Archives par mot-clé : qualité

Se nettoyer de toute cette crasse

 

 

Inconscient CollectifL‘idée présentée ici est celle-ci : selon l’axiome “Ce qui est en haut est comme ce qui est en bas, et réciproquement”, s’il existe un inconscient collectif qui ressemble actuellement à une grosse poubelle géante, il doit bien exister un inconscient individuel, qui représente donc notre poubelle intime ! Et si nous désirons vraiment aider la planète nous pouvons déjà commencer à cesser de nous polluer nous-mêmes, dans un premier temps, puis essayer de nous dépolluer de tous nos abus passés concernant nos constructions mentales les plus morbides.

 

 

 

oeil4Plutôt que de me lancer dans de grandes théories compliquées, je vais me borner à vous raconter, en le résumant, ce que je fais moi-même lorsque j’aide les gens à se nettoyer, énergétiquement.

Ce témoignage me servira de base de travail au niveau purement intellectuel, à savoir l’énoncé des lois et des principes impliqués.

 

 

 

aimantLa prémisse de base est celle-ci : ce que l’on nomme notre poubellescorps astral est un aimant-poubelle qui attire toutes les formes astrales (émotions, sentiments, sensations, perceptions faussées, etc.) Bien entendu, il ne peut attirer que ce qui correspond à notre façon de penser. Le corps astral contient donc les poubelles auto produites (nos processus mentaux) ainsi que celles attirées, justement, par notre façon de penser et qui leur correspondent ou qui les complètent. C’est ce qui forme les poubelles induites, en somme.

 

 

 

corps astral3Ce fameux corps astral (comme nous dirions tout aussi bien “corps d’armée”) rayonne à l’extérieur sous forme d’une aura du même nom. (Astral vient du latin “aster” = “lumineux”) Dans cette aura, on peut “lire” (percevoir) l’origine de la plupart des problèmes émotionnels, des désordres psychologiques, etc. Selon les Principes de Polarité et de Vibration (voir mon étude sur l’Hermétisme, dans ce même blog), toute forme psychique vibre à une certaine fréquence et c’est cette fréquence qui détermine sa nature ainsi que sa polarité.

 

 

 

corps astral2A noter que si l’on augmente ou diminue cette fréquence, la polarité change en fonction des cycles vibratoires qui suivent une gamme bien précise.) Sachant cela, j’ai à ma disposition deux méthodes : “attirer” (pôle opposé) la forme morbide puis accélérer ses vibrations pour la détruire, ou bien la laisser en place mais augmenter sa fréquence, changer ainsi sa polarité et lui interdire de demeurer plus longtemps dans le corps astral de la personne soignée. Selon la loi impliquée, le plus (+) et le plus (+) se repoussent, le moins (-) et le moins (-) aussi, mais les plus (+) et les moins (-) s’attirent respectivement.

 

 

 

Qu’est-ce qui me fait choisir une méthode plutôt qu’une autre ? Le plaisir de faire sentir à la personne sur qui je bosse, des effets qui concordent avec ce que je me propose de faire. Lorsqu’une personne sent ce qui se passe, elle peut mieux le “conscientiser”, suivre une partie du processus et m’aider à la débarrasser définitivement de ses problèmes. En somme, elle m’aide à l’aider et ça va beaucoup plus vite et on évite ainsi l’assistanat complet.

 

 

 

vibration2Bien entendu, à la partie purement énergétique se joint la partie psychologique. J’explique à la personne ce qu’il lui faut savoir sur ce qui se passait en elle, pourquoi cela se passait et ce qui s’y passera, désormais, si elle ne commet plus l’erreur mentale à la base de la présence, en elle, de la forme astrale morbide.

 

 

 

 

esprit-matiereCar il est bon de savoir que l’astral dépend en très grande partie du mental. Nous sentons toujours ce que nous pensons. Ou, présenté autrement, chacune de nos pensées s’accompagne nécessairement de sentiments et/ou d’émotions, dont la qualité et l’intensité dépendent, bien évidemment, de la nature de nos pensées et de ce qu’elles sont capables de faire naître en nous.

 

 

 

 

Nos pensées, même apparemment anodines, peuvent provoquer de violentes émotions en réaction, si elles viennent réveiller certains schémas dormants. Dit autrement, si ce que nous pensons vient alimenter l’un quelconque de nos “démons intimes” (schémas mentaux compulsifs) nous risquons, en réaction, d’avoir un comportement qui ne correspondra pas nécessairement à ce que nous avons pensé et ressenti. Du moins, en apparence.

 

 

 

subconscientNotre subconscience regorge de blessures profondes qui ont été mémorisées et qui n’attendent qu’une occasion favorable pour refaire surface et nous submerger en quelques secondes. C’est ce qui explique pourquoi, certaines personnes, ont une réaction démesurée en regard de ce que l’on a pu faire ou dire en leur présence.

 

 

 

 

Il est dit que Jésus chassait les démons des gens. Si c’était bien le cas, pourquoi prenait-il la peine de dire, après chacune de ses interventions : “Va, et ne pêche plus ” ?  Simplement parce que ce fameux démon ne dépendait pas de circonstances extérieures ou des caprices d’un présumé Prince des Démons. Le mot hébreu qui a été traduit par “pécher” signifie en réalité mal viser et se réfère à la possibilité, pour le mental humain, de se tromper de “cible”, de but ou d’adresse et donc, de ne pas toujours reconnaître quels sont ses propres intérêts.

 

 

 

autruche stupideEn effet, il nous arrive souvent de parler ou d’agir d’une manière qui ne sert pas vraiment nos buts. Quand cela ne s’oppose pas carrément à l’effet que nous désirions obtenir ! Or, nos paroles et nos actes découlent TOUJOURS de ce que nous pensons. Ainsi, “pécher” revient à se tromper de cible, à ne pas viser correctement en direction de ce ce que nous désirons atteindre ou obtenir.

 

 

 

Les émotions qui en découlent sont d’une nature démoniaque et peuvent nous nuire de différentes façons et, bien évidemment, nous rendre gravement malade, à la longue.

Chasser les démons revient donc à supprimer les effets cumulés de processus mentaux morbides ou destructeurs. Hélas, si la personne recommence à penser la même chose et de la même façon, elle produira de nouveaux des énergies hautement morbides et toxiques qui reproduiront les symptômes extérieurs de la maladie, du “démon”, donc. C’est pour cela qu’une réforme psychologique devrait toujours accompagner un soin purement énergétique, car l’homme est un producteur de démons en masse ! Soigner le foie d’un alcoolique peut être utile, certes, mais le convaincre de ne plus boire est préférable !

 

 

 

affirmationsDans ma pratique, j’emploie donc des méthodes dites “psycho-énergétiques”, car elles font aussi bien intervenir la psychologie que les énergies de guérison. Nous ne sommes plus à l’époque où l’homme peut se contenter de dire “Médecin, soigne-moi et laisse mon esprit tranquille avec ton savoir !” L’assistanat est chose révolue ! Nous ne devons plus nous prêter à cette sorte de jeu risqué qui consiste à maintenir les “patients” dans l’attente de notre aide : nous devons les aider à se prendre en charge, voire les libérer de nous ! C’est ce que s’appliquent à faire tous les psychologues ésotéristes, même ceux qui sont également des thérapeutes (ce qui n’est pas nécessairement le cas.)

 

 

 

esprit5Il est également intéressant de savoir que notre façon de penser s’inscrit en réaction (effets morbides) sur la surface de l’aura astrale et peut se lire comme un livre ouvert. Lorsque je rencontre quelqu’un qui est en demande de soins,  je ne sais pas tout de suite à qui j’ai affaire. Juger serait d’ailleurs présomptueux de ma part. Mais je sais, par contre, comment fonctionne l’esprit et le cœur de cette personne, ce qui me permet de m’adapter à elle, ne pas la faire réagir par la différence vibratoire, si je ne désire pas l’aider ou, au contraire, augmenter ma propre fréquence, si je sens que la personne est ouverte à l’aide bienveillante et désintéressée.

Par désintéressée, je n’entends pas nécessairement œuvrer en toute gratuité, même si, dans mon cas, ce fut souvent le cas et que ça l’est encore quelques fois. Ici, l’intérêt qui se doit d’être absent, se résume à ce besoin de pouvoir sur autrui, d’ascendance psychologique.

Méfiez-vous toujours de l’apparente ” gratuité ” qui pourrait bien vous coûter, en fin de compte, la peau des fesses de votre âme !

 

 

 

charlatansNous savons, le lecteur et moi, que certains praticiens peu scrupuleux, font un peu durer le plaisir et collectionnent les séances de soins comme d’autres les timbres postes. Bien sûr, il est rare qu’une personne soit guérie en une seule séance, j’en convient, mais si le nombre de séances est supérieur à ce que le bon sens entérine, alors le récipiendaire (le patient) est en droit de se poser des questions. Ne serait que sur l’efficacité de la méthode employée et en ce qui le concerne du moins. Ceci n’est pas valable en ce qui concerne les traitements de fond ou de long terme, en cas de maladies très lourdes, évidemment.

 

 

 

J‘attends vos réactions, vos questions et vos commentaires. Et si cela se justifie, lorsque je serai assuré que mes lecteurs ont capté l’essentiel de la partie purement théorique de ce sujet (corps astral), nous passerons alors à un petit exercice pratique très simple mais non moins efficace, non pour permettre au Moi-Idéalisé de se mettre à briller plus fort encore, mais pour laisser briller, en nous, cette Lumière, cet “Aster” primordial (Akasha) que nous avons terni, comme des polissons que nous sommes.

 

(Note : la proposition faite d’exercice en fin de cet article, n’est désormais plus d’actualité.)

 

 

Serge Baccino

Licence Creative Commons
(Note : Sauf pour les images, trouvées sur le Web et réputées libres et gratuites)

Changer d’âme

asep9776Nous savons déjà que l’âme, c’est ce qui nous anime, autrement dit, qu’elle est faite d’esprit conditionné (pensées, idées) et de force vitale dite « orientée » (émotions et sentiments connexes.) Nous savons également que l’âme n’est pas « quelqu’un » ni même « nous » mais un réservoir de connaissances, de souvenirs, bref, de la mémoire vivante qui désire et a (hélas) la force de s’exprimer en nous et à travers nous.

 

 

 

processus mentaux2L’homme vit avec cette compulsion animique depuis des milliers d’années, et il semblerait que cela ne le perturbe pas outre mesure. Pourtant, c’est le contenu formel (pensées) et orienté (émotions) de l’âme qui produit la plupart des souffrances humaines.

En clair, nos souvenirs et nos manières programmées de réagir émotivement, sont à la source de tous les conflits et responsables de toutes nos souffrances morales et physiques.

 

 

 

3fnrpcdlLorsque cesse cette compulsion de l’âme, c’est-à-dire lorsque cette dernière se résume à des souvenirs qui n’essayent plus de conditionner de force notre vie, il est alors possible de «changer d’âme» et, en fait, de se placer sous la chaleureuse tutelle de la Vraie Âme, de ce que nous sommes en esprit (et non en pensées) et en vérité (et non en simple émotivité.)
Cette Âme Véridique est bien entendu la partie Divine de notre propre Soi, de ce que nous sommes en vérité et pour l’éternité durant. Car n’en doutons pas, si Dieu-le-Tout n’a pas d’intention à notre égard, notre dieu personnel poursuit un (ou des) but(s) très précis et entend faire respecter la raison originelle de notre venue sur Terre.

 

 

 

Notre Soi est lui aussi fait d’esprit et de force vitale, mais d’une qualité plus pure et haute en fréquence que ne le sont les deux polarités de l’âme humaine ordinaire. Son Noyau Central est une particule de Pur Esprit, c’est à dire de Dieu-le-Tout, ce qui existe de plus haut et de plus pur dans le Cosmos et sur tous les autres plans.

 

 

 

dnora3x4Résister à l’âme revient à s’épuiser et à perdre son temps (et celui du Soi.) Résister ensuite au Soi Divin revient à se couper de ses trésors et de la plus grande partie de ce que nous sommes en vérité. Obéir à l’âme et suivre sa compulsion revient à se perdre de vue. Obéir au Soi et suivre ses conseils éclairés revient à Se Trouver enfin.

 

 

 

 

Serge Baccino

Licence Creative Commons
(Note : Sauf pour les images, trouvées sur le Web et réputées libres et gratuites)

Le grand et le petit soleil

ManipuraVoici une connaissance qui n’est pas très répandue dans le public et que je vous présente avec plaisir, cela parce qu’il est juste que vous le lisiez ou l’entendiez au moins une fois…Vous en ferez ensuite ce que bon vous semble, en toute liberté. Le Chakra N° 3, en montant, est nommé « Manipura », c’est-à-dire « le Gemme Flamboyant », en sanskrit. En français, il est nommé « Centre Solaire. »

Ce Chakra fut, jadis, le Centre psychique de référence de la Race Atlante, la quatrième, dont la mission était de produire une conscience humaine sensible et intelligente. Les Atlantes non-initiés pensaient et ressentaient avec leur Centre Solaire et ce dernier, durant les quatre périodes de l’Atlantide qui couvrirent plusieurs milliers d’années, reçut une telle attention et donc, une telle stimulation, qu’il devint par la suite le Centre exclusif de conscience vivante et sensible de la plupart des êtres humains, atlantes ou non.

 

 

 

dragonCe Centre est aussi celui de l’intellect (le fameux Dragon de l’Apocalypse) et c’est également par le Chakra Manipura ou « petit soleil » que l’être humain, actuellement encore, est relié à une chose redoutable qui se trouve dans cette mer énergétique qu’est l’inconscient collectif humain.

Cet inconscient collectif était jadis appelé « Les Grandes Eaux » et une prophétie (qui inspira l’Apocalypse bien plus tard) disait quelque chose comme ceci :

« Des Grandes eaux, issue du Dragon, sortira une Bête Immonde qui adombrera et mènera à leur perte tous les humains du [branchés au] Rayon Horizontal… »

 

 

 

Louis XIVLe désir de tout gérer, maîtriser et planifier, suractive énormément le Chakra Manipura et polarise la conscience individuelle dans ce Foyer énergétique de conscience. A la vue spirituelle (et non pas psychique, merci de noter la différence) le Chakra Manipura des gens qui sont encore sous la tutelle tyrannique du Régent de ce Monde (voir plus loin à son sujet), apparait comme une sorte de corole ouverte (ou offerte) orientée ou dirigée fermement vers l’avant, c’est-à-dire sur une ligne horizontale.

 

 

 

Manipura-ChakraOr, cette horizontalité permet au Chakra Manipura de « capter » la fréquence particulière de celui qu’on appelle « Le Grand Deva » ou encore « Le Faux-Dieu » ou encore « le petit soleil » ou, plus ésotériquement, « Le Régent de ce Monde. »

Ce fameux « Régent » est en fait un immense égrégore collectif qui est plus connu, à notre époque, sous le nom apparemment peu menaçant et « connu » d’ego. En fait, personne ne possède un ego individuel; les êtres humains sont tous branchés,  peu ou prou, à une onde mentale d’une certaine longueur, captée (ou non) par le troisième Chakra (Manipura/Solaire.)

Tous ceux qui ont encore un « Océan du vide » (voir par exemple les écrits de Shri Mataji dans le Sahaja Yoga, à ce sujet) et donc un Chakra Solaire orienté vers l’horizontal ET NON VERS LA VERTICALE DU CORPS, son branchés sur l’ego planétaire et reçoivent leurs directives d’un faux dieu Collégial.

 

 

 

manipura-02Il est intéressant de noter que le Chakra Manipura est dit posséder huit « pétales », c’est à dire huit formes différentes de rayonnement. Cette « qualité » fait de ce Centre psychique le premier Foyer de conscience complet qui se suffit à lui-même et qui peut être développé presque sans limite. De fait, des personnes très instruites, qui semblent maîtriser correctement leur vie et qui se sentent « connectées au divin », peuvent très bien n’être en fait que les infortunées victimes inconscientes du «faux dieu», c’est-à-dire de l’ego. Non pas de « leur » ego personnel et spécifique, mais de cet ego collectif qui, en effet, peut très bien se faire passer pour un dieu, tant sont grands ses pouvoirs et ses connaissances (qu’il tire d’ailleurs des humains qui lui vouent un culte, sans même le réaliser et depuis des millénaires.)

 

 

 

Chakra00Le fait que la partie qui couvre la région du plexus solaire soit appelée « l’Océan d’Illusion » ou « Royaume de Maya » (son mari étant « Mara » le Divin Architecte auquel se réfère le Bouddha) démontre que cette zone est le siège d’un puissant secret. Elle est en fait le siège d’un « endormeur de première », d’un puissant gourou dont la plus grande force consiste à faire croire en la liberté totale de tous ceux qu’il contrôle sans aucune pitié. D’ailleurs, ne dit-on pas que la plus grande victoire du Diable consiste à nous faire croire qu’il n’existe pas ?

 

 

 

Il y a un « trou » énergétique dans le conduit naturel du Canal Central « Sushumna », ce Nadi vertical qui relie notre structure corporelle (le premier chakra, tout en bas) à la pure conscience d’Être (Chakra 7 et +) Du fait de ce trou éthérique, de ce « bout de tuyau qui manque », si je puis dire, l’être humain est coupé du Divin, du vrai Dieu, c’est à dire du Grand Soleil. Il est donc obligé de s’approvisionner en énergie autrement et… Autre part ! Alors, le Chakra Manipura est orienté vers le dehors et vers les autres, c’est à dire dans le sens horizontal, là où se trouve de l’énergie qu’il faudra désormais voler à ceux qui la vole aux autres ou, mieux encore, qui la produisent pour eux-mêmes.

 

 

 

spirale blancheVoilà donc ce qui permet aux Grands Maîtres et aux Maîtres de savoir instantanément qui est « illuminé » -ne serait-ce qu’un peu- ou non et, surtout, qui VEUT VRAIMENT l’être ou pas, à savoir qui présente un Chakra « carnivore » et désireux de bouffer autrui, ou qui est prêt à quelques sacrifices d’orgueil pour devenir capable de se connecter de nouveau à la Source Divine et à tourner sa face en direction du Vrai Soleil. Un Soleil qui, d’ailleurs, Brille en nous et tout autour de nous.

Nota : c’est pour cette raison qu’il est dit que “ne plus manger de viande animale” n’est pas suffisant pour faire d’un être qui se veut “spirituel”, un véritable végétarien ! Il faut encore qu’il cesse de “bouffer” les autres, à savoir, de leur piquer de l’énergie, même sans le réaliser.

 

 

Serge Baccino

Licence Creative Commons
(Note : Sauf pour les images, trouvées sur le Web et réputées libres et gratuites)

Chakra et psychologie

chakra_man1Je me propose de vous présenter la relation qui existe entre un mauvais fonctionnement des chakra (sans “S” au pluriel, c’est du sanskrit, pas du français, merci) et la psychologie du comportement. Ou dit autrement, quels sont les problèmes psychologiques liés au dysfonctionnement d’un chakra.
Chaque Centre énergétique (un des noms français pour Chakra) est en fait double, puisqu’il a une correspondance devant le corps et derrière le corps (dans le dos et le long de l’axe vertébral.)

Les Chakra du devant représentent l’avéré, le manifesté, c’est-à-dire ce que nous sommes, pouvons, avons déjà, etc. Les chakra postérieurs représentent notre potentiel : Ce que nous « pourrions » être, dire, faire, par ailleurs.

Voici à présent les symptômes psychologiques liés à un dysfonctionnement d’un Chakra, en partant du haut du corps et en descendant. Les noms sont donnés en français puis leur correspondance en sanskrit est donné entre parenthèses.

 

 

 

Chakra-couleurs Centre Coronal (Sahasrara Chakra), situé au sommet du crâne, glande endocrine connexe : la Pinéale (ou épiphyse) : Avoir le « cafard », broyer du noir (moral à zéro) se sentir seul, abandonné ou incompris, mal aimé. Impression de tourner en rond, manque de recul par rapport à des problèmes (être totalement immergé dans ses problèmes.) Le centre coronal possède une sorte de clapet énergétique qui peut se fermer si on s’identifie trop avec ce qui nous arrive et que nous vivons.

Dès lors, les énergies « Bodhi-Aôr » (Le « Feu Lumineux ») ne circulent plus dans le Canal Central (Sushumna Nadi) qui double la moelle épinière et nous sommes temporairement « coupés » de notre propre divinité.

En fait, nous sommes toujours connecté mais nous n’en avons plus conscience, car nous ne ressentons plus ce contact, même s’il est indéfectible et permanent par ailleurs.

 

 

chakra-positions

 

 

 

Chakra FrontalChakra Frontal (Ajna Chakra), situé 2 cm au-dessus de la ligne des sourcils, sur le bas du front. Glande endocrine connexe : lobe antérieur de la Pituitaire  (antéhypophyse.) Manque de discernement, (faculté de discriminer) ne pas « voir » où se situent nos problèmes, ignorer les causes et être littéralement subjugué par les effets.
Difficulté à apprendre ce qui est différent et nouveau. Manque de cohésion mentale (tendance à se disperser mentalement) Manque de personnalité, de courage et de volonté, caractère faible qui se laisse influencé facilement par autrui.

 

 

 

Chakra OccipitalChakra Occipital , situé à l’opposé du Centre Frontal, derrière la nuque, au niveau du cervelet, glande endocrine connexe : lobe postérieur de la pituitaire (posthypophyse.) Difficultés pour concrétiser les idées. Ne mener que rarement à terme les actes (tout commencer, ne rien finir, sauter d’une chose à une autre.) Manque de rigueur mentale (mollesse, laxisme, lâcheté morale.) Difficulté à assumer les responsabilité. Incapacité à appliquer les règles de morale les plus élémentaires (ne pas avoir de parole, par exemple.)

 

 

chakras-7

 

 

 

 

Chakra Laryngé (Vishuddha Chakra), situé sous la gorge, en dessous de la glande thyroïde, qui est sa glande connexe, et entre les deux parties saillantes des clavicules.) Difficulté à exprimer correctement ce qui a été intellectualisé. Manque d’initiative et/ou de créativité personnelle. Se sentir incapable d’exprimer des émotions naturelles et justifiées par ailleurs (peur de déplaire, peur des conséquences, etc.)

 

 

 

 

Chakra CervicalChakra Cervical, situé derrière et dans le cou, au niveau de la 6e vertèbre cervicale, lié également à la Thyroïde.)

Difficulté à faire ressortir (exprimer, faire valoir) sa valeur personnelle (niveau socio-professionnel) Ne pas savoir « se vendre », c’est-à-dire ne pas oser mettre en avant des qualités pourtant effectives. Crainte d’imposer les idées, honte de s’affirmer. Approche erronée des relations sociales basées sur la hiérarchisation (la fameuse peur d’affronter le patron.) Le Chakra cervical est LE centre psychique socio-professionnel par excellence et c’est également un des Centres potentiels supérieurs les plus affectés à notre époque et pour l’essentiel des gens qui vivent dans les grandes villes.

 

 

 

chakras-dos

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Chakra CardiaqueChakra Cardiaque (Anahata Chakra), situé au centre de la poitrine, juste sous le Thymus qui est sa glande endocrine connexe.) Avoir du mal à s’intégrer, à s’adapter, à communiquer avec les autres. Être fermé, problèmes relationnels (famille, conjoints, amis.) Peur des gens, de la foule ou des espaces clos. Repli sur soi-même, peur de vivre et peur d’aimer (par crainte de souffrir en s’attachant.) Sentiment d’insécurité, déceptions sentimentales récurrentes. Intolérance, tendance à agresser en premier, de peur d’être agressé soi-même.

Maladie de la persécution, manque de confiance dans les autres et/ou la vie en général. Impression que « Dieu est contre nous. » Angoisses inexpliquées (cycliques ou ponctuelles.) Manque de confiance en soi, impression d’être « une merde », de ne servir à rien ou à personne; sentiment de vie inutile ou insipide.

 

 

 

Chakra ThoraciqueChakra Thoracique, situé dans le dos, sur l’axe vertébral toujours et au niveau 4e/5e dorsale, Thymus également.) Manque de volonté pour aimer et se faire aimer (ne faire aucun effort pour être « aimable », c’est à dire « digne d’amour. ») Difficulté à trouver et choisir le partenaire conjugal idéal. Tiédeur sentimentale. Incapacité à gérer les amitiés ou toute relation dans laquelle l’émotionnel tient une place de choix. Instabilité dans la qualité de nos rapports avec la vie en général et les autres en particulier. (Attendre qu’ils fassent des efforts et aiment pour deux.) Peur de devoir s’investir, participer, organiser, etc. Peur de se servir de l’intellect ou du mental en général.

 

 

 

chakra2

Chakra Solaire (Manipura Chakra), situé au niveau du creux de l’estomac ou du plexus solaire, Glande Pancréas.) Difficulté à apprécier ce qu’on possède déjà, manque de contentement.
Sentiment de mal être ou de malaise au niveau familial, professionnel, social, ethnique ou même humain (ne pas trouver ses marques, sa place, etc.) Ne pas se sentir à sa place ou se sentir à l’étroit. Manque d’épanouissement au sein du foyer (conjoint) d’une famille (parents ou enfants) ou d’un groupe (associations, groupements, sectes, etc.)
Avoir du mal à s’accorder du plaisir ou à l’accorder aux autres. Tendances à culpabiliser (en rapport avec le Chakra Laryngé.)

Ce Chakra est celui de la personnalité, du rayonnement personnel (charisme) et de l’intégration sociale et humaine en général. Il est également celui de l’intellect lorsque ce dernier est encore largement « teinté » d’émotionnel et se laisse conduire par la compulsion.

Ce Chakra est celui qui est le plus actif (voire hyperactif) chez les anciens Soi Atlantes réincarnés (par le biais d’une nouvelle extensions.) On les reconnaît au fait que ce Centre est au moins deux fois plus gros (étendu) que celui du cœur, par exemple.

 

 

 

Chakra DorsalChakra Dorsal, situé aux environs des 10e et 11e vertèbres dorsales, listé ici juste pour information, lié, en plus du Pancréas, au foie, qui est lui aussi une glande endocrine au même titre que le cœur, n’en déplaise aux physiologistes modernes.)

Potentiel à être, capacité à Rayonner soit son individualité, soit le Divin. Ce Centre psychique est en train de s’activer depuis les années 1998 et était auparavant volontairement laissé au stade de simple potentiel, ceci afin que la présente humanité ne risque pas de tourner un Remake de « La Chute de l’Atlantide. » En effet, c’est grâce à l’activité accrue de ce Chakra que l’homme reçoit une pleine provision de facultés qu’il vaut mieux ne pas placer entre toutes les mains. Normalement, ce Centre est « verrouillé » par le Soi Divin qui est seul apte à juger du moment opportun pour le rendre de nouveau actif.

C’est généralement par le biais d’une brusque « montée » de Kundalini (énergie résiduelle du Saint-Esprit) que ce Chakra potentiel se remet en activité, offrant ainsi à la personnalité, des moyens qui, depuis des millénaires, ont fait et font encore rêver les étudiants de l’ésotérisme. Évidemment, ce Centre n’est pas affecté par nos processus mentaux puisque généralement verrouillé (sauf chez certains psychistes.)

 

 

Rayonant

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Chakra Sacré (Swaddhisthana Chakra), situé environ un doigt en dessous du nombril mais parfois mobile voire affecté d’un mouvement rotatif dans le sens solaire, généralement. Lien : glandes gonades.)

Perte de tonus sexuel, de volonté de communion sensuelle avec un autre corps (partenaires amoureux.) Perte de vitalité générale, manque de désir réel pour le sexe opposé.

Penser que la sexualité est « sale », dégradante ou « source de pêchés » (pour les plus atteints !) Besoin compulsif de FAIRE quelque chose à tout prix (de travailler, de créer) difficulté à rester en place et bien oisif.

 

 

 

 

Chakra LombaireChakra Lombaire (4/5e vert. lombaire, gonades également.) Difficulté à demeurer en bonne santé, ne pas croire en une guérison possible. Ne pas aimer et/ou respecter son corps. Se sentir inharmonieux, limité, bloqué par quelqu’un ou par  quelque chose, ou par une condition extérieure (origine des lumbago et autres tours de reins.)
Nota : Chez les mystiques qui ont une disharmonie de ce Chakra, la recherche spirituelle est souvent un savant prétexte pour négliger ou même maltraiter le corps en toute « légitimité

 

 

 

Chakra PubienChakra Pubien (situé, chez l’homme, dans le petit creux situé au départ de la hampe, c’est-à-dire le dessus du sexe. Chez la femme, il est situé à la commissure des grandes lèvres ou juste au-dessus du clitoris.) Avoir peur du sexe opposé ou en avoir une vision ou une approche dégradante. Désir de dominer le conjoint ou l’autre sexe en général. Manque d’aptitude à donner et/ou à recevoir du plaisir, sous toutes ses formes. Peur de ne pas « assurer », de « ne pas être  à la hauteur. » Chez l’homme, forme le macho, pour les femme, produit la ce que l’on souvent « la castratrice » (orgueil issu de la peur de se faire dominer en assumant sa féminité.)

Nota : Toutes les peurs bloquent la libre circulation énergétique entre les Centres Coccygien (Muladdhara Chakra) et Cardiaque inclus (Anahata Chakra.) A la longue, il peut en résulter des tensions ou des douleurs dans la colonne vertébrale, divers désordres psychologiques et organiques (foie, cœur, pancréas, poumons.)

 

 

 

Femme rayonnante

Chakra Coccygien (Muladdhara Chakra, situé entre l’anus et les organes génitaux, parfois localisé sur la dernière vertèbre soudée du coccyx. Glandes endocrines connexes : surrénales.) Manque d’énergie en général. Manque de spontanéité par excès de réflexion (trop intellectuel.) Manque de combattivité, lâcheté par rapport à la vie et aux difficultés rencontrées. Perte de la volonté de vivre, perte du sens des réalités physiques ou terrestres (fascination astrale, mysticisme excessif servant à masquer une réalité jugée moche : on se croit « demi-elfe » et on veut contacter des lutins, des fées et apprendre la « langue elfique » inventée par Tolkien pour ses romans, par exemple.)

 

 

 

Chakra RacineNota : Ce Centre, par sa connexion avec les glandes surrénales, qui en sont l’expression physique et extérieure, est souvent responsable de stress et d’hyperactivité (trop d’adrénaline dans le sang) ou, au contraire, de froideur émotionnelle. En psychologie ésotérique, comme d’ailleurs en ésotérisme de base, les surrénales sont considérées comme étant « les glandes du combat ou de la fuite. »

Ce « combat » pouvant être de nature sociale (personnes, évènements) ou de nature psychologique (combattre ses émotions, sentiments, intuitions.)

Du fonctionnement de nos surrénales dépendent des états d’être aussi radicalement opposés que l’hyperémotivité (pleurer sans raisons, en rapport avec un dysfonctionnement thyroïdien) ou au contraire, une froideur excessive voire de la cruauté.

Si vous avez des questions, j’y répondrai. Si vous avez des affirmations issues d’un savoir supérieur à celui de tous, gardez-le précieusement pour vous et essayez au moins de le pratiquer !

 

 

 

Serge Baccino

Licence Creative Commons
(Note : Sauf pour les images dont certaines avec copyright. Merci de me faire savoir s’il faut les retirer, en cas d’exclusivité absolue)

Dossier – Les fondements de la science hermétique – Chapitre 5

La Transmutation Mentale.

“L’Esprit, de même que les métaux et les éléments, peut passer d’un état à un état différent, d’un degré à un autre, d’une condition à une autre, d’un pôle à un autre pôle, d’une vibration à une autre vibration. La Vraie Transmutation Hermétique est un Art Mental”.

LE KYBALION.

 

Il a souvent été question, en Alchimie, de “Transmutation
Au départ, l’idée est de s’instruire sur la composition secrète des éléments qui constituent les matériaux inanimés, ceci afin de devenir un jour capable de transformer une matière vulgaire en une forme de matière beaucoup plus noble.
Un très grand nombre d’alchimistes du passé se serait damné pour réussir à transformer le plomb en or ! Oui mais voilà : ces fameux “alchimistes” n’était PAS de vrais Alchimistes (avec un “A” majuscule) mais… Des Souffleurs !

 

 

Pour les Initiés, le “souffleur” est celui qui n’est pas assez intelligent pour comprendre la vérité et qui prend le symbole pour ce qu’il désigne.
C’est celui qui retient la lettre et non l’esprit.
TOUS les alchimistes qui désiraient, désirent encore et désireront plus tard transformer le plomb en or sont des abrutis qui ne comprennent absolument rien à l’Art et à la Beauté véritables. Désolé de me montrer aussi virulent mais il fallait bien que quelqu’un le leur annonce !
Ces alchimistes du dimanche ne produisent que…Du vent ! Ils soufflent mais n’expriment rien d’autre que leurs vanités et leur soif de richesse et de pouvoir.
La véritable Alchimie est un Art.

La véritable Alchimie est un Art Mental !

 

L’Alchimiste véritable transforme le plomb de son âme en l’or de sa Conscience.
Les “métaux” sur lesquels il travaille se nomment “pensées”, “émotions”,”ego”, “Moi-Idéalisé”, “peur”, “doutes” et “intellect”, etc.
Pour donner un exemple concret, le fameux “Mercure” est en fait l’intellect humain, et non le liquide argenté que l’on trouve dans les thermomètres !
Mais loin de moi l’idée qu’il vous faille placer votre intellect au… Même endroit que vous placez habituellement votre thermomètre ! 😛

 

Les métaux vils sont tout ce qui pourrait alourdir l’homme et le tirer vers le bas. L’Or véritable se trouve en lui, telle une pépite grossière dans une gangue et qui ne demande qu’à être dégrossie.

 

Voici ce que dit à ce sujet le Kybalion qui, on devrait toujours s’en souvenir, n’a pas été écrit “hier”, si vous voyez ce que je veux dire ^^ :

 

“Par suite, la “Transmutation Mentale” est l’art de changer, de transformer des états, des formes et des conditions mentales en d’autres conditions de nature différente.
Il vous est maintenant facile de comprendre que la Transmutation Mentale n’est que “l’Art de la Chimie Mentale”, ou si vous préférez, une forme de Psychologie Mystique pratique.”

 

 

Si vous remplacez le mot “Mystique” par “Ésotérique”, vous obtenez la version 2010 de ce texte. (Note : Cet article a été écrit il y a trois ans.)

 

Ainsi, l’Alchimie Mentale, qui est “l’Outil du Maître“, comme le disait le Grand Hermès, s’appuie sur les 7 principales Lois spirituelles pour fonctionner.
De fait, si on veut s’améliorer ou carrément “changer”, on doit se servir de ces Lois, sinon, on n’y arrivera jamais.
De plus, l’emploie des Lois est la seule manière pour que notre être intérieur, notre Conscience Profonde, accepte de nous voir nous transformer en autre chose que ce qu’il avait préalablement suggéré.

 

Que voulez-vous, l’esprit est Joueur ! Osons dire qu’il conserve un esprit ouvert et que s’il nous voit nous servir de ses Lois pour nous transformer, il nous laissera faire et nous observera d’un air curieux et attentif pour voir où nous désirons en arriver.

Évidemment, certains vont hurler et dire :

 

Mais, mais, mais !… Et la volonté de Dieu, Bordel ?

(oui, les gens qui bégaient sont souvent grossiers ^^)

Eh bien quoi, la Volonté de Dieu ? Sa Volonté se résume à Ses Lois, je vous ferais remarquer, et non à un vulgaire “Fais ceci et non cela” plutôt réservé à nos curés et à ceux qui cherchent à conditionner notre liberté pour nous conserver sous leur coupe.

Si vous employez les Lois ou les Principes pour obtenir ce que vous désirez, vous faites la Volonté de Dieu, point barre ! (Volonté = “Lois impersonnelles et incontournables en Action”)
A l’inverse, si vous désirez au petit bonheur et faites n’importe quoi, vous “violez la Volonté de Dieu” et vous en prenez plein la poire ! (lol)

 

Mais ce ne sera pas là l’œuvre de Dieu en vous mais de ses Lois, agissant d’une manière impersonnelle ou “aveugle“, comme on dit. Le Divin en nous encourage, aime mais n’agit pas directement sur nous, pour nous ou “contre nous.”

 

Toutefois, s’il voit que nous devenons intelligent (sic) et usons des Lois pour vivre en harmonie avec l’univers, alors il peut en effet nous envoyer de l’énergie ! Et même beaucoup d’énergie ! Et là, attention ça dégage violent ! (Dieu ne sait pas “faire sobre”, que voulez-vous ^^)

 

Donc, la Transmutation, Art Royal par excellence, et qui consiste à transformer une chose “lourde” en son opposé, c’est à dire une chose “légère.”
Vous aurez compris que les fameux “métaux lourds” sont ceux qui construisent nos pensées les plus merd… grossières (lol), tandis que l’or et les pierres précieuses sont les pensées les plus élevées, chatoyantes et belles de l’humanité.

 

Et le Kybalion nous enseigne que c’est en nous concentrant sur le pôle opposé d’une condition quelconque que nous pouvons la transformer en son contraire (ou pôle opposé.) Il ne faut surtout pas “méditer sur les métaux vils” et encore moins se concentrer sur eux car l’énergie suit l’attention mentale.

Il faut au contraire se polariser fermement sur le pôle qui nous intéresse, c’est à dire celui qui manifeste la qualité ou condition contraire (ou opposée) et qui est recherchée. Je ne saurais trop vous recommander de lire le chapitre trois du Kybalion en concordance avec le contenu de cet article.

 

Note importante au lecteur : Durant toute la durée du présent Dossier et à tout moment de votre choix, vous pourrez revenir en arrière et reprendre (on dit “remonter”) ses autres articles et ce, quels qu’ils soient.
Ce qui sera d’ailleurs une bonne chose pour les futurs lecteurs qui viendront sur ce Blog et prendront le sujet en cours de route.

 

Je me ferais un plaisir de revenir en arrière et répondre à toutes les questions, même dans les prochaines années !

 

A présent, je vous invite à poser toutes les questions de votre choix ou même à donner votre avis, voire émettre quelque critique bien senti au sujet de ma manière de traiter certains sujet avec une “virilité” pouvant choquer certaines personnes.

 

LIRE LE PROCHAIN ARTICLE DE CE MÊME DOSSIER ? Cliquer ICI