Archives par mot-clé : l’être

Perception directe ou projection intime ?

mental17Vous avez du remarquer à quel point il est difficile, apparemment, de distinguer une vrai perception d’autrui d’une banale projection… Vous ressentez parfois des choses qui semblent concerner les autres, n’est-ce pas ? Mais vous doutez souvent (du moins je l’espère pour vous !) du degré de véracité de votre perception concernant autrui ? Comment faire pour différencier ce que vous ressentez et qui vous concerne, de ce que vous percevez et qui ne concerne que cet autrui ? Présentons l’enfant autrement.

 

 

 

Si ce que nous sentons est vrai, puisque c’est vrai que nous ressentons quelque chose, peut-on affirmer pour autant que notre ressenti concerne bien un autre que nous-mêmes ? Ou, à l’inverse, doit-on considérez que tout ressenti intime ne concerne que nous ? Comment faire la part des choses dans ce que nous ressentons et est-ce seulement possible ? Je donne un indice ou deux : Comme vous le savez, l’esprit est vivant et conscient.

On peut penser.
On peut ressentir.
On peut être conscient.

 

 

 

mental11Tout cela, c’est l’esprit qui le fait. Souvenez-vous que chaque pensée produit un sentiment (ou une émotion) connexe : une même pensée, un même sentiment, mais parfois la pensée est zappée car elle est si rapide ou fugace, qu’on peut s’imaginer ressentir une chose sans avoir eut la moindre pensée juste auparavant. Vous ne trouvez pas la bonne réponse ?  Je développe d’abord, ensuite je vous énonce la loi, OK ?

 

 

 

Voyance9Vous savez déjà que « Toute pensée produit une émotion ou un sentiment connexe. »

C’est une Loi Ontologique, un Principe de l’être, pas une idée personnelle ou l’expression d’une quelconque ancienne tradition à la noix, non, c’est vraiment ce qui se passe pour tous et sur tous les plans de la Création, OK ? Bien !

 

 

 

 

1929176089_2De fait, quoique vous puissiez sentir, ce que vous sentez provient d’une pensée, et non d’une soit disant « perception directe de l’autre. » Or, vous ne pensez pas dans le frigidaire de la voisine, n’est-ce pas ? De même, ce que vous ressentez n’est pas dans votre table de nuit, mais bien en vous également ?

 

De fait, tout ressenti provient de vos processus mentaux et ne peut EN AUCUN CAS concerner autrui ! Boum ! C’est dit ! (Je vais me faire des copains, là, je sens ! )

 

 

 

 

ego2Si ce que vous voyez, au-dehors, induit (ou réveille) une façon de penser qui vous est propre, ce que vous ressentirez ensuite (en fait, quasi simultanément) sera également à vous et ne concernera donc QUE VOUS. Il est très important, primordial, dirais-je, que vous teniez cette Loi pour dites, comprise et acceptée sinon, vous vivrez toujours dans l’illusion. Vous ne pouvez pas « sentir les autres », que cela soit clair et définitivement ancré en votre… Conscience !

Conscience ! Le mot est lâché ! La conscience, ce fameux « Christ », ce « Fils unique de Dieu » en lequel ce dernier prend Son Plaisir ! (Bible Dixit) et qui est appelé « Le Seigneur » dans la Genèse (voir passages avec Caïn et Abel.)

 

 

 

Si vous êtes CONSCIENT de ce qui se passe au-dehors ou chez autrui, alors vous êtes conscient de l’actualité, de ce qui existe en fait au sein de l’esprit collégial, indépendamment de ce que vous pouvez percevoir au travers de vos processus mentaux et des sentiments ou émotions qu’ils produisent. Si vous dites qu’on ne peut pas « sentir les autres mais seulement le contenu de nos pensées », vous avez parfaitement raison ! Si vous dites que nous projetons tous sur autrui si nous prétendons « sentir leurs souffrances et les problèmes qui en sont à l’origine » , vous avez encore raison !

 

 

 

Mais alors, me direz-vous, comment ont fait les Maîtres et les Grands Maîtres, depuis toujours, pour savoir ce qui se passait dans la tête et le cœur de leurs élèves ? Comment pouvaient-ils être aussi efficaces ? Peut-on décemment dire qu’eux aussi projetaient sur leurs disciples et amis ? Bien sur que non ! Mais eux, ils ne PENSAIENT pas ! Mais eux, ils ne SENTAIENT pas ! Ils étaient seulement et pleinement CONSCIENTS des choses et des êtres. Ils étaient Conscients des faits, tout simplement.

 

 

 

Lorsque l’on passe par la conscience et non plus par les processus mentaux et le ressenti qu’ils font naître nécessairement en nous (et ne concernent donc que nous), alors on peut tout savoir, tout comprendre, tout expliquer, sur tout et sur tous. Du moins si le sujet éveille un quelconque intérêt en nous, puisqu’on est devenu libre de choix.

 

 

 

wiu5cj1bComme l’émotionnel n’est plus là pour compulser, on ne ressent pas outre mesure d’envies, de désirs, et ont peu donc « froidement » constater puis être réellement efficace, cela à la condition que les oreilles, en face, soient prêtes à recueillir les paroles de sagesse. Voici la Loi en présence (concernée), tirées de textes vieux de six mille ans (les Shiva Sutra) résumée et modernisée par mes soins :

 

« Tout processus mental entraine un ressenti qui est lié indéfectiblement aux pensées qui le font naître et qui ne concernent que l’individu dans lequel naissent puis disparaissent ces pensées et leurs sentiments connexes. Seul celui qui place son attention mentale sur la conscience en lui, et non plus sur les mouvements incessants de son esprit (Karma Chitta), peut connaître l’univers et les dieux, c’est-à-dire ce qui se passe en la conscience de l’homme à son insu, ainsi que ce que produit l’homme dans son quotidien et sous sa pleine et entière responsabilité, sans même qu’il le réalise. »

 

Une petite astuce mnémonique pour vous souvenir de cette loi mais sous une forme plus succincte :

« Si je sens, c’est que je pense, si je suis conscient, c’est que je sais. Si je sais, c’est que je perçois directement, sans passer par les processus mentaux et les sentiments qui s’y rapportent. »

 

 

 

 

flameJ‘espère que ce savoir que je trouve extraordinaire et qui me fascine depuis trente-cinq ans, à présent, saura éveiller en votre cœur la Flamme de l’Enthousiasme (du Grec Enthéos = Demeurer en Dieu) et le désir de toujours plus VOUS apprendre et donc, VOUS connaître vous-mêmes.

 

 

 

 

 

Serge Baccino

Licence Creative Commons
(Note : Sauf pour les images, trouvées sur le Web et réputées libres et gratuites)

Chantage spirituel

 

Manipulateur03J‘avais à cœur de dénoncer un état d’esprit très corrosif qui se manifeste de plus en plus à notre époque. Je dis corrosif, car sous son aspect banal, il peut porter de véritables atteintes aux fondements même d’un individu. Je veux parler ici du “chantage spirituel.” Qu’est-ce que cette bestiole, Docteur ?

C’est un tout nouveau virus mental qui est né dans le mental surchauffé des manipulateurs spécialisés en spiritualistes manquant de confiance en eux.

 

 

 

censureComme vous le savez, tous les êtres humains ont des faiblesses qui se caractérisent par des “schémas mentaux“, des conditionnements, des phobies, des peurs, et surtout, un solide Moi-Idéalisé. Le but de tout bon maître chanteur spirituel et donc, de tout bon manipulateur qui se respecte, c’est de trouver la faiblesse ou le schéma mental d’une personne afin de s’en servir pour parvenir à ses propres fins.

 

 

 

manipulateur07Le “chantage spirituel” consiste à lancer à la face d’une personne qui suit une voie spirituelle que telle ou telle action ou réaction est “indigne d’elle” ou “indigne d’une personne lumineuse ou qui se dit initiée“, etc. A l’évidence, cette façon très grossière de se servir de la spiritualité pour manipuler les autres est l’une des plus viles formes de perversion mentale qui soit. Il faut savoir que “ça marche” avec pas mal de chercheurs de lumière, parce que ces derniers, honnêtes et courageux s’il en est, sont habitués à se remettre en cause sans cesse et à se réformer dès qu’ils le peuvent. Du coup, ils sont TRÈS SENSIBLES, non pas aux critiques ou aux éloges des cons, mais aux conseils “bienveillants” de tous ceux qui savent appuyer sur le bon bouton. Sur ce bouton est inscrit :

Es-tu bien sur que ton comportement est vraiment digne de ce que tu cherches à être ou à devenir ?

 

 


manipulationComme vous le savez, le DOUTE et le sentiment de CULPABILITÉ sont deux acides qui rongent le mieux la confiance en soi de l’homme. Donc, éloignez-vous sans hésiter de toutes personnes de votre entourage et de vos relations qui ont des expressions ou font souvent des remarques de ce genre :

 

 

Je te croyais plus compatissant que cela !”
“Tes paroles ne sont pas dignes d’un véritable initié !”
“Je suis déçu par ta réaction égoïste, toi qui semble toujours au-dessus des autres et savoir tout sur tout !”

Et bien sur, la sempiternelle et toujours efficace : “Ce comportement est indigne d’un être qui se dit lumineux !” (celle-là, c’est ma préférée !)

 

 

 

manipulateur06Bref, toute tentative de faire vaciller votre confiance en vous et d’ébranler les bases mêmes de ce que vous jugiez juste et bon, consiste en du chantage spirituel et peut se résumer ainsi :  Si tu ne te ranges pas du côté de ma propre façon de voir la vie, alors c’est que tu n’es pas l’être lumineux et pur que tu parais être ! Voilà, je livre cet exposé à votre méditation.

Bonne journée 😀

 

 

 

Serge Baccino

Licence Creative Commons
(Note : Sauf pour les images, trouvées sur le Web et réputées libres et gratuites)

Ne pas être son propre père

Psycho 01Dans la vie d’un individu et quel que soit son sexe, le père est l’image même de l’autorité, de ce qui force ou qui pousse à être, faire ou dire. Entendez par-là que c’est le père qui, d’un point de vue psychologique, pousse un enfant mâle ou femelle à se dépasser sans cesse. Et, bien évidemment, se faisant, il n’est pas rare, qu’un père soit exigeant, contraignant et un peu tyran sur les bords !

 

 

 

Lorsqu’un individu n’a pas eu de père, ou que ce dernier a plutôt brillé par son absence, il a ensuite tendance, durant l’age adulte, à compenser cette carence en devenant son propre père, c’est-à-dire en devenant exigeant, contraignant voire injuste, envers lui-même.  Cela produit une hyperactivité du Canal solaire (Pingala Nadi/ chaîne sympathique de droite, liée au futur, au père et à l’activité mentale.) Évidemment, cette hyperactivité s’effectue au détriment du Canal opposé, celui par lequel se manifeste en nous les sentiments, les émotions et l’intuition.

 

 

 

chakraDès lors, l’individu se retrouve déséquilibré durant un certain temps, incapable de spontanéité, obligé de rationaliser toutes choses, même celles qui touchent aux sentiments. La spontanéité (Sahaj, en sanskrit) est retrouvée lorsque l’individu réalise ce qu’il fait sans le savoir et qu’il décide de se lâcher la grappe ! En effet, il lui reste a faire, avec lui-même, ce qu’il lui aurait normalement fallu faire avec son père : lui demander de le laisser vivre un peu sa vie.

Cordialement à tous les « auto-pères » et surtout, pensez à vous laisser souffler un peu, de temps à autres !

 

 

 

Serge Baccino

Licence Creative Commons
(Note : Sauf pour les images, trouvées sur le Web et réputées libres et gratuites)

Les trois racines

Comme vous le savez, on parle de Trinité ou de tri-unité à propos du Divin. Autrement dit, le Divin possède trois Aspects, qui sont trois sortes d’énergies formant l’Esprit Vivant et Conscient ou « Le Tout. »
Le premier Aspect, nous le nommerons le Père pour simplifier et pour conserver un ésotérisme Européen, pour ne pas dire Chrétien (rien à voir avec la religion Catholique, soit dit en passant.)
Le second Aspect est Le Fils.
Le troisième est Le Saint-Esprit.

 

Le Père représente le pouvoir divin (Adi Shakti, en sanskrit.)
Le Fils représente la Conscience. Le Saint-Esprit est ce qui donne naissance à toutes les forme, c’est « la Matéria Prima » ou la Mère du Monde. Par exemple, ce que l’on connaît sous le nom de Kundalini, en sanskrit (la force-serpent) est en réalité de l’énergie résiduelle du Saint-Esprit, avec laquelle nous naissons, et qui demeure lovée au bas de notre colonne et dans l’os du sacrum, notre vie durant.

Chacun de ces trois Aspects d’une Seule et même Chose (Dieu-le-Tout) possède des «racines», c’est à dire qu’il s’abreuve, en énergie dans l’une des trois directions cosmiques du Manifesté (la 4eme direction étant l’intérieur et faisant partie du Potentiel non impliqué dans la création cosmique.)
L’Aspect Père (Masculin, positif et pénétrant) a ses racines dans le sens vertical (le ciel), c’est à dire qu’il existe dans les hautes fréquences cosmiques.

 

 

 

ange du milieuL’Aspect Fils a ses racines dans le sens horizontal (le monde manifesté, le relationnel, les êtres) c’est à dire qu’il trouve sa force dans l’expression et dans l’expansion, de l’intérieur vers l’extérieur, du centre vers la périphérie, etc.
Enfin, l’Aspect Mère (Féminin, négatif, maturant ou nourricier) trouve ses racines dans les basses fréquences, dans le sol, vers le bas, etc.
C’est le potentiel à être, à faire, c’est aussi le « Noir », ce qui n’est pas encore connu, expérimenté, accepté, intégré, etc.

 

 

 

L’aspect Mère est le plus important, durant la vie incarnée, car c’est dans le cœur même de la Planète que se trouve LA FORCE de manifester le Christ en nous.Seule la Mère peut nourrir ses enfants (Symbolisme des petits jésus dans les bras des vierges Marie) et c’est en Elle (son Aura divine) que nous avons la Vie, le Mouvement et… La Force d’Être !

 

 

 

GaneshLe pouvoir vivant de la Mère monte du sol, passe par les Chakra des pieds, des genoux, de l’aine (deux polarités aussi) puis entre par le Chakra de Base, s’élève en direction du cœur, Réveille au passage « le Fils Unique de Dieu » (l’Atome Germe du cœur) et l’élève jusqu’aux pieds du Trône de ” Celui qui est assis, sur le Trône, le visage caché. ” Dès lors, le Saint-Esprit Universel descend et inonde les cellules du corps de chair, et l’Ascension peut alors commencer !

Sans cette descente d’énergie préalable, aucune forme d’Ascension véritable n’est envisageable. Et pour que cette énergie Divine puisse descendre, il faut, au préalable, que l’énergie résiduelle du Saint-Esprit, en nous, se soit élevée.

 

 

 

Serge Baccino

Licence Creative Commons

Le nom de Caïn

cainDans la Genèse, il est dit que Adam et Ève avaient deux fils, Abel et Caïn, et qu’il vint un jour où Caïn tua son frère Abel. Raconté comme cela, ça n’a rien de folichon, n’est-ce pas ? Mais pour celui qui possède les clefs nécessaires à la compréhension des symboles bibliques, tout devient alors beaucoup plus clair. Quand on sait que Adam (de adamah qui signifie terre rouge) représente l’esprit et que Ève (de Iévéh = la vie) représente la force vitale, on comprend alors que leurs deux enfants ne peuvent être que l’intellect (Caïn) et le sentiment et l’intuition (Abel.)

 

 

En l’homme, c’est à chaque instant que Caïn « tue » (fait taire) Abel.
Chaque jour de notre vie, notre intellect arrogant s’arroge le droit de tout comprendre et de tout percevoir, faisant taire un peu plus à chaque fois notre intuition. Pourtant, il est dit par ailleurs que « Le seigneur (la Conscience Intérieure) agréait les offrandes (ce qui découle de) d’Abel et dédaignait les offrandes de Caïn, qui cultivait les champs. » Comprenez que la Conscience Pure préfère s’appuyer sur l’intuition que sur la raison raisonnante.

 

 

 

4mhsw38lIci, « les champs » cultivés par Caïn, représentent le champs de notre mental dans lequel sont semés puis s’épanouissent l’ensemble de nos processus mentaux, ensemencés de certaines idées-germes qui ne trouvent pas toujours grâce aux yeux de notre conscience intérieure
Dans le Maha Bharatha (“Le Grand Remous”), il est aussi fait allusion à ce véritable « champs de bataille » que peut devenir le mental de l’homme, lorsque son coeur et son esprit s’affrontent bêtement, alors que la conscience (Krishna) préfèrera toujours ce qui naît spontanément (Sahaj) d’une pure intuition qui s’appuie sur la sensibilité de l’être.

 

 

ClairaudienceSi l’homme fait plus volontiers confiance à sa tête qu’à son coeur, c’est parce que le contenu de sa tête peut lui obéir et devient ainsi très rassurant, tandis que le coeur « a des raisons que la raison ignore », comme on dit. Entendez par la que l’homme perçoit la vérité en son coeur (il la sent vraiment) mais qu’il ne souhaite pas toujours en assumer les conséquences….  La vérité, c’est ce que nous sentons vraiment, car c’est vrai que nous sentons vraiment… Ce que nous sentons ! Ceci est d’une logique irréfutable, n’est-ce pas ? Mais les gens cherchent une « vérité cosmique » et définitive qui puisse s’exprimer avec des mots, des lois, etc. Ceci est vrai, ceci est faux, pour tous et pour chacun… Tu parles, Charles ! Pourtant…

 

Rien n’est plus vrai pour nous que ce que nous sentons en nous !

 

Rien n’est plus véridique ni authentique non plus.

Lorsque nous mentons à quelqu’un, ce n’est absolument pas grave, puisqu’on ne lui doit rien et que nous sommes libres. Mais lorsque c’est à soi que s’adresse le mensonge, alors le degré de trahison envers notre Soi Divin est illimité ! Et fort inutile au demeurant !  Mais pourquoi nous mentir et donc nous trahir ainsi ? Par peur de devoir assumer le ressenti. Mais est-ce si dur que cela de simplement reconnaître que ce que nous sentons est VRAI, du fait même que c’est vrai que nous avons ce ressenti ?

 

 

 

Mentir4Il n’est question nulle part d’agir ainsi plutôt que comme cela : il est juste question de s’avouer à soi-même la vérité, puis de passer à autre chose. On n’est pas malheureux parce que l’on convoite le mari ou la femme de son voisin ou de sa voisine, mais bien parce qu’on refuse d’assumer un sentiment ou une émotion qui se veut en contradiction flagrante avec ce que l’on affirme… Avec la langue !

 

La tête (Caïn) essaye de faire taire (tuer) le cœur (Abel) ou, plus prosaïquement, l’intellect essaye de supplanter le sentiment qui, de toutes manières, demeure présent et bien vivant en nous. Mais Abel n’est pas mort, Abel ne peut pas mourir car Abel est Le Vivant !

 

 

 

 

    Serge

Licence Creative Commons

Le syndrome de l’éclairé

J‘avais envie de vous parler de ce que je nomme pour m’amuser :

« Le Syndrome de l’éclairé »

Comme vous l’aurez sans doute remarqué, le Net foisonne en Channelings. Même si certains de ces Channelings semblent un peu différer des autres, ils ont tous une chose en commun, un leitmotiv central : l’être humain doit réapprendre à devenir lumineux, bon et rempli de compassion à l’égard de son prochain (En résumant grossièrement bien évidemment.)

 
Ces Channelings concernent donc, dans 90% des cas (pour ne pas dire mieux) des gens qui ont besoin de lire ces choses (et de les entendre) afin de réussir à trouver, dans les nombreux encouragements, la force de les appliquer à leur vie de tous les jours.
OK, jusque là, je ne présente rien de bien transcendant, n’est-ce pas ?
On est bien d’accord :)
C’est après que je vais en énerver quelques-uns ! ô_O

 

Si on accepte la prémisse que le moteur central de ces contacts, de ces canalisations, se résume à proposer à l’homme de redevenir lumineux et sain d’esprit, on est obligé d’en déduire instantanément que ces mêmes channelings ne s’adressent qu’à ceux qui sont concernés au premier chef par ce besoin de redevenir lumineux. A savoir, soit ceux qui ne l’ont jamais été, soit ceux qui essayent tant bien que mal de l’être mais ne réussissent pas à le demeurer bien longtemps.

 

Autrement dit, et pour être parfaitement clair dans mon propos, ces channelings ne concernent que ceux qui ne sont pas encore lumineux, n’ont jamais osé fournir les efforts nécessaires pour le devenir ou abritent encore beaucoup trop de colère ou d’émotions perturbantes, en eux, pour le devenir.

 

En effet, ceux qui sont déjà Lumineux et purs n’ont pas besoin d’être encouragés à devenir… Ce qu’ils sont déjà ! (lol)

Ce qui signifie, du même coup, que ces mêmes channelings ne s’adressent pas à ceux qui, depuis des siècles, sont des phares ou, plus modestement, des exemples vivants de lumière et d’amour pour leurs prochains.

 
Ce qui implique, et je m’excuse de devoir ainsi me répéter mais la chose me semble assez importante pour le faire ici,  que ces channelings ne servent absolument à rien à cette petite partie de l’humanité qui est la seule à se farcir le boulot de la Lumière, et ce, depuis des siècles et des siècles ! 

 

Allons plus loin pour comprendre en quoi consiste véritablement ce fameux « Syndrome de l’éclairé »

Connaissez-vous l’histoire du malade qui est trop fier pour consulter son médecin et de ce déséquilibré qui n’est pas assez objectif envers son état d’esprit du moment pour avoir l’idée de consulter un psychiatre ?
Si oui, alors vous pourrez imaginer et comprendre que seuls les gens sains de corps et d’esprits sont capables, voire fortement enclins, à se remettre sans cesse en question et de consulter, comme s’ils étaient eux-mêmes les plus atteints de l’humanité souffrante !

 

De la même façon, qui trouvons-nous « scotchés » à ces sites sur lesquels on trouve de très beaux channelings, il est vrai et par ailleurs ?

Et qui trouvons-nous, d’ailleurs, à toutes les conférences où il est question de Lumière, de vie et d’amour ? Je vous le donne en mille !
Serait-ce ceux qui en auraient bien besoin et qui feraient des vacances à leurs proches en devenant enfin un peu plus compréhensifs et tolérants envers leurs frères et sœurs ?

Ne rêvez pas, les gars (et les gates ! lol)

 

Sur ces sites, sur ces forums, vous trouverez surtout ceux qui brillent déjà sans même le savoir, sans même oser se l’avouer ou même y croire.
En somme, ces sites sont surtout visités par tous ceux qui n’en ont aucun besoin pour déjà être beaux et Lumineux sans même le réaliser !

C’est cela, le « Syndrome de l’éclairé » : leur “Soi-Conscient” est le seul à se casser le bol, de vies en vies, pour tenter de s’améliorer et d’améliorer ainsi les rapports humains sur cette planète (comme on le lui a enseigné, jadis) sans même réaliser que cela ne sert en rien l’humanité puisque, depuis des lustres, ceux qui sont LA CAUSE de l’inimitié entre les êtres, se marrent en silence et se moquent de ceux qui « croient en toutes ces conneries » !

 

 

Imaginez une police qui aurait ordre de ne surveiller que les riches pour voir qui ira voler chez les pauvres, et vous aurez une idée de ce que je désire faire passer ici.
Relisez-mieux les prochains channelings proposés sur le Net et, surtout, n’oubliez pas de prêter une grande attention à ce que vous ressentez, confusément, au cœur même de votre être. Et là, enfin, vous allez vraiment comprendre le sens profond et viscéral de mes propos.

Vous n’y arrivez pas, dites-vous ?

Alors je vais vous y aider un peu… Tant pis pour vous !

 

 

Tandis que vous lisez, vous ressentez en premier une certaine élévation, votre cœur se gonfle de joie car vous reconnaissez la vérité, la Lumière et l’amour que contiennent ces messages de l’Au-delà… C’est pour cela qu’ils vous font immédiatement vibrer, d’ailleurs.

Mais conjointement, une partie de vous est agacée ou fait mine de se rebeller et, bien évidemment, de peur de devoir assumer la honte que cette réaction jugée immature implique, vous faites mine de ne conserver que la Shakti du message, l’énergie ou le pouvoir qu’il dégage…

 

Je vais vous dire, ce que vous ressentez, en profondeur :

De l’indignation et un sentiment d’injustice terrible !

 

Une partie de vous qui sait, qui se souviens, vous murmure avec une colère contenue :

 

« Allons ! Ne va pas une fois de plus succomber à ce rôle surannée de la victime toute désignée aux forces de l’ombre ! Tu sais aussi bien que moi que si tu tentes d’aimer celui qui cherche à te nuire, tu n’hériteras, au mieux, que de son mépris et, au pire, tu éveilleras sa cupidité et sa méchanceté latente ! Veux-tu encore augmenter ta brillance au milieu de ceux qui enragent déjà dès que ta petite lumière les extirpe de force de leur sommeil séculaire ? Oui ? Alors cette fois-ci, ce sera sans moi, ma poule ! »

 

Alors quoi ? Ne devons-nous plus faire d’efforts ou bosser pour la collectivité ?
Bien sur que si ! Mais tout différemment, cette fois ci. Si les autres, ceux qui n’en foutent pas une rame, réussissent ce tour de force de changer, alors vous devez changer, vous aussi et agir différemment. Le pouvez-vous ?

Dès que vous aurez pris cette mâle décision, comme par hasard, il apparaîtra, sur le Net, d’autres channelings (et d’autres conférences) qui, ceux-là, vous seront expressément adressés !

 

 

Ils ne vous manqueront plus de respect en vous disant que vous devez devenir ce que vous êtes déjà et depuis toujours.

Il ne vous exhorteront plus du “faire du bien au mal”, avec, pour seul résultat, de l’entretenir et de l’encourager plus encore. Ils ne vous feront plus croire que les imbéciles, si on le traitent comme des princes, deviennent du même coup aussi intelligents et évolués que vous ne l’êtes vous.

 
Évidemment, de tels Channelings seront largement boudés par la majorité, car ils paraîtront présenter des règles de vie INVERSES à celles présentées depuis toujours à cette même majorité et, d’ailleurs, spécialement conçus pour qu’ils demeurent membres à vie de cette “majorité” (sic)

Mais il sera bon, justement, que de tels écrits aussi virils que décalquant pour l’ego humain, soient boudés de la sorte. Cela vous laissera le temps de vous “muscler” l’âme et de renforcer votre foi en vous-mêmes, avant que les champion de la fausse lumière viennent vous agresser et vous interdire d’être, tout cela, bien évidemment, au nom de Dieu, de l’amour et de la compassion.

 

:)
Tout sera d’ailleurs fait et ordonné pour que cela soit ainsi et pas autrement, mais chut, ne le dites à personne !

Soit, mais que diront ces nouveaux channelings ?
Ils diront, par exemple, ce que disait déjà en son temps le Maître Jésus, à savoir que si vous pénétrez dans une maison et que vos paroles de sagesse et de paix sont refusées, détournez-vous, secouez la poussière de dessous vos semelles puis quittez cette demeure sans vous retourner car vous n’avez pas de temps à perdre à convaincre ou à argumenter.

 

 

Et quand apparaîtront-ils ces nouveaux channelings ? Car vous avez déjà la désagréable impression de perdre votre temps en lisant tous ceux qui vous sont proposés depuis quelques années.
Ils sont déjà là et attendent seulement que vous alliez vous-mêmes à leur rencontre, armé d’un esprit ouverts et avec nulle peur au cœur ni au ventre.
Quittez cet instinct de dualité qui vous fait encore croire qu’il existe une vérité et un mensonge, puis trouvez la vérité qui colle le mieux avec ce que vous êtes déjà ! Car il n’existe pas de vérité plus haute et désirable que celle qui vous apporte plus de paix, plus d’amour, plus de joie et de plaisir en tous genres.

 

 

Serge
Licence Creative Commons