Archives par mot-clé : efficace

Chantage spirituel

 

Manipulateur03J‘avais à cœur de dénoncer un état d’esprit très corrosif qui se manifeste de plus en plus à notre époque. Je dis corrosif, car sous son aspect banal, il peut porter de véritables atteintes aux fondements même d’un individu. Je veux parler ici du “chantage spirituel.” Qu’est-ce que cette bestiole, Docteur ?

C’est un tout nouveau virus mental qui est né dans le mental surchauffé des manipulateurs spécialisés en spiritualistes manquant de confiance en eux.

 

 

 

censureComme vous le savez, tous les êtres humains ont des faiblesses qui se caractérisent par des “schémas mentaux“, des conditionnements, des phobies, des peurs, et surtout, un solide Moi-Idéalisé. Le but de tout bon maître chanteur spirituel et donc, de tout bon manipulateur qui se respecte, c’est de trouver la faiblesse ou le schéma mental d’une personne afin de s’en servir pour parvenir à ses propres fins.

 

 

 

manipulateur07Le “chantage spirituel” consiste à lancer à la face d’une personne qui suit une voie spirituelle que telle ou telle action ou réaction est “indigne d’elle” ou “indigne d’une personne lumineuse ou qui se dit initiée“, etc. A l’évidence, cette façon très grossière de se servir de la spiritualité pour manipuler les autres est l’une des plus viles formes de perversion mentale qui soit. Il faut savoir que “ça marche” avec pas mal de chercheurs de lumière, parce que ces derniers, honnêtes et courageux s’il en est, sont habitués à se remettre en cause sans cesse et à se réformer dès qu’ils le peuvent. Du coup, ils sont TRÈS SENSIBLES, non pas aux critiques ou aux éloges des cons, mais aux conseils “bienveillants” de tous ceux qui savent appuyer sur le bon bouton. Sur ce bouton est inscrit :

Es-tu bien sur que ton comportement est vraiment digne de ce que tu cherches à être ou à devenir ?

 

 


manipulationComme vous le savez, le DOUTE et le sentiment de CULPABILITÉ sont deux acides qui rongent le mieux la confiance en soi de l’homme. Donc, éloignez-vous sans hésiter de toutes personnes de votre entourage et de vos relations qui ont des expressions ou font souvent des remarques de ce genre :

 

 

Je te croyais plus compatissant que cela !”
“Tes paroles ne sont pas dignes d’un véritable initié !”
“Je suis déçu par ta réaction égoïste, toi qui semble toujours au-dessus des autres et savoir tout sur tout !”

Et bien sur, la sempiternelle et toujours efficace : “Ce comportement est indigne d’un être qui se dit lumineux !” (celle-là, c’est ma préférée !)

 

 

 

manipulateur06Bref, toute tentative de faire vaciller votre confiance en vous et d’ébranler les bases mêmes de ce que vous jugiez juste et bon, consiste en du chantage spirituel et peut se résumer ainsi :  Si tu ne te ranges pas du côté de ma propre façon de voir la vie, alors c’est que tu n’es pas l’être lumineux et pur que tu parais être ! Voilà, je livre cet exposé à votre méditation.

Bonne journée 😀

 

 

 

Serge Baccino

Licence Creative Commons
(Note : Sauf pour les images, trouvées sur le Web et réputées libres et gratuites)

Demeurer sur sa propre planète

le corbeauComme vous le savez, il existe, sur le Net, certaines «informations» qui tendent à produire des vagues de peurs et pousser les gens à entretenir des pensées très négatives et porteuses de souffrances. Les médias, friands de nouvelles à sensations fortes, se font une joie de répandre des informations dont ils ne prennent même plus la peine de vérifier les sources, tant leur besoin de surprendre le public et de battre de vitesse leurs concurrents directs est grand.

 

 

En fait, nous sommes à une époque où peu importe la nature et l’origine de l’information, l’essentiel étant qu’elle puisse se vendre. Et vous savez aussi bien que moi que les nouvelles positives n’intéressent pas le Français moyen.

Si nos journaux s’amusaient à nous vendre du positif, du gaie et du bucolique, plus personne n’achèterait son canard quotidien ou n’allumerait son poste de télévision aux alentours de midi/une heure.

 

 

Que faire ou, du moins, comment réagir face à cette déferlante de négativité, à ces vagues de peur savamment entretenues par ceux et celles qui vivent de leur existence ? Devons-nous sous prétexte de «positiver», fermer les yeux face aux médiocrités humaines qui existent à notre insu ou, au contraire, devons-nous devenir passionnés par tout ce qui est dangereux et négatif, ceci, afin de nous défendre, le cas échéant ?

 

« Les corbeaux du Net » (comme je les nomme) sont passés maître dans l’art de faire circuler des informations capables de vous glacer rien qu’en les lisant. Certes, tout n’est pas harmonieux et sain, dans le monde ou même en nos propres cœurs, mais tout n’est pas non plus aussi définitivement morbide que ce que l’on essaye de nous le faire croire.

 
Voici comment un psychologue ésotériste voit la chose…
Imaginons que vous rentriez chez vous et que vous réalisiez que votre chat a renversé un pot de fleurs, dont la terre encore humide de l’arrosage du matin, souille désormais votre beau tapis Persan (et non percé) Qu’allez-vous faire dès lors ? Vous avez plusieurs solutions, de la plus exubérante à la plus sobre.

 

1. Vous pouvez par exemple vous mettre à hurler, vous emparer d’un robot Moulinex avec la ferme intention de mixer votre… [ici censuré] de chat de [censuré] ! (lol)

2. Vous pouvez courir chez votre voisine en hurlant « Retenez-moi ! Retenez-moi ou je trucide mon chat ! »
Et ameuter ainsi tout le quartier.

3. Vous pouvez pousser un cri, prendre votre chat, lui mettre le museau dans la terre qui souille le tapis Persan non percé, puis lui administrer une raclée afin de lui apprendre à vivre.

4. Vous pouvez vous mettre les mains sur la tête et allez prendre une douche pour vous déstresser, tout en vous demandant pourquoi Dieu vous en veut ainsi à vous et en particulier.

5. Vous pouvez pousser un soupir, prendre votre chat, lui faire un rapide câlin puis vous permettre un léger soupir avant de vous mettre courageusement à nettoyer votre tapis.

 

 

Quelle option choisissez-vous ? Vous êtes libre, c’est à dire capable de changer non pas « le Monde » (ce qui est un brin prétentieux) mais bien votre monde, c’est à dire la petite planète perso sur laquelle vous vivez et sur laquelle repose l’ensemble de vos processus mentaux.
Je pense qu’il en va de même avec toutes ces « informations » qui ressemblent plus à des scenarii catastrophes qu’à une véritable actualité.

 
L’idée est de noter sobrement ce qui est proposé, d’ouvrir l’œil pour voir si votre action peut être souhaitée et efficace à long terme, puis passer à autre chose.
A moins que quelque chose en vous ait un besoin viscéral de se plaindre, d’avoir peur et de dépendre -pour être spirituel et le demeurer- de quelque chose d’extérieur ?
A méditer. Si on souhaite demeurer Authentique et Vrai.

 

Serge

Licence Creative Commons

Qui sert qui, au juste ?

black-dragonDepuis des siècles et des siècles, il est de bon ton, si on est Chercheur de Lumière ou un spiritualiste qui se respecte, de claironner à qui veut bien l’entendre que l’on est un «modeste serviteur de Dieu.»
Autrement dit, le but est généralement de faire passer cette idée étonnante que l’homme doit servir Dieu.
Il ne viendrait à l’idée de personne d’inverser la proposition est de dire avec le même aplomb :

 

«C’est Dieu qui sert l’homme.»

Ou mieux encore :

 

« Dieu me sert à chaque instant de ma vie ! »

 
D’ailleurs, que penserait Monsieur et Madame Tout-le-monde, de l’ésotérisme et de la spiritualité en général, face à une telle assertion ? Il est évident que celui qui essayerait de faire passer cette idée, serait taxé d’hérétique de l’esprit ou, plus simplement, de gros orgueilleux ! Ne croyez-vous pas ?

Eh bien ! Il faut voir….

 

Essayons un peu de revisiter ce concept de « Service Divin » avec l’œil goguenard et passablement agaçant d’un psychologue ésotérique…. ô_O

Qu’est-ce que Dieu, en somme ? Certains répondront du tac-au-tac :

“Dieu est Toutes choses.”

Ou encore et plus techniquement :

 

“Dieu est esprit ! C’est d’ailleurs marqué en toutes lettres dans l’un des versets de la Bible !”
Est-ce que toutes choses n’inclut pas nécessairement Toutes possession ainsi que Tout pouvoir ? Partant, qu’est-ce qui pourrait manquer à Dieu que l’homme puisse offrir ?

Qu’est-ce que Dieu ne saurait réussir ou obtenir sans l’aide inimaginablement efficace de l’homme ? (sic)
Qui peut prétendre « servir Dieu » dans le sens d’être efficace et de réussir à apporter un «plus» au Divin ? Sans doute un être d’une profonde humilité ?

 

Qu’est-ce que l’homme, actuellement ? N’est-il pas cette faible créature qui ne cesse de désirer des choses qu’il ne réussit que rarement à obtenir ?
Est-il si puissant que cela, cet homme que nous voyons gesticuler sur Terre, ces quelques décennies passant ? Qui a le plus besoin de qui, en réalité ? Dieu de l’homme ou… l’homme de Dieu ?

Dieu seul pourrait satisfaire les attentes incessantes de l’homme.
Dieu seul pourrait vraiment servir à l’homme ou… SERVIR l’homme.

 

A-t-on jamais vu le moins qui apporte au plus ? Est-ce le pauvre qui prête de l’argent au riche ? Il est vrai que sur Terre, c’est le pauvre qui sert le riche, mais pensez-vous le Divin assez mesquin pour réclamer de celui qui lui doit la vie autre chose que… D’être libre et heureux de l’être ?
Le Divin, c’est l’illimité, la profusion, le bonheur absolu et la joie intemporelle.
Et tout ceci est gratuit et sans conditions ou attentes.

Du moins, sans conditions ou attentes autres que celles que quelques hommes inventent, pour réussir à tyranniser d’autres hommes et asseoir un bien pitoyable pouvoir temporel sur leurs semblables.

 

Mais une chose est claire en tous les cas :
Seul le Divin peut servir l’homme.
Du moins l’homme qui est assez modeste et simple pour accepter de se laisser choyer et chérir par Dieu en lui. Ou par Dieu tout autour de lui, c’est pareil.

Mais l’homme est si orgueilleux, si imbu de son insignifiante personnalité terrestre, qu’il n’a de cesse de s’inventer de prétendus pouvoirs qui n’existent en fait que dans son mental enfiévré et dont le seul but avoué et de glorifier son ego. Alors il s’imagine pouvoir « servir Dieu » et il entraîne dans son délire toutes celles et tous ceux qui, comme lui, succombent sous la férule démoniaque du complexe d’infériorité.

 
La prochaine fois que vous croiserez la route d’un « humble serviteur de Dieu », pensez à ce qui vous est proposé ici puis osez plonger votre regard au fond du coeur de ce fier « serviteur » et voyez, en vérité, quel est ce faux-dieu qui est ainsi servi…Qui sert qui ? Cherchez bien. Cherchez mieux !

Alors voici qu’il vous est proposé ceci : Oser encore plus loin, encore plus fort, et franchir le pas qui ne coûte qu’à ce dieu de pacotille que l’homme sert, souvent à son insu.

 

Placez-vous devant une glace et essayez de vous regarder en face et de dire à voix basse « Je suis un serviteur de Dieu » sans vous mettre à pouffer de rire et vous trouver un brin ridicule ! Puis une fois votre sérieux revenu, refaite l’expérience en disant avec respect :

 

« Existe-t-il sur la Terre comme aux Cieux une seule chose qui soit bonne pour tous et qui ne soit pas faite par Dieu ? »

Puis ajoutez :

« C’est indéniablement Dieu qui sert les hommes et c’est parce ces derniers refusent ce Service qu’ils sont si malheureux et inconscients de leur véritable valeur ! »

 

Vous riez toujours ?

 

Serge

Licence Creative Commons