la tête de leur ennemi. Cela aurait le même effet, mais en bien plus rapide.

 

 

 

calomnie2Mais les maîtres de la calomnie savent très bien ce qu’ils font et tuer physiquement ne les satisferait pas. Ce qu’ils désirent, c’est que leurs ennemis souffrent dans le temps et, si possible, mettent des années avant d’être finalement abattus. Aucune âme n’est aussi noire, vindicative et éloignée de la divinité que celle qui se sert de la calomnie pour se débarrasser de toute âme plus élevée qu’elle et qui lui fait de l’ombre.

 

 

 

calomnie8Rien n’est plus criminel et anti-spirituel que d’empêcher une autre âme de briller de la Lumière du Dieu Vivant, en elle. Et ceci, toutes les âmes le savent pertinemment. C’est la raison pour laquelle certaines armes psychologiques, même “blanches” et qui ont été sali par quelques-uns, sont boudées, depuis des siècles, par les initiés.

 

 

 

BoddhiMais on peu très bien être un initié, même de haut niveau, sans pour autant être… éclairé ! Les âmes lumineuses ont toutes “Atma” d’actif (atome germe du cœur, aspect Amour) mais rares, très rares sont celles qui ont à la fois “Atma” et “Boddhi” (aspect Sagesse) d’actifs ! Présenté autrement, on peut être un ésotériste ou un initié de haut niveau, même approcher de la Maîtrise, sans pour autant avoir un esprit vraiment éclairé par la véritable Sagesse qui, je vous l’affirme ici, est bien plus ludique et coquine que ce que vous pourriez vous l’imaginer !

 

 

 

illusionOr donc, celui qui en plus d’être « instruit des choses de l’esprit » (initié) est aussi éclairé par la sagesse (non pas «antique» mais intemporelle, n’est-ce pas) sait différentier l’acte de l’Action. Dans le cas de la calomnie, ce n’est PAS le fait de raconter à tout le monde ce que sont ou font les autres qui est un crime (ou qui est mal) mais bien le fait de répandre le mensonge dans l’intention de nuire. Ici, c’est une fois de plus l’Intention qui est souveraine, et non l’acte en lui-même. Ceux qui dénoncent des faits avérés et qui peuvent produire des nuisances, ne sont pas des disciples de la calomnie, cela pour deux raisons :

1. Ce qu’ils dénoncent est fondé et véritable.

2. Leur intention n’est pas de nuire à la personne concernée mais au contraire de la placer dans l’impossibilité de nuire à autrui.

 

 

 

lois spirituellesRappel de la règle Ontologique impliquée : “Ce n’est pas ce que l’on fait qui compte, mais l’état d’esprit dans lequel on le fait.”

Celui dont l’esprit est libéré des contraintes sociales et spirituelles (Schémas mentaux les plus directifs) est capable de se tenir le discours intérieur suivant :

“Attendu que selon la Loi Tout est double, il est permis au mensonge de se répandre en toute impunité cosmique, alors selon cette même Loi, il est également permis à la vérité de se répandre de la même façon et en toute impunité aussi ! Je me ferai le support de la vérité et je serai son porte flambeau qui allumera des milliers d’autres flammes !”

 

 

 

compensationQu’est-ce que je veux dire ici ? Je veux dire que si vous ne faites rien dans votre vie pour COMPENSER le mensonge par la vérité, alors non seulement vous êtes coupables de guerre (coresponsable du marasme mental planétaire) mais de plus, vous ne jouez plus le Jeu de la Grande Vie, cela sous le prétexte orgueilleux que “vous êtes au-dessus de ça” (la belle affaire !) vous n’êtes plus dans le “Courant Vital de l’Économie de la Vie.” Non seulement vous ne remplissez plus votre rôle d’être humain ordinaire ou lambda mais de plus, vous devenez coresponsable du mal qui se répand plus aisément puisque vous ne faites rien pour compenser son action.

Toutefois, vous n’avez plus à lutter CONTRE le mal quand vous comprenez qu’il est ici question d’agir POUR le bien.

 

 

 

Sachez que bien des lâches sont brusquement devenus  “spiritualistes” (On en retrouve pas mal d’entre eux dans le Bouddhisme ) afin de cacher cette peur de vivre et de participer au relationnel, qui leur ronge les entrailles. Mes propos seront jugés par certains comme exagérés et on me trouvera certainement quelque problème spirituel bien senti mais ceux qui penseront ou diront cela deviendront du même coup des adeptes de la critique et de la dénonciation, à la différence que dans leur cas, ils se borneront à dénoncer celui qui dénonce. Gag !

 

 

 

En effet, en se donnant eux aussi le droit de me critiquer, ils ne feront pas mieux que moi mais pire, car moi je critique le mensonge tandis que eux, critiqueront ceux qui dénoncent un mensonge dont ils ont un besoin vital pour survivre ! (si vous captez pas tout, relisez, j’ai la flegme de l’écrire plus simplement !)

 

 

 

bave crapeau-colombeOn ne lutte PAS contre le mal, on ne s’y oppose pas : on le compense ! Et pour le compenser, il suffit de travailler POUR ce qui nous paraît être le Bien. Qui oserait simplement s’imaginer en train de colporter la vérité sur des gens malveillants, négatifs et qui sèment scandales et souffrances morales de partout où ils passent ? Qui OSE dénoncer le mal en le montrant carrément du doigt ?

Oh ! je sais : “Je suis au-dessus de tout ça !” allez-vous me répondre avec cet air constipé de celui ou de celle qui a depuis bien longtemps dépassé le stade humain grossier (Prouut !)

 

 

 

bave crapeau-colombe2Vous avez quatre ovaires ou quatre testicules et vous ne pouvez être atteint par “si bas”, OK, j’ai bien compris l’idée de la bave de crapaud et de la blanche colombe. Mais essuyez une seule fois, dans votre existence, le feu des vibrations de haine de celui ou de celle qui est passé maître en l’art de la calomnie, et on en reparle après !

Même les Maîtres du passé qui œuvraient de tout leur esprit, de tout leur cœur, de toutes leurs tripes pour répandre la Lumière, la Vie et l’Amour, même ces Être Exquis ont été sali, traînés dans la boue jusqu’à ce que leur souvenir même soit effacé de la mémoire des hommes… Qu’êtes-vous de plus ou de mieux que ces Grandes Âmes, s’il vous plaît ?

 

 

 

Ascension2Celui ou celle qui se croit “au-dessus du mal” et de la calomnie, celui-là ou celle-là est un(e) grand(e) orgueilleux ou une grande orgueilleuse que la vie se chargera de ramener à une dimension plus humaine. Mais cela vous est peut-être déjà arrivé mais vous ne saviez pas. Dans la Bible il est écrit : “Ne savez-vous pas que vous êtes des dieux, des Fils du Dieu Vivant ?”  Les psychologues ésotéristes rajouteraient : “Ne savez-vous pas que tandis que vous êtes sur Terre et dans la chair, vous êtes des dieux qui ont accepté de devenir des hommes, des Fils du Dieu de l’Amour et de la Sagesse ? Vous croyez-vous encore à l’abri du mal et de la souffrance morale et physique ?”

 

 

 

hommes et femmesSe savoir d’essence divine ne sera jamais une excuse pour ne plus se comporter comme un homme ou une femme digne de ce nom.

Se savoir divin n’excuse en rien le fait de se conduire comme un porc envers son prochain. Se savoir (se reconnaître) divin n’est plus, désormais, une excusable valable pour fuir ses propres responsabilités sous le prétexte fallacieux d’être trop évolué pour s’abaisser à être encore un homme ou une femme, tout simplement. Si vous désirez la vérité, la justice et la Lumière pour tous, alors AGISSEZ en fonction de votre intention, car seule compte l’intention.

 

 

 

jalousieVous avez affaire à une personne malsaine, jalouse, envieuse et qui n’hésiterait pas à détruire la vie d’une autre personne pour la gloire de son ego ? Alors faites-le savoir autour de vous ! Ça vous scie, hein ? A votre tour, employez les mêmes armes que les maîtres de la calomnie : Répandez… La vérité !

 

 

 

violence verbale-WebToute la différence est là ! Vous ne désirez pas nuire au bien mais nuire au mal. violence verbale4Et cela, aucun initié se prétendant lumineux n’a jamais osé le penser et encore moins le mettre en pratique. C’est d’ailleurs pour cela que le mal a toujours gagné, sur terre, depuis des temps immémoriaux, et c’est pour cela, aussi, qu’aux différents gouvernements mondiaux, “Des porcs dirigent des cerfs” (cerfs = passifs, lâches, besoin d’être dominé et dirigé, etc.)

 

 

 

ensemble2On se comprend ? Chouette, ce serait bien la première fois que ce genre d’idée serait acceptée… à l’unanimité ! Mais ne rêvons pas : le monde commence sur le pallier de notre propre porte et la réforme Mondiale débute par soi-même. Quant à vous, qu’allez-vous faire ?

 

 

 

Allez-vous vous satisfaire encore longtemps de parler du mal sans jamais essayer d’en compenser les effets ? Que ferez vous de Bien pour compenser tout le Mal qui a été produit, spirituellement ? (C’est à dire en esprit et dans le mental humain, donc) Une dernière fois : n’empêchez rien, ne luttez pas contre et ne cherchez pas à prévenir le mal : agissez paisiblement de votre côté et à votre niveau.

Là où la Grande Vie vous a placé, là manquent vérité et Lumière.

 

 

 

Serge Baccino

Licence Creative Commons
(Note : Sauf pour les images, trouvées sur le Web et réputées libres et gratuites)

Se nettoyer de toute cette crasse

 

 

Inconscient CollectifL‘idée présentée ici est celle-ci : selon l’axiome “Ce qui est en haut est comme ce qui est en bas, et réciproquement”, s’il existe un inconscient collectif qui ressemble actuellement à une grosse poubelle géante, il doit bien exister un inconscient individuel, qui représente donc notre poubelle intime ! Et si nous désirons vraiment aider la planète nous pouvons déjà commencer à cesser de nous polluer nous-mêmes, dans un premier temps, puis essayer de nous dépolluer de tous nos abus passés concernant nos constructions mentales les plus morbides.

 

 

 

oeil4Plutôt que de me lancer dans de grandes théories compliquées, je vais me borner à vous raconter, en le résumant, ce que je fais moi-même lorsque j’aide les gens à se nettoyer, énergétiquement.

Ce témoignage me servira de base de travail au niveau purement intellectuel, à savoir l’énoncé des lois et des principes impliqués.

 

 

 

aimantLa prémisse de base est celle-ci : ce que l’on nomme notre poubellescorps astral est un aimant-poubelle qui attire toutes les formes astrales (émotions, sentiments, sensations, perceptions faussées, etc.) Bien entendu, il ne peut attirer que ce qui correspond à notre façon de penser. Le corps astral contient donc les poubelles auto produites (nos processus mentaux) ainsi que celles attirées, justement, par notre façon de penser et qui leur correspondent ou qui les complètent. C’est ce qui forme les poubelles induites, en somme.

 

 

 

corps astral3Ce fameux corps astral (comme nous dirions tout aussi bien “corps d’armée”) rayonne à l’extérieur sous forme d’une aura du même nom. (Astral vient du latin “aster” = “lumineux”) Dans cette aura, on peut “lire” (percevoir) l’origine de la plupart des problèmes émotionnels, des désordres psychologiques, etc. Selon les Principes de Polarité et de Vibration (voir mon étude sur l’Hermétisme, dans ce même blog), toute forme psychique vibre à une certaine fréquence et c’est cette fréquence qui détermine sa nature ainsi que sa polarité.

 

 

 

corps astral2A noter que si l’on augmente ou diminue cette fréquence, la polarité change en fonction des cycles vibratoires qui suivent une gamme bien précise.) Sachant cela, j’ai à ma disposition deux méthodes : “attirer” (pôle opposé) la forme morbide puis accélérer ses vibrations pour la détruire, ou bien la laisser en place mais augmenter sa fréquence, changer ainsi sa polarité et lui interdire de demeurer plus longtemps dans le corps astral de la personne soignée. Selon la loi impliquée, le plus (+) et le plus (+) se repoussent, le moins (-) et le moins (-) aussi, mais les plus (+) et les moins (-) s’attirent respectivement.

 

 

 

Qu’est-ce qui me fait choisir une méthode plutôt qu’une autre ? Le plaisir de faire sentir à la personne sur qui je bosse, des effets qui concordent avec ce que je me propose de faire. Lorsqu’une personne sent ce qui se passe, elle peut mieux le “conscientiser”, suivre une partie du processus et m’aider à la débarrasser définitivement de ses problèmes. En somme, elle m’aide à l’aider et ça va beaucoup plus vite et on évite ainsi l’assistanat complet.

 

 

 

vibration2Bien entendu, à la partie purement énergétique se joint la partie psychologique. J’explique à la personne ce qu’il lui faut savoir sur ce qui se passait en elle, pourquoi cela se passait et ce qui s’y passera, désormais, si elle ne commet plus l’erreur mentale à la base de la présence, en elle, de la forme astrale morbide.

 

 

 

 

esprit-matiereCar il est bon de savoir que l’astral dépend en très grande partie du mental. Nous sentons toujours ce que nous pensons. Ou, présenté autrement, chacune de nos pensées s’accompagne nécessairement de sentiments et/ou d’émotions, dont la qualité et l’intensité dépendent, bien évidemment, de la nature de nos pensées et de ce qu’elles sont capables de faire naître en nous.

 

 

 

 

Nos pensées, même apparemment anodines, peuvent provoquer de violentes émotions en réaction, si elles viennent réveiller certains schémas dormants. Dit autrement, si ce que nous pensons vient alimenter l’un quelconque de nos “démons intimes” (schémas mentaux compulsifs) nous risquons, en réaction, d’avoir un comportement qui ne correspondra pas nécessairement à ce que nous avons pensé et ressenti. Du moins, en apparence.

 

 

 

subconscientNotre subconscience regorge de blessures profondes qui ont été mémorisées et qui n’attendent qu’une occasion favorable pour refaire surface et nous submerger en quelques secondes. C’est ce qui explique pourquoi, certaines personnes, ont une réaction démesurée en regard de ce que l’on a pu faire ou dire en leur présence.

 

 

 

 

Il est dit que Jésus chassait les démons des gens. Si c’était bien le cas, pourquoi prenait-il la peine de dire, après chacune de ses interventions : “Va, et ne pêche plus ” ?  Simplement parce que ce fameux démon ne dépendait pas de circonstances extérieures ou des caprices d’un présumé Prince des Démons. Le mot hébreu qui a été traduit par “pécher” signifie en réalité mal viser et se réfère à la possibilité, pour le mental humain, de se tromper de “cible”, de but ou d’adresse et donc, de ne pas toujours reconnaître quels sont ses propres intérêts.

 

 

 

autruche stupideEn effet, il nous arrive souvent de parler ou d’agir d’une manière qui ne sert pas vraiment nos buts. Quand cela ne s’oppose pas carrément à l’effet que nous désirions obtenir ! Or, nos paroles et nos actes découlent TOUJOURS de ce que nous pensons. Ainsi, “pécher” revient à se tromper de cible, à ne pas viser correctement en direction de ce ce que nous désirons atteindre ou obtenir.

 

 

 

Les émotions qui en découlent sont d’une nature démoniaque et peuvent nous nuire de différentes façons et, bien évidemment, nous rendre gravement malade, à la longue.

Chasser les démons revient donc à supprimer les effets cumulés de processus mentaux morbides ou destructeurs. Hélas, si la personne recommence à penser la même chose et de la même façon, elle produira de nouveaux des énergies hautement morbides et toxiques qui reproduiront les symptômes extérieurs de la maladie, du “démon”, donc. C’est pour cela qu’une réforme psychologique devrait toujours accompagner un soin purement énergétique, car l’homme est un producteur de démons en masse ! Soigner le foie d’un alcoolique peut être utile, certes, mais le convaincre de ne plus boire est préférable !

 

 

 

affirmationsDans ma pratique, j’emploie donc des méthodes dites “psycho-énergétiques”, car elles font aussi bien intervenir la psychologie que les énergies de guérison. Nous ne sommes plus à l’époque où l’homme peut se contenter de dire “Médecin, soigne-moi et laisse mon esprit tranquille avec ton savoir !” L’assistanat est chose révolue ! Nous ne devons plus nous prêter à cette sorte de jeu risqué qui consiste à maintenir les “patients” dans l’attente de notre aide : nous devons les aider à se prendre en charge, voire les libérer de nous ! C’est ce que s’appliquent à faire tous les psychologues ésotéristes, même ceux qui sont également des thérapeutes (ce qui n’est pas nécessairement le cas.)

 

 

 

esprit5Il est également intéressant de savoir que notre façon de penser s’inscrit en réaction (effets morbides) sur la surface de l’aura astrale et peut se lire comme un livre ouvert. Lorsque je rencontre quelqu’un qui est en demande de soins,  je ne sais pas tout de suite à qui j’ai affaire. Juger serait d’ailleurs présomptueux de ma part. Mais je sais, par contre, comment fonctionne l’esprit et le cœur de cette personne, ce qui me permet de m’adapter à elle, ne pas la faire réagir par la différence vibratoire, si je ne désire pas l’aider ou, au contraire, augmenter ma propre fréquence, si je sens que la personne est ouverte à l’aide bienveillante et désintéressée.

Par désintéressée, je n’entends pas nécessairement œuvrer en toute gratuité, même si, dans mon cas, ce fut souvent le cas et que ça l’est encore quelques fois. Ici, l’intérêt qui se doit d’être absent, se résume à ce besoin de pouvoir sur autrui, d’ascendance psychologique.

Méfiez-vous toujours de l’apparente ” gratuité ” qui pourrait bien vous coûter, en fin de compte, la peau des fesses de votre âme !

 

 

 

charlatansNous savons, le lecteur et moi, que certains praticiens peu scrupuleux, font un peu durer le plaisir et collectionnent les séances de soins comme d’autres les timbres postes. Bien sûr, il est rare qu’une personne soit guérie en une seule séance, j’en convient, mais si le nombre de séances est supérieur à ce que le bon sens entérine, alors le récipiendaire (le patient) est en droit de se poser des questions. Ne serait que sur l’efficacité de la méthode employée et en ce qui le concerne du moins. Ceci n’est pas valable en ce qui concerne les traitements de fond ou de long terme, en cas de maladies très lourdes, évidemment.

 

 

 

J‘attends vos réactions, vos questions et vos commentaires. Et si cela se justifie, lorsque je serai assuré que mes lecteurs ont capté l’essentiel de la partie purement théorique de ce sujet (corps astral), nous passerons alors à un petit exercice pratique très simple mais non moins efficace, non pour permettre au Moi-Idéalisé de se mettre à briller plus fort encore, mais pour laisser briller, en nous, cette Lumière, cet “Aster” primordial (Akasha) que nous avons terni, comme des polissons que nous sommes.

 

(Note : la proposition faite d’exercice en fin de cet article, n’est désormais plus d’actualité.)

 

 

Serge Baccino

Licence Creative Commons
(Note : Sauf pour les images, trouvées sur le Web et réputées libres et gratuites)

Pouvoir et énergie

mental07On parle beaucoup de pouvoir…. Mais qui est conscient du fait que le pouvoir, sur la Terre comme ailleurs, est une simple question d’énergie ?

Les gens qui recherchent le pouvoir semblent sans cesse devoir se battre contre les autres et tenter, par tout moyen à portée, de détruire l’adversaire afin de mieux se construire eux-mêmes. Et même si on laisse de côté toutes considérations d’ordre purement moral, on demeure néanmoins en droit de se questionner sur ce genre d’état d’esprit.

 

 

tornade psyEn effet, pourquoi serait-il «utile», d’un point de vue pratique, de détruire un adversaire, alors qu’il est plus spécifiquement question d’avoir plus d’énergie que lui, cela afin d’avoir plus de pouvoir encore et ne plus avoir à le craindre ensuite ?

La réponse est simple : où croyez-vous que les gens en quête de pouvoir vont chercher l’énergie qui leur manque pour arriver à leur fin ? Chez les autres, gagné ! Ah ? Et pourquoi donc chez les autres, Monsieur le Maire ?

Parce que c’est devenu le seul point d’accès à l’énergie, pardi ! Du moins pour toute personne non initiée aux choses de l’esprit. Oh ? Bah oui.

 

 

iqeosr3qJadis, lorsque les gens n’avaient pas encore comme métier unique d’être Menteur à plein temps, et qu’ils acceptaient encore courageusement de plonger en eux-mêmes pour y trouver « ombre et Lumière » qui cohabitent toujours et nécessairement, ils pouvaient alors s’abreuver à la Source intarissable d’énergie cosmique (ce que font encore quelques-uns, n’en doutez pas)

Mais depuis que l’homme, dans son immense courage, a décidé de refuser la vérité, cela sous prétexte qu’elle pouvait blesser son joli petit ego, il a dû, et du même coup, refuser également de demeurer branché à la Source Intérieure qui permet de faire face à tout et de triompher de l’adversité sans avoir à détruire la vie d’autrui (même si c’est « flatteur » comme victoire, du moins aux yeux des abrutis.)

 

 

Psycho 01Alors depuis ce temps, l’homme essaye par divers moyens bien connus des psychologues ésotéristes, de voler l’énergie des autres, cela afin d’atteindre un double but évident en soi : être plus fort et détruire ceux qui sont ainsi devenus plus faibles, après avoir été les victimes de ce vampirisme vital !

Bien trop de gens, à notre époque, ont ce désir compulsif de détruire… Ceux qui leur ont donné à mangé ! Méditez ça quelques secondes et vomissez uniquement ensuite, svp. Et pas sur cet article, merci !

 

 

Dans le murJe vous laisse réagir à mes propos, car il serait sympa que l’on puisse en discuter un brin ensemble. Si vous le voulez bien  Toutefois,  fragiles émotionnellement s’abstenir, car vous risquez de réagir comme à votre habitude, c’est à dire en cherchant à nuire et à faire du mal dans l’espoir de faire cesser l’origine présumée extérieure d’un mal qui vous ronge depuis votre propre intérieur. A bon entendeur…

 

 

Serge Baccino

Licence Creative Commons
(Note : Sauf pour les images, trouvées sur le Web et réputées libres et gratuites)

Le Mental Analytique

mental04A part quelques exceptions, toutes les personnes, en naissant, ont un Mental Analytique « remastérisé » et qui fonctionne correctement. Entendez par-là que cette faculté naturelle de notre être sur laquelle je vais revenir largement par la suite, fonctionne normalement et à plein régime, à chaque début d’incarnations de l’une quelconque des extensions d’un même Soi Naturel. Mais qu’est-ce que ce fameux Mental Analytique, au juste ? Il semble étonnant de donner un nom aussi moderne et aussi terre-à-terre à une fonction de notre être global, de notre Soi, n’est-ce pas ?

 

Toutefois, c’est le terme le plus approprié de tous pour nommer cette partie de notre mental qui participe à la fois du rationnel et du spirituel, c’est à dire aussi bien de la conscience objective (relative au fonctionnement des 5 sens)  que de la conscience subjective (mémoire, imagination, intuition, etc.)

Le Mental Analytique est le médiateur entre ce qui se passe sur Terre et dans la chair et ce qui se passe dans le ciel et hors de la chair. Disons, pour simplifier à l’extrême que le Mental Analytique est la seule portion mentale de la personnalité que l’être Intérieur, notre Soi, peut atteindre, visiter, inspirer voire illuminer, le cas échéant.

 

 

 

mental12Bref, le Mental Analytique est si parfait dans son fonctionnement naturel et originel, que la partie divine de notre Être Global est capable de l’adombrer sans aucun problème. Le Mental Analytique est parfait, complet et ne se trompe jamais. Du moins, aussi longtemps que l’individu ne lui impose pas des règles, des idées et des devoirs qui lui sont naturellement étrangers… Ou encore, aussi longtemps que ceux qui peuvent y avoir pleinement accès (les parents, les éducateurs), ne le saccagent pas par des idées aberrantes !

Ah ? Parce que quelqu’un d’autre que nous peut avoir accès au poste de contrôle de notre Mental Analytique ? Certes… Hélas ! (ici, un gros soupir qui décoiffe ma femme au passage.)

 

 

 

mental06La machine humaine est hyper bien faite et peut se protéger de tout, sauf de son propre cœur et de sa propre idéation (concepts, crédo, idéaux, etc.)
Comprenez que le Mental Analytique ne risque rien face à des étrangers, des ennemis ou mêmes des personnes qui nous sont indifférentes…. Mais il est SANS DÉFENSE face à tous ceux que nous chérissons et qui prétendent nous aimer ! Mais ça, vous le saviez déjà, n’est-ce pas ?

 

 

 

cerveau2Donc, dès la naissance et quelques temps après, le Mental Analytique, cette portion rationnelle et parfaitement adaptée à notre propre divinité, fonctionne à plein régime et permet à l’enfant d’apprendre et de comprendre à une vitesse qui laisse rêveur les adultes. L’enfant est branché ! Son Mental Analytique est comme un pied de nez (pour ne pas dire un doigt !) aux prétentions de certains mystiques qui affirment haut et fort que « l’homme ne peut se servir de sa tête et de son cœur avec le même bonheur, car la tête tue le cœur…» (Prout !) Personne n’a même songé qu’il pouvait en être tout autrement… Ou que ça pouvait même être l’inverse !

 

 

 

 

mental07LMental Analytique est ce qui permet à un individu de se concentrer sur un problème ou sujet donné, de se questionner sur d’éventuelles solutions et finalités, PUIS DE RECEVOIR IMMÉDIATEMENT UNE RÉPONSE DE « DIEU EN SOI » !

Nous sommes donc loin de cette forme d’analyse purement intellectuelle qui se fonde sur la connaissance acquise et emmagasinée dans notre pauvre cervelle ! Il existe plusieurs formes de raisonnement, tels que le raisonnement déductif (de l’effet vers la cause) et le raisonnement inductif (de la cause vers l’effet.) Mais il existe aussi une forme de raisonnement bien moins connue ou même évoquée dans nos écoles, où nous bourrons la pauvre tête de nos bambins de vérités toutes faites et prémâchées à leur intention.

 

 

 

mental03Je veux parler du raisonnement syllogistique ou complet. Voire de cette forme supérieure de raisonnement qui cumule toutes les autres formes et lui adjoint ce que nous considérons comme étant l’intuition. Dans le Mental Analytique, l’intuition tient la place prépondérante mais elle n’est, en réalité, que l’antichambre d’une forme de connaissance totalement inconnue de nos doctes académiciens : La Supraconscience.

 

 

 

 

mental11La supraconscience n’est pas de l’intuition : C’est une prise de conscience directe qui ne passe ni par l’intellect, ni même par le mental, et encore moins par le cerveau, mais résulte du fonctionnement naturel de l’esprit lui-même.

Les enfants sont donc branchés sur « Radio-Cosmos » avant que tous ceux qui se réclament du bien, du bon et de l’amour inconditionnel, ne fassent l’acte le plus sauvage et impardonnable qui soit : Réduire à néant le Mental Analytique de leurs élèves, de leurs protégés ou… De leurs propres enfants.

Les professeurs, l’enseignement académique, l’éducation des parents et, en un mot, l’aberration mentale de tous ceux qui se proposent de diriger leurs cadets, détruirons plus surement le Mental Analytique de l’enfant qu’une armée de barbares lancée à ses trousses.

Mais pourquoi ceux qui sont sensés nous guider, nous instruire et nous aimer, ont-ils ce pouvoir démoniaque de détruire notre Mental Analytique ?

 

 

 

mental08Parce qu’ils estiment, en toute bonne foi, qu’ils se doivent de « partager leurs connaissances » afin que les générations successives puissent les perpétrer à travers les âges. Et comme la plupart des adultes ont un mental aberré, alors la plupart des enfants transmettrons cette même aberration à leurs propre descendance. Tu parles d’un cadeau ! Mais qu’est-ce qu’un mental aberré ? Et comment passe-t-on d’un Mental Analytique au fonctionnement parfait, à un mental complètement aberré ou presque ?

 

 

 

Cela dit, il existe un système de sécurité, naturel et bien huilé, que l’on peut remarquer chez les enfants, avec plus de facilité que chez les adultes, qui eux, ont perdu pour une large part de leur spontanéité.

Lorsque le Mental Analytique d’un enfant disjoncte ponctuellement, à cause d’une phrase qu’il ne peut pas comprendre ou admettre, par exemple, l’enfant reste bouche bée, les bras ballants, les yeux arrondis et l’air dans le vague. A l’évidence, cette « coupure momentanée » de la psyché, consiste en une sécurité.

 

 

 

mental15On appelle cela un Koan, mot qui est issu du bouddhisme Zen. Un Koan, c’est quand le Mental Analytique (ou seulement le mental usuel) disjoncte et qu’on est comme vide, sans pensées et que tous les mécanismes pourtant bien huilés de l’intellect, sont partis en congés sans solde et surtout, sans crier gare ! (ni même “Arrêt de Bus !”) Il est évident, par ailleurs, que ce n’est que rarement cent pour cent du Mental Analytique qui disjoncte, mais la partie qui manque à l’adulte, depuis son enfance, est ce qui permet l’installation, dans le mental, de toutes ces aberrations qui rendent certains individus proprement imbuvables.

 

 

 

 

esoterikosUn mental aberré est un mental qui n’est plus capable de discerner correctement les faits, la vérité ou toute évidence s’imposant à lui. Celui ou celle dont le mental est aberré, ne saura pas (ou plus) reconnaître ses propres intérêts ou idéaux : une partie de son esprit est faussé dans son jugement, cela à cause de la présence en sa mémoire, de faits troublants, de peurs, de refoulements, de frustrations, bref, d’émotions capables de PERTURBER le processus de raisonnements tels que le syllogistique ou complet, par exemple. Évidemment, il existe d’autres facteurs aberrants, tels que les croyances ou le besoin compulsif d’être assumé, reconnu, aimé, etc. C’est par exemple le mental aberré qui nous pousse à commettre ce genre de conneries :

 

** Prendre pour épouse une femme qui ressemble à notre mère qui ne nous aimait pas (la vilaine.)

** Attirer à soi tous les boulets de la création et se demander pourquoi ceux qui refusent de se responsabiliser sont attirés ainsi par nous (sic)

** Prêcher une vérité et vivre selon un état d’esprit diamétralement opposé.

** Devenir patron dans le but de diriger des ouvriers, alors que nos parents, nos conjoints, nos enfants et nos amis ne nous respectent pas, nous méprisent et refusent de reconnaître notre valeur (j’espère que vous êtes tous ouvriers, vous qui lisez !)

** Prétendre aimer une personne (et être sincère) mais avoir par ailleurs un comportement qui la fait fuir, s’en apercevoir mais ne rien pouvoir faire, etc.

 

 

 

mental17La liste est illimitée ! Le mental aberré est donc un mental qui ne sait plus où est la vérité, l’équilibre, le bon sens ainsi que son propre intérêt. La connexion avec le divin a disparue et les questionnements doivent se contenter des réponses toutes faites, bien qu’insatisfaisantes, qui font déjà parties intégrantes du mental, désormais conditionné. Conditionné par qui et par quoi ?

 

 

 

conscience2Conditionné par qui ? Par tous ceux qui savent, qui nous aiment et qui tiennent à nous faire profiter de ce même savoir et de ce même amour (si vous êtes des parents, sautez ce passage et allez boire un café !) Par quoi ? Par leur propre mental aberré, bien évidemment. Tel un sida mental qui passerait de générations en générations par le biais de nos éducateurs et de nos propres géniteurs, le mental aberré est devenu la condition normale de notre société de consommation.

 

 

 

ceintureUn exemple ? Votre véhicule est considéré comme propriété privée et nul n’a le droit, sans mandat, de s’occuper de ce qui se trouve à l’intérieur ou de ce que vous y faites… Normalement ! Mais roulez sans la ceinture de sécurité, et vous verrez si vous êtes « chez vous » en voiture ! Où se situe l’aberration ? Pas dans l’emploi d’une ceinture, mais dans la manière hypocrite de faire croire que l’État prend soin des gens (alors que seul votre fric les intéresse) et par le fait que ce même état a promulgué des lois qu’il s’empresse lui-même de contourner « légalement » lorsque son intérêt le réclame. Et qui a mis au pouvoir les législateurs qui nous pondent des lois aberrantes ? Devinez ! Smile

 

 

Le mental aberré est responsable de toutes les… Aberrations, oui. Mais savons-nous, au juste, ce qui aberre notre mental, lorsque nous ne sommes encore que de petits bouchons à tête blondes, insouciants de tout ? Nous le savons, mais nous préfèrerions ne pas le savoir. Pour résumer, douze choses aberrent le Mental Analytique d’un tout jeune enfant :

 

1. Les mensonges de l’adulte reconnus comme tels par l’enfant.
2. Voir un adulte prêcher une chose et en faire une autre.
3. Lui imposer de force des règles stupides mais « traditionnelles ».
4. Faire croire à l’enfant que l’adulte a toujours raison.
5. Tromper ou trahir sa confiance.
6. Projeter la responsabilité des souffrances d’un adulte sur l’enfant et le culpabiliser.
7. Lui donner l’habitude de ne pas s’écouter et l’habituer à croire en priorité tout ce qui vient des parents, des éducateurs, des autres adultes, etc.
8. Lui expliquer ce qui est vrai ou faux, cela de crainte qu’il soit plus con que ses géniteurs (lol).
9. Le questionner et forcer ainsi très tôt son intellect d’enfant à se confronter au mental d’un adulte et à répondre aux interrogations de ce dernier.
10. Lui faire du chantage affectif dans le but de contrôler ses actes.
11. Cacher les peurs naturelles d’un parent derrière l’excuse de l’amour.
12. Manipuler un enfant en lui disant que « c’est pour son bien », alors que tout ce « bien » tend surtout à le priver de liberté et de plaisir.

Sur ce sujet, je puis être intarissable. Mais nous dirons ici que l’essentiel est dit.

 

 

 

 

Serge Baccino

Licence Creative Commons
(Note : Sauf pour les images, trouvées sur le Web et réputées libres et gratuites.

Les Trolls spirituels

Trolls4Une amie m’a donné l’idée de ce mini-article en me parlant de Trolls, en terme d’internet… Voici la définition qu’elle m’en a donnée :

Trolls« Sur les réseaux informatiques, notamment Internet et Usenet, on utilise le terme troll pour désigner une personne, ou un groupe de personnes, participant à un espace de discussion (de type forum), qui cherche à détourner malicieusement le sujet d’une discussion pour générer des conflits en incitant à la polémique et en provoquant les autres participants. »

 

 

Du coup, j’ai de suite pensé qu’il devait exister des Trolls spirituels, c’est à dire des individus qui étaient attirés par les êtres évolués comme les papillons de nuit sont attirés par la lumière. Attirés pour détruire ce qu’ils ne peuvent atteindre mais convoitent néanmoins.
Un peu comme le voleur qui, ne pouvant pénétrer dans une villa et de dépit, prendra plaisir à dégrader le jardin et les massifs de fleurs. Le Troll spirituel n’est pas vraiment attiré par ce qui brille : il est poussé à détruire ce qui brille et, surtout, ceux qui possèdent cette brillance.

Trolls3

Évidemment, le Troll spirituel ne sait pas que ce qui brille, au-dehors, n’est que le reflet de ce qui Rayonne, à l’intérieur. Et nul ne saurait s’approcher du soleil sans se brûler. Donc, le Troll ne supprime pas la lumière, mais il peut temporairement décourager un être de la laisser s’exprimer librement à travers lui. Et c’est là le but avoué et immédiat de notre Troll.

 

 

 

Trolls5Donc, si vous voyez un Troll, que vous le lisez ou que vous l’entendez, ne lui prêtez pas l’attention qu’il réclame et passez votre chemin ou ouvrez plutôt le journal de Mickey, mais ne lisez pas ce qu’il écrit et n’écoutez pas ce qu’il dit : vous allez être sali, même si vous ne le croyez pas et que vous vous sentez à l’abri. Cette salissure se manifestera plus tard, lorsque vous n’y penserez plus, et que vous serez un peu gênés à l’idée de montrer qui vous êtes vraiment ou quelle est votre valeur.

Vous êtes déjà un peu ainsi, dites-vous ? Alors vous vous êtes fait «Trolliser» l’âme ! Passez l’aspirateur, retirez cette poussière et voyez :

Là dessous ça brille toujours autant et de milles feux !

 

 

 

Serge Baccino

Licence Creative Commons