Archives par mot-clé : cruelles

Le mensonge à Soi

Man-PowerComme vous le savez, dans ce nouveau paradigme instauré par les énergies nouvelles (2012 et +) le moindre manque de cohésion mentale et d’attention auront pour effets de rendre les propos et les actes des gens décousus et désordonnés. Un peu comme si le manque de rigueur mentale précédemment voilé (caché, en fait) ne pouvait plus et n’avait plus le droit de l’être….

 

 

 

De très nombreuses personnes se démarquent déjà depuis des années en ayant tendances à cacher leurs véritables émotions et sentiments sous un fatras de mots et d’expressions « cools » qui sont autant de protections illusoires contre je ne sais quel danger supposément extérieur. C’est ce qui empêche, par exemple, de nombreux visiteurs de mon forum, de réussir à s’investir vraiment, comme les autres membres, conservant une prudente distance entre leur vie personnelle et notre état d’esprit commun. Certains manifestent pourtant un réel désir d’avancer, mais ce désir est largement compromis par une peur de je ne sais quel démon intérieur qui les hante.

 

 

 

 

Du coup, même leurs élans d’enthousiasme sont faussés ou déviés par cette peur, par ce démon intime auquel ils paraissent être plus liés qu’à la Lumière Elle-Même. Ce schéma compulsif et morbide leur bouffe l’âme et fausse leur mode d’expression au niveau relationnel. Mais ils devront très bientôt choisir un mode d’expression simple, direct et sans fioritures inutiles sinon, ils ne réussiront plus à comprendre les autres et à être compris d’eux.

 

 

 

 

masques blancsLes «risques» liés à l’Après 2012 (Note : écris en 2013), bien que n’étant pas du genre scénario catastrophe, comme le supposaient voire l’espéraient certains, sont tout de même bien réels mais concernent surtout le jardin intérieur des êtres humains. Pour employer un langage plus populaire, je dirais qu’il va y avoir une merde psychologique pas possible dans l’esprit de pas mal de gens.

 

 

 

 

psychiatreEt je ne parle pas ici des plus débiles d’entre nous qui sont déjà à l’abri puisqu’ils se retrouvent internés en clinique psychiatrique. Ces News énergies vont simplement dévoiler l’homme à l’homme et le montrer dans toute sa nudité et… Sa totale fragilité.

Et c’est exactement ce que se refusent de vivre celles et ceux qui abritent autant qu’ils protègent, le principal schéma, celui auquel je me réfère ici. (l’auto-mensonge ou « mensonge à soi. »)

 

 

 

tricherCeux qui, quel qu’en soit la raison, continueront à tricher avec eux-mêmes d’abord, puis avec les autres ensuite, cela par peur de se montrer tels qu’ils sont (ou supposent être) à ceux-là je souhaite beaucoup de courage car, en vérité, ils vont en avoir besoin ! Considérez, si vous le voulez bien, « l’Apocalypse-Révélation » comme étant « La fin du mensonge. » Une fin un brin forcée par une Vague de Vie qui, n’en doutons pas, témoigne d’un puissant Appel lancé depuis l’inconscient d’une humanité qui en a marre de ” se vivre en l’état. ”

 

 

 

mensonge-femmePar « mensonge », je ne me réfère pas uniquement à ceux qui trompent les gens dans le but de les abuser ou pour leur nuire, mais aussi et surtout, à ceux qui refusent de voir la vérité de leur être et qui persistent à « vivoter » plutôt que de s’atteler à une courageuse réforme de leur esprit (PRP) Ceux qui auparavant souffraient à cause d’une vérité qu’ils cachaient vont désormais souffrir à cause d’un mensonge qui va se révéler aux yeux de tous, et ce, malgré leurs efforts désespérés pour que survive le mensonge qui depuis toujours, n’a pour seul but que de cacher un profond mal-être.

 

 

 

stressImaginez que, très bientôt, ceux qui ne sont pas à l’aise dans leurs baskets vont devenir l’objet de l’attention mentale de tous les autres ! Bonjour l’angoisse !

En effet, leur malaise deviendra si évident qu’ils en arriveront à « faire tâche », parmi celles et ceux qui, bon grès, mal grès, ont décidé de se prendre en main voire de réclamer de l’aide. En somme, leur refus de s’adapter aux nouvelles normes de relations sociales ET spirituelles, ne fera que mettre plus en valeur encore leur mal être. Un mal être très maladroitement caché car, en fait, les autres ne verrons plus que ça lorsqu’ils leur prêterons attention.

 

 

 

 

Tout comme l’on remarque, au milieu d’un groupe qui s’amuse et parle en étant très excités, une personne qui se tait, se trouve tassée dans son coin et semble triste et détachée de tout. Les nouvelles énergies paraîtront quelques peu cruelles ou sadiques à quelques-uns, car elles vont faire arriver une des choses que les plus timides redoutent par dessus tout : que tous les regards convergent lourdement vers eux et qu’ils deviennent le centre d’attention de tous ! Si vous comptez parmi les plus timides, je vous laisse imaginer l’effet !

 

 

 

 

sadique-dentisteMes propos pourraient paraître un brin sadiques, cela au point de croire que cette seule idée m’amuse au plus haut point. Cela est due au fait que je comprends la Grande Vie et connaît son humour un brin décalé par rapport à celui de l’homme ou de la femme dits ordinaires. « Ces être qui ne savent plus Dieu » comme dirait l’un de mes Amis. Ce qui blesserait affreusement l’ego de l’homme et de la femme, fait marrer la Grande Vie qui n’est pas aussi sérieuse puisqu’elle est Dieu (ou l’esprit, c’est la même chose.)

 

 

 

 

se taireLes personnes qui ne savent plus s’exprimer, que ce soit par les mots écrits ou ceux prononcés, cela à force de mensonge à soi, ne sont pas « mauvaises » : elles n’ont simplement pas encore réussi à être Soi. Elles subissent la tyrannie de diverses peurs secondaires qui leur interdisent de se conduire en toute simplicité en compagnie des autres, cela de peur de se montrer « telles quelles sont vraiment. »

Un «  tel quel» étant jugé faible et moche et donc susceptible de se faire manger tout cru par tous les méchants, là, au-dehors (ça fait un peu gamin de maternelle, ce genre de frayeur, non ?)

 

 

masques blancsLa Vie va arracher leur masque et ceux qui auront un masque trop bien collé au visage (identification au schéma compulsif), hé bien… Il est facile de comprendre ce qu’il va se passer pour eux, n’est-ce pas ?

Ici, manifester de l’amour ou de la compassion pour autrui, ne consiste pas à accepter, à ne pas juger à être tolérant ou je ne sais quel autre ringardise mystique du même tonneau qui sert surtout à protéger ses propres fesses du mal et donc, à cacher sa peur de se regarder soi-même en face. Ici l’amour est devenu « couillu » et il prend sur lui le risque de se faire rejeter plutôt que de laisser l’autre sombrer dans un bourbier mental dont il aura grande peine à se sortir tout seul.

 

 

 

 

ga6x7adcLisez l’Apocalypse version Essénien et voyez comment réagit Jean, lorsqu’il cesse enfin de « se détourner plein de honte » !
Toutefois, l’amour cesse de guider et d’animer la langue ou le bras, cela, dès qu’en face, il y a refus d’être aidé. Bien évidemment. Ceux qui se sentent concernés par le matériel psychologique que je leur propose là, peuvent tout aussi bien ne pas tenir compte de mes propos ainsi que de leur propre ressenti. De toutes manières, il est important qu’ils demeurent libres et qu’ils soient conscients de l’être. Mais ils doivent aussi réaliser que lorsqu’on n’est plus capable de se faire comprendre d’autrui, on va à l’encontre d’une prise de conscience qui, même tardive, même repoussée chaque jour au lendemain, finit par nous rattraper. Et les effets qui pouvaient, précédemment, être profitables à qui ne résiste pas à l’évidence, peuvent s’avérer par la suite très dommageables pour l’équilibre psychologique. On ne refuse pas d’assumer sa « part de ténèbres » sans en payer le prix fort.

 

 

 

 

faille2Lorsque la terre s’ouvre en deux sous nos pieds, plus on attends pour sauter sur l’un ou sur l’autre des deux rebords, plus l’écart augmente entre les deux. Et plus difficile et périlleux sera le résultat final.

Il n’est plus temps pour la Tiédeur et sachez que vous avez été largement «pistonnés» par la Grande Vie qui n’a eut de cesse de vous faire des clins d’œil, de placer des bornes et des panneaux indicateurs à chacun des grands croisements de votre existence.

 

 

 

KalkiSachez que l’année 2012 ne marquait pas une fin mais le commencement d’un Renouveau. Un renouveau qui, à cause de la résistance du plus grand nombre, marque le début des hostilités. Et il n’est de combat plus effroyable que celui qui se passe dans l’esprit et dans le cœur des femmes et des hommes de ce début de Millénaire ! Si vous ne bronchez pas, si vous ne faites rien pour transformer votre état d’esprit et que vous lui laissait toujours le soin de diriger votre vie, vous risquez de ne vraiment pas vous ennuyer durant les huit ou dix prochaines années !

Le Cheval (KBL) est lancé au galop et sa bride est tombée sur son cou. Aurais-je omis de vous signaler que vous êtes ce cavalier qui se trouve actuellement sur son dos ? A chacun de décider de son avenir. Librement, certes, mais n’attendez plus pour prendre cette décision, car plus vous attendrez…

 

_____________

ADDENDA :

 

 

 

mensonge-definitionA noter que les psy éso ne sont -et ne seront- pas les seuls à voir la vérité que cachent les moins honnêtes d’entre nous. En fait, ce qu’ils décèlent en premier, c’est ce besoin compulsif de cacher, ce réflexe de mentir.

Ensuite seulement, en posant deux ou trois questions bien dérangeantes ils réussissent à connaître rapidement le problème réel. J’ai moi-même noté cela en assistant à des discussions entre personnes qui, je vous l’assure ici, sont loin d’être des initiés ou de fins psychologues !

Les nouvelles énergies rendent un peu plus intelligent et, surtout, apporte cette sorte d’intuition typiquement féminine (aspect féminin de Dieu) que nous connaissons déjà plus ou moins.

 

 

 

 

Pour ceux qui prendraient le train (ou le bus) en marche, je rappelle que les énergies qui se sont mises en place dès 2012, n’arrivent pas comme ça et «par l’opération du Saint-Esprit», comme on dit (quoique…) Elles sont le résultat d’un travail sous-jacent des subconscients de tous les habitants de cette planète. De l’inconscient collectif, si vous préférez. En somme et pour faire court, je dirai qu’une grande partie de l’humanité en a marre de se trainer lamentablement dans la boue et de prendre le reflet de la lune dans l’eau pour le Soleil lui-même.

 

 

 

prise de conscience2Alors une prise de conscience massive déferle, telle une vague de fond, sur l’ensemble de l’humanité, et le point de contact avec le conscient (la conscience de veille, celle relative aux 5 sens objectifs, donc) a débuté en Décembre 2012 et, pour les retardataires, se déroulera durant une période de deux ou trois ans environ. Cette fourchette de réaction est relative au degré de perception spirituelle, qui peu énormément varier, d’une personnalité à une autre, d’un individu à l’autre.

 

 

 

Serge Baccino

Licence Creative Commons
(Note : Sauf pour les images, trouvées sur le Web et réputées libres et gratuites)

L’amour et la compassion pour cacher la lâcheté de vivre

bsaopz6qJe vous propose un sujet dérangeant (si, si, vous verrez) et qui est un pavé de plus dans la mare, dans cette soupe d’hypocrisie humaine qu’est devenue une partie de la spiritualité à notre époque (heureusement, il reste l’Autre.) Comme vous le savez, nous ne sommes avant tout que des humains, même si une partie de nous demeure divine (ou se propose de le redevenir un jour prochain.) Et ceux qui refusent d’assumer leur part évidente d’humanité ne feront que retarder leurs progrès et, en un sens, retarder le progrès de tous, car ils fausseront souvent les échanges ordinaires et légitimes entre chercheurs de Lumière, cela à cause de leur trouille bleue à l’idée de devoir assumer leurs limites pourtant toutes aussi légitimes que ce besoin de se grouper avec les autres et d’échanger avec eux. Une chose vitale devrait être retenu ici pour la bonne compréhension de la suite :

Nous sommes tous, sans exceptions, bien imparfaits parce que nous exprimons, actuellement, qu’une faible partie de notre divinité présumée ou même acquise. Et en tant qu’être imparfaits, nous connaissons tous le doute, la peur et l’inconfort spirituel, quand ce n’est pas carrément le stress voire la dépression, ne serait-ce que passagère et minime.

 

 

Peur des autresJe le redis : tout ceci est normal, car nous sommes avant tout humains et donc faillibles. OK jusque-là ? Du coup, nous devrions, en tant qu’êtres humains faillibles, manquer d’amour et de compassion face à des personnes se montrant inutilement cruelles ou critiques, alors que leur avis sur nous n’a pas été réclamé. Allons plus loin : si nous avions, en nous, quelque schéma spirituel à la con nous faisant croire que nous devons aimer notre prochain, même si ce dernier est un enfant de P…, nous devrions souffrir mille morts à l’idée de ne pas pouvoir incarner un tel idéal (placé bien au-dessus de nos moyens réels.) Vous me suivez toujours, là ?  Donc, revenons deux minutes aux gens qui sont lâches et ont peur de vivre et « d’affronter le mal », comme ils disent (se plaçant eux-mêmes du même coup du côté du «Bien», of course ! )

 

 

 

Est-il humain aussi d’avoir peur du mal, d’avoir peur de devoir souffrir à cause des cons qui ne font aucun effort pour se rendre «aimables» (digne d’amour, donc) mais qui comptent sur notre stupidité pour être tout de même «aimés tels qu’ils sont» ? Réponse : Mais oui, parbleu ! C’est humain et même : «plus humain que ça, tu meurs» ! Au départ, avoir peur d’affronter le mal, refuser de souffrir sans y être obligé, sont des réactions naturelles, logiques et légitimes à n’en plus pouvoir ! Pourquoi devrions-nous supporter ce qui nous déplaît par nature, nom d’un petit Poucet émasculé ?

 

 

 

humain2Et comme cela est naturel et légitime, avons-nous besoin de nous justifier auprès de qui que ce soit avant de réagir instinctivement en être humain ordinaire ? (ce que sont même -ou surtout- les initiés) Réponse : non, bien évidemment ! Alors voici ma question :  Pourquoi le Net foisonne t-il de gens qui, au travers de salons ou de forums spiritualistes (ou supposés tels), prétendent que nous devons aimer nos ennemis et que si nous sommes insultés, maltraités ou pris grossièrement à partie, c’est alors le moment pour nous de montrer notre amour, notre compassion et notre tolérance ?

Et pourquoi réagissent-ils violemment et sans aucune maîtrise émotionnelle dès que nous leur laissons entendre que nous ne partageons pas cet avis et que réagir ainsi est au-dessus des moyens réels d’une personne ordinaire ? D’ailleurs, une telle réaction, aussi agressive qu’intolérante, ne s’inscrit-elle pas en contre de ce qui était préalablement prêché ? (paix, amour, tolérance, compassion, bla, bla, bla.)

 

 

 

hypocrisie2D’où vient un tel engouement pour cette soi-disant « luminosité de l’être », et surtout, à notre époque où la plupart des gens se conduisent sur la route et avec leur bagnole comme de véritables sauvages ? Si on ne possède pas de réelles connaissances psychologiques, on est en effet en droit de se perdre en conjectures et de se manquer un peu de respect en concluant, pour se débarrasser du problème gênant, que les gens feraient mieux d’incarner ce qu’ils prêchent aux autres… Bien que cette remarque soit justifiée par ailleurs (ma foi !) elle n’explique pas pourquoi autant de gens, hommes et femmes, se barricadent d’une manière aussi ridicule derrière des préceptes évidemment lumineux, certes, (qui oserait dire le contraire ?) mais réservés apparemment à des êtres d’exception tels les Grands Maîtres ?

 

 

 

humainsSeriez-vous capables, vous, d’aimer les gens qui vous détestent et vous poursuivent de leur médiocrité ? Moi non, et c’est un fait, pour ne pas dire carrément UN CHOIX ! Vous non plus, dites-vous ? Horreur ! Nous sommes donc des êtres humains ordinaires, et non des êtres d’exception imposant la plus grande admiration aux Anges ? (Prouuut !) C’est ballot, non ? Bien, à présent que nous voilà promu au grade très rare (car très rarement envié) d’être humain ordinaire, voyons si nous pouvons répondre à notre question, plus haut…

 

 

Mage3Pourquoi les gens s’abritent-ils ainsi derrière leur carapace d’initié qui DOIT absolument aimer ses ennemis et se comporter, d’une manière générale, comme si une auréole remplaçait son anus ?  D’ailleurs, en ont-il était capables, à un moment quelconque de leur vie, il y a dix ou quinze ans, par exemple ? Réponse qui va vous faire hurler : OUI ! Ils en étaient apparemment capables puisqu’ils envoyaient de l’amour à ceux qui leur décalquaient le cœur avec application et une jouissance que je leur envie ! Ah bon ?  Ouep ! (notez la sobriété magnifique de cette réponse, frôlant le prix Goncourt de justesse !)

 

 

divins secretsJe ne dis pas ici qu’ils réussissaient vraiment à aimer leurs ennemis ! Je dis simplement que certaines énergies mentales, en présence, à cette époque, leur permettaient non seulement de mentir aux autres avec succès mais également de se mentir à eux-mêmes, ceci avec presque autant de succès ! Mais les énergies en présence ont changé ! La Conscience Collective de l’humanité a décidé, à la fin des années 80, d’arrêter de se faire des films et de se mettre à vivre plus authentiquement. Dès l’année 1998 (pour ceux qui adorent encore l’astrologie) les gens qui préalablement se mentaient comme de véritables initiés… au mensonge, n’y parvinrent plus du tout ! Mais sans toutefois remarquer la chose !

 

 

 

mentir-femme croise doigtsAujourd’hui, lorsqu’ils essayent d’abuser leur prochain au sujet de leur degré présumé de luminosité spirituelle, eux pourtant si instruits et entraînés au Mensonge, ne réussissent qu’à se ridiculiser, tant il est devenu flagrant qu’ils sont incapables d’appliquer à eux-mêmes ce qu’ils persistent pourtant à prêcher à autrui.  Pire encore : ils font preuve de beaucoup moins de maîtrise, d’affection réelle et de tolérance que ceux qui se prétendant encore matérialistes, n’essayent même pas de tricher avec leur nature un brin stressée d’homme et de femme de ce nouveau millénaire. (Et qui ne l’est pas peu ou prou, d’ailleurs ?) Bon, OK, ça correspond à peu-près à ce qui se passe sous les yeux de tous, car même nos parents, censés nous témoigner tout de même plus que des «initiés», amour, compassion et tolérance, se mettent à nous pomper l’air, à devenir un poil tyrans et nous montrent, en définitive, que ce qu’ils aimaient, en nous, c’était l’image qu’ils s’étaient construite de l’enfant bien sage et obéissant.

A croire que si nous ne sommes plus « leurs petits », nous ne sommes plus rien du tout. Bref, vous voyez peut-être à quoi je souhaite faire allusion ? (Bien que je ne vous le souhaite pas non plus !) Donc, les initiés « bourrés d’amour et de compassion » sont en fait surtout bourrés de colère, de rancune et d’animosité envers tous ceux et toutes celles qui ne se prêtent plus à leur petit manège pitoyable, digne d’un second rôle de mauvais film de série B.

 

 

 

 

asep9776Certains d’entre eux s’éveillent lentement d’un songe collégial dans lequel ils étaient plongés, ainsi que leurs semblables. Ils réalisent qu’on leur a menti, qu’on les a trompé et qu’ils n’ont jamais été cette « Lumière extraordinaire », quasi aveuglante qu’on leur a fait croire qu’ils pouvaient être ou devenir. C’est ballot, non ? Quelques-uns réalisent du même coup qu’ils ne demandaient que cela, d’être bernés, car leur Moi-Idéalisé surpuissant, construit à partir d’un ego tremblant de peur à l’idée d’être médiocre et inutile, était à la base non pas de cette trahison mais de cette auto-trahison ! De quoi ressentir de l’amertume sinon de la colère, non ? Ou pour le moins quelques frustrations, je dirais.

 

 

 

Cette idée à la fois magnifique et absurde « d’aimer son ennemi » alors qu’il suffirait amplement de le respecter, faisait bien l’affaire de certains, trop lâches, de toutes façons, pour se défendre du mal et sachant par ailleurs que le mal, lui, n’a pas de Moi-Idéalisé et se contente de frapper très fort là où ça fait le plus mal ! Osez dire l’inverse, vous que la vie ne semble pas avoir épargné ! Donc, aimer, compatir, bla, bla, bla, ne servait en fait que d’excuse «lumineuse» pour cacher une lâcheté de vivre et de participer à ce que quelques-uns nomment encore «le karma collectif.» (qui se résume à regrouper des êtres qui pensent de la même façon, soit dit en passant.)

 

 

 

 

yoda 01Car en effet et après tout, si celui qui nous traite comme une merde nous « instruit », alors une bonne baffe dans sa gueule devrait pouvoir l’instruire à son tour, non ?

A moins que seul ce qui est moche, sombre et générateur de souffrance, puisse avoir le pouvoir de nous instruire et se faire le véhicule inconscient du Divin ?
Dans ce cas, la Lumière serait une chose bien inutile, ne croyez-vous pas ?
Mais que Maître Yoda se rassure, nous n’aurons pas à «passer du côté obscur» de la Force… Car une partie de notre présente humanité est déjà passée du côté obscur de la Farce et ce, depuis belle lurette !

Vous étiez prévenus que ce texte allait déranger, alors ne venez pas vous plaindre ensuite d’avoir eu l’idée de pouvoir le lire en toute impunité !

 

 

 

 

Serge Baccino

Licence Creative Commons
(Note : Sauf pour les images, trouvées sur le Web et réputées libres et gratuites)